Jean-Pierre Anselme
journaliste
Abonné·e de Mediapart

245 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 mars 2018

France Insoumise : de l'eau dans le gaz ?

Jean-Luc Mélenchon a décrit son mouvement comme « gazeux, c'est-à-dire que les points se connectent de façon transversale: on peut avoir un bout de sommet, un bout de base, un bout de base qui devient un sommet ». « Un bout de base », 250 militant-e-s de la FI demandent publiquement « un débat national sur l'organisation, la transparence et la démocratie interne ».

Jean-Pierre Anselme
journaliste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La démocratie (JP-A)

Le 15 mars 2018

Camarade insoumise, insoumis,

Nous sommes 250 membres de la FI, signataires d'une pétition pour demander un débat national sur l'organisation, la transparence et la démocratie interne. Il s’agit d'améliorer notre fonctionnement interne et de le mettre en cohérence avec l'urgence démocratique mise en avant dans notre programme, L'avenir En Commun (LAEC).

En effet, de nombreux insoumis ont constaté, selon leur expérience personnelle, un déficit de démocratie, un manque de transparence et de communication entre les militants de base et la direction de la FI. Cette carence pouvait s’expliquer par l’urgence de la campagne présidentielle 2017, mais le contexte est différent aujourd'hui, plus de deux ans après le lancement de la FI en février 2016. Nous pensons le moment idéal pour ouvrir ce débat.

Il y a urgence à traiter ces sujets avant le retour des périodes électorales qui s'étaleront de 2019 à 2022 ou d'un mouvement social national qui nous prendrait toutes nos forces. C'est donc le moment, celui de réfléchir collectivement : quel mouvement voulons-nous.

Certains d’entre nous ont demandé, auprès de membres de la FI nationale, que ce débat soit ouvert.

Nous n'avons obtenu que le silence ou un refus.

Nous avons donc trouvé la solution pétitionnaire pour nous compter et savoir combien d'insoumis souhaitent cette discussion. Cette pétition n'a pas pour but de fragiliser la Fi mais au contraire de la renforcer en engageant et stimulant un réel débat en son sein.

Sa formulation, concise, peut ne pas convenir à tout le monde mais l’essentiel est surtout de montrer l'importance qu'on accorde à l'amélioration de l'organisation interne, à sa démocratisation et à la prise en compte des Insoumises et Insoumis que nous sommes toutes et tous. Nous n’avons, hélas, pas trouvé d'autres méthodes pour nous faire entendre de la « direction ».

Il s’agit de la signer, de la partager ou simplement la lire et nous communiquer vos impressions. Nous transmettrons ultérieurement cette pétition aux députés FI, dont Jean-Luc Mélenchon. Ayant la conviction qu’un grand nombre des insoumis partagent notre souhait d’un débat, nous nous adressons à vous pour amplifier cette demande,

- en ajoutant votre nom aux nôtres dans la pétition, si vous êtes d’accord ;

- en faisant circuler la présente lettre et la pétition auprès de vos camarades insoumis :

http://fifor.fr/index.php/2018/01/23/petition-pour-une-democratie-dans-lfi/

La France Insoumise est un outil politique devenu important, une opposition solide à l’actuel gouvernement et nous souhaitons que notre mouvement soit encore plus fort, avec nous, pour combattre Macron.

Salutations insoumises et fraternelles

Les 250 signataires

(Nos noms sont ceux des 250 premiers signataires, affichés sur la page de pétition)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
Un dirigeant du groupe LVMH écope de neuf mises en examen
Atteinte à la vie privée, trafic d’influence, violation du secret professionnel... : l’actuel directeur de la protection des actifs et des personnes de la multinationale, Laurent Marcadier, est mis en cause par la justice dans l’affaire Squarcini. Il dément « catégoriquement » tous les faits.
par Fabrice Arfi
Journal — France
Le Squale, opérations secrètes
Basées sur des interceptions judiciaires ayant visé l’ancien chef des services secrets intérieurs, Bernard Squarcini, notre série de révélations met au jour l’existence d’un État dans l’État, où se mêlent intérêts privés et basse police.
par La rédaction de Mediapart
Journal — France
L’encombrant « Monsieur sécurité » de Yannick Jadot écarté
Insultes, menaces, intimidations : depuis plusieurs années, militants et élus alertent les responsables d’EELV sur le comportement de Philippe Bouriachi. Ce conseiller régional, qui faisait office de garde du corps de Yannick Jadot, a été écarté de l’équipe de campagne parallèlement à notre enquête. Il dénonce une cabale.
par Mathieu Dejean et Sarah Brethes
Journal — France
Affaire Hulot : Jadot met « en retrait » un pilier de sa campagne
Proche de Nicolas Hulot, Matthieu Orphelin a été mis « en retrait » de la campagne de Yannick Jadot, en raison d’interrogations sur la connaissance qu’il aurait pu avoir des agissements de l’ancien ministre, accusé de violences sexuelles et sexistes. Une « décision courageuse » de la part du candidat écologiste à la présidentielle, salue Sandrine Rousseau.
par Mathieu Dejean

La sélection du Club

Billet de blog
Escale - Le cinéma direct, un cinéma militant qui veut abolir les frontières
Briser le quatrième mur, celui entre cinéaste et spectateur·rices, est un acte libérateur, car il permet de se réapproprier un espace, une expérience et permet d'initier l'action. C'est tout le propos de notre escale « Éloge du partage » qui nous invite en 7 films à apprendre à regarder différemment.
par Tënk
Billet de blog
Un jour dans ma vie militante : l’Etat réprime impunément des familles à la rue
[Rediffusion] Jeudi 28 octobre, soutenues par Utopia 56, plus de 200 personnes exilées à la rue réclamant l’accès à un hébergement pour passer l’hiver au chaud ont été froidement réprimées. L’Etat via son organe répressif policier est en roue libre. Bénévole au sein de l’association, j’ai été témoin direct de scènes très alarmantes. Il y a urgence. Voici le témoignage détaillé de cette journée.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Militer pour survivre
Quand Metoo à commencé j’étais déjà féministe, parce qu’on m’a expliqué en grandissant que les gens étaient tous égaux, et que le sexisme c’était pas gentil. Ce qu’on ne m’avait pas expliqué c’est à quel point le sexisme est partout, en nous, autour de nous. Comment il forge la moindre de nos pensées. Comment toute la société est régie par des rapports de forces, des privilèges, des oppressions, des classes sociales.
par blaise.c
Billet de blog
Faire militance ou faire communauté ?
Plus j'évolue dans le milieu du militantisme virtuel et de terrain, plus il en ressort une chose : l’impression d’impuissance, l’épuisement face à un éternel retour. Il survient une crise, on la dénonce à coups de critiques et d’indignation sur les réseaux, parfois on se mobilise, on tente tant bien que mal d’aider de manière concrète.
par Douce DIBONDO