Jean-Pierre Boudine
Mathématiques. Musique.
Abonné·e de Mediapart

118 Billets

1 Éditions

Billet de blog 1 avr. 2022

Que voulons-nous, que pouvons nous ? (1) ?

N'est-ce pas Confucius qui a dit : il faut mettre les mots en ordre ?

Jean-Pierre Boudine
Mathématiques. Musique.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je rassemble ici quelques mots significatifs.

Le mal dont souffre la société est le parasitisme. L'argent de quelques uns suce la richesse produite par ceux qui travaillent.  On parle des actionnaires en prétendant que l'argent travaille, que l'argent produit de l'argent. C'est faux. Seuls des travailleurs travaillent, et produisent.

Le parasitisme dont souffre la société n'affaiblit et ne tue pas seulement les hommes, mais aussi la terre, la mer, l'air, les êtres vivants.

Vu sous un angle rationnel et intellectuel, ce phénomène parasitaire massif résulte d'un système appelé capitalisme qui permet l’accaparement privé du capital. Il en est le résumé et l'achèvement.

Il est clair aujourd'hui à toute intelligence que les jours de l'humanité sont comptés. Le capitalisme va périr, les parasites ont déjà infligé à leurs hôtes des dommages mortels. Les poux et les tiques tuent la bête. Mais le risque probable est que l'agonie du capitalisme entraîne celle de l'espèce humaine.

Dès aujourd'hui, les soubresauts du climat créent des incendies qui ravagent des forêts essentielles à la production de l'oxygène de l'air. Dans les grandes villes, des canicules vont provoquer des hécatombes. Envahi par les tonnes de déchets plastiques et autres, le poumon maritime va devenir stérile. Des tempêtes et la montée des eaux détruiront ce qui est bâti sur les rivages, où vivent et travaillent 75% des femmes et des hommes. Les terres sont épuisées, stérilisées et empoisonnées. Poissons, insectes, oiseaux disparaissent.

Qui sont, humainement, les parasites, ceux que l'on rassemble sont le nom de classe dominante ? Qui sont les actionnaires ? Des anonymes pour la plupart, qui ont confié leurs intérêts à des machines, ou a des hommes enmachinés, des "fonds de pension". Ils ne savent rien des désastres qu'ils créent. Collectivement, ils sont un monstre aveugle. Au sommet, toutefois, siègent les multimillionnaires, les milliardaires, les multimilliardaires. La quantité d'argent sur laquelle ils ont posé leurs pattes défie l'imagination. Ce sont les oligarques, les ploutocrates. Leurs immenses fortunes les rend d'autant plus puissants qu'ils sont irresponsables. Eux sont des monstres conscients et cruels. Peu leur chaut de susciter des guerres, et des famines pour accumuler plus encore. Prêts à manigancer la mort de foules humaines, ou de s'en accommoder, pour voler davantage, ils imaginent des moyens d'assurer leur propre survie, dans des citadelles imprenables ou sur des yachts en haute mer...

Que voulons-nous ? En finir avec le parasitisme. La planète Terre n'appartient qu'aux femmes et aux hommes qui créent, travaillent, aiment.

(... à suivre)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — États-Unis
Devant la Cour suprême, le désarroi des militantes pro-avortement américaines
Sept ans presque jour pour jour après la légalisation du mariage gay par la Cour suprême des États-Unis, celle-ci a décidé de revenir sur un autre droit : l’accès à l’avortement. Devant l’institution, à Washington, la tristesse des militants pro-IVG a côtoyé la joie des opposants.
par Alexis Buisson
Journal
IVG : le grand bond en arrière
L’arrêt « Roe v. Wade », qui a été abrogé par six voix pour et trois contre, avait fait, il y a 50 ans, de l’accès à l’IVG un droit constitutionnel. La décision de la Cour suprême n’est pas le fruit du hasard. Le mouvement anti-IVG tente depuis plusieurs décennies de verrouiller le système judiciaire.
par Patricia Neves
Journal — Parlement
Grossesse ou mandat : l’Assemblée ne laisse pas le choix aux femmes
Rien ou presque n’est prévu si une députée doit siéger enceinte à l’Assemblée nationale. Alors que la parité a fléchi au Palais-Bourbon, le voile pudique jeté sur l’arrivée d’un enfant pour une parlementaire interroge la place que l’on accorde aux femmes dans la vie politique.
par Mathilde Goanec
Journal
Personnes transgenres exclues de la PMA : le Conseil constitutionnel appelé à statuer
Si la loi de bioéthique a ouvert la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, elle a exclu les personnes transgenres. D’après nos informations, une association qui pointe une « atteinte à l’égalité » a obtenu que le Conseil constitutionnel examine le sujet mardi 28 juin.
par David Perrotin

La sélection du Club

Billet de blog
« Promising Young Woman », une autre façon de montrer les violences sexuelles
Sorti en France en 2020, le film « Promising Young Woman » de la réalisatrice Emerald Fennell nous offre une autre façon de montrer les violences sexuelles au cinéma, leurs conséquences et les réponses de notre société. Avec une approche par le female gaze, la réalisatrice démonte un par un les mythes de la culture du viol. Un travail nécessaire.
par La Fille Renne
Billet de blog
Le Gouvernement se fait pourtant déjà juge, madame la Première ministre
La première ministre, Mme Elisabeth Borne, n'est pas « juge », dit-elle, lors d’un échange avec une riveraine, ce mercredi 15 juin 2022, l'interrogeant sur les nouvelles accusations visant M. Damien Abad, ministre des solidarités.
par La Plume de Simone
Billet de blog
Le consentement (ré)expliqué à la Justice
Il y a quelques jours, un non-lieu a été prononcé sur les accusations de viol en réunion portées par une étudiante suédoise sur 6 pompiers. Cette décision résulte d’une méconnaissance (ou de l’ignorance volontaire) de ce que dit la loi et de ce qu’est un viol.
par PEPS Marseille
Billet de blog
Lettre ouverte d’étudiantes d’AgroParisTech
Ces étudiantes engagées dans la protection contre les violences sexuelles et sexistes dans leur école, réagissent à “Violences sexuelles : une enquête interne recense 17 cas de viol à AgroParisTech” publié par Le Monde, ainsi qu’aux articles écrits sur le même sujet à propos de Polytechnique et de CentraleSupélec.
par Etudiantes d'AgroParisTech