France Insoumise : de l'eau dans le gaz ?

Jean-Luc Mélenchon a décrit son mouvement comme « gazeux, c'est-à-dire que les points se connectent de façon transversale: on peut avoir un bout de sommet, un bout de base, un bout de base qui devient un sommet ». « Un bout de base », 250 militant-e-s de la FI demandent publiquement « un débat national sur l'organisation, la transparence et la démocratie interne ».

La démocratie (JP-A) La démocratie (JP-A)

Le 15 mars 2018

Camarade insoumise, insoumis,

Nous sommes 250 membres de la FI, signataires d'une pétition pour demander un débat national sur l'organisation, la transparence et la démocratie interne. Il s’agit d'améliorer notre fonctionnement interne et de le mettre en cohérence avec l'urgence démocratique mise en avant dans notre programme, L'avenir En Commun (LAEC).

En effet, de nombreux insoumis ont constaté, selon leur expérience personnelle, un déficit de démocratie, un manque de transparence et de communication entre les militants de base et la direction de la FI. Cette carence pouvait s’expliquer par l’urgence de la campagne présidentielle 2017, mais le contexte est différent aujourd'hui, plus de deux ans après le lancement de la FI en février 2016. Nous pensons le moment idéal pour ouvrir ce débat.

Il y a urgence à traiter ces sujets avant le retour des périodes électorales qui s'étaleront de 2019 à 2022 ou d'un mouvement social national qui nous prendrait toutes nos forces. C'est donc le moment, celui de réfléchir collectivement : quel mouvement voulons-nous.

Certains d’entre nous ont demandé, auprès de membres de la FI nationale, que ce débat soit ouvert.

Nous n'avons obtenu que le silence ou un refus.

Nous avons donc trouvé la solution pétitionnaire pour nous compter et savoir combien d'insoumis souhaitent cette discussion. Cette pétition n'a pas pour but de fragiliser la Fi mais au contraire de la renforcer en engageant et stimulant un réel débat en son sein.

Sa formulation, concise, peut ne pas convenir à tout le monde mais l’essentiel est surtout de montrer l'importance qu'on accorde à l'amélioration de l'organisation interne, à sa démocratisation et à la prise en compte des Insoumises et Insoumis que nous sommes toutes et tous. Nous n’avons, hélas, pas trouvé d'autres méthodes pour nous faire entendre de la « direction ».

Il s’agit de la signer, de la partager ou simplement la lire et nous communiquer vos impressions. Nous transmettrons ultérieurement cette pétition aux députés FI, dont Jean-Luc Mélenchon. Ayant la conviction qu’un grand nombre des insoumis partagent notre souhait d’un débat, nous nous adressons à vous pour amplifier cette demande,

- en ajoutant votre nom aux nôtres dans la pétition, si vous êtes d’accord ;

- en faisant circuler la présente lettre et la pétition auprès de vos camarades insoumis :

http://fifor.fr/index.php/2018/01/23/petition-pour-une-democratie-dans-lfi/

La France Insoumise est un outil politique devenu important, une opposition solide à l’actuel gouvernement et nous souhaitons que notre mouvement soit encore plus fort, avec nous, pour combattre Macron.

Salutations insoumises et fraternelles

 

Les 250 signataires

(Nos noms sont ceux des 250 premiers signataires, affichés sur la page de pétition)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.