Petit conte climatique pour enfants...

Petit conte climatique pour enfants….

Il était une fois, dans un pays imaginaire, un Grand Machin, très onéreux et très inutile, l’ONU. Il a inventé une belle théorie, à savoir que le méchant CO2 émis par les méchants humains fait augmenter la température moyenne annuelle globale de notre planète, et qu’il faut donc réduire drastiquement nos émissions de ce gaz infernal (ne respirons plus, les enfants !...), sous peine de cataclysmes futurs épouvantables.

Pour que cette théorie puisse être acceptée par les citoyens, elle repose sur plusieurs éléments certes arbitraires, mais qui lui confèrent un minimum de sérieux scientifique : la durée de vie du gaz satanique dans l’atmosphère est de 100 ans ou plus, sa part anthropique est de 25 à 30 % environ, et il agit comme un « couvercle » qui renvoie vers la surface les rayons infrarouges émis par la surface. Pour que les citoyens ne se posent pas de questions et gobent tout ce qu’on leur dira, il a été décidé de nommer ce processus de rétroaction « effet de serre », ce qui est imagé, simple à visualiser et à comprendre. Voilà quel est le Grand Projet Officiel. Même si la théorie n’a jamais été prouvée, et même si elle est remise en question par divers scientifiques, notamment des physiciens, ainsi que par Dame Nature, le Grand Projet Officiel est considéré comme pertinent et  non critiquable. C’est cela, la Science Officielle. Malheur à qui osera la remettre en question !....

Ce Grand Machin a des satellites qui sont à son service : le GIEC (sa petite équipe dirigeante), l’OMM, et l’UNEP,  pour ce qui concerne le climat. Ce sont eux qui sont chargés d’orchestrer la propagande en faveur des thèses de l’ONU, et que le GIEC a en charge de crédibiliser par tous les moyens, fussent-ils douteux. Car le Véritable Grand Projet (VGP) du Grand Machin est la décroissance, avec pour conséquence la ruine de nos économies, de graves mouvements sociaux,  une augmentation de la misère et des maladies, et, in fine, une réduction de la population mondiale.

La propagande est très bien organisée, d’autant qu’elle est soutenue inconditionnellement par les médias, dont le rôle devrait être d’informer objectivement les citoyens, mais ils l’ont oublié…La belle théorie de l’ONU et du GIEC est, bien sûr, enseignée aux enfants dès leur plus jeune âge, pour éviter qu’ils ne deviennent des incroyants et des empêcheurs d’embrigader en rond  les populations crédules. Car enfin, le Grand Projet Officiel est grand, beau et généreux : il s’agit de sauver la Planète (évidemment, l’humanité ne fait pas partie du projet). C’est pour cela que, partout sur la Planète, ont lieu des marches pour sauver le climat, donc la Planète, ce qui, soit dit en passant, augmente les émissions de CO2…Mais la cohérence ne fait pas partie du Grand Projet Officiel (GPO)… Par exemple, si les observations ne sont pas conformes au GPO, alors elles sont fausses et/ou à rejeter, car le GPO a toujours raison, même si Dame Nature se complait souvent à le contrarier.  Par exemple avec l’absence de chaleur perdue au fond des océans, hypothèse folklorique pour expliquer le plateau de température moyenne annuelle globale depuis 18 ans, ou l’absence de point chaud en zone tropical ou encore l’extension de la banquise antarctique, …. C’est en restant arc-bouté sur ses thèses, et en améliorant la propagande, que le Grand Machin permettra au GPO, donc au VGP, de se développer et de devenir réalité….dramatique….

Mais ce n’est qu’un conte pour enfants….cela ne peut pas être réel, n’est-ce pas ?

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.