Jean-Pierre Boudine
Mathématiques. Musique.
Abonné·e de Mediapart

118 Billets

1 Éditions

Billet de blog 2 mai 2022

Revanche de la démocratie ?

Un président élu par défaut et par trucages

Jean-Pierre Boudine
Mathématiques. Musique.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Dans la macronie, on s'inquiète à raison.

E. Macron, au premier tour, a été choisi par 9 783 058 électeurs, sur 48 747 876 d'inscrits, c'est à dire 20,06 %.

C'est à dire que 80% des électeurs n'ont pas choisi Emmanuel Macron.

En outre, l'ensemble des instituts de sondages ont prétendu, jusqu'au vendredi 8 avril, 36h avant l'élection, qu'entre 5 et 9 points séparaient les candidats Jean-Luc Mélenchon (entre 14 et 17%) et Marine Le Pen (22-23%%).

Sans ce TRUCAGE concerté des instituts de sondages, si les sondeurs avaient eu l'autorisation de publier les vrais résultats dont ils disposaient, c'est à dire qu'à peine UN POINT séparait ces deux candidats, il ne fait pas de doute que le vote utile aurait complètement siphonné les scores de Jadot, Roussel, Hidalgo, Poutou et Arthaud, et Mélenchon, cauchemar de Macron, aurait été son adversaire du second tour.

On sait que l'un des beaux-fils de Macron exerce une fonction de direction dans un institut de sondage, et que, d'autre part, les intérêts économiques des instituts sont dépendants des grandes fortunes de milliardaires qui portent le "président-banquier" à bout de bras.

Que risquent les Instituts de Sondage en opérant ce genre de manipulation grossière ? Sans doute peu de chose. Cela fait longtemps qu'il n'y a plus de véritables sondages, avec des employés interrogeant des centaines de gens dans les rues, en respectant ce qu'on appelle la "méthode de quotas".

Aujourd'hui, le sondage se fait par téléphone et les résultats sont tellement "redressés et corrigés" que tous les résultats sont envisageables, étant donné que les résultats bruts sont nécessairement biaisés (ce qui rend la cuisine indispensable).

Dans les républiques bananières, on bourre les urnes, on trafique les listes, on fait voter les morts. Aux USA, il peut arriver que l'on se débrouille pour empêcher de voter des milliers de noirs ou de latinos. Les possibilités de trucages par le biais du vote électronique... sont à l'étude et en expérimentation...

En France, c'est la première fois qu'une manipulation sondagière massive et peu contestable est réalisée.

Et voilà que l'on s'indigne, en macronie, que d'aucuns (qui ne sont guère "de gauche") notent le "peu de légitimité" de l'élu, et s'en inquiètent...

En effet, Macron est le Président le-plus-mal-élu de la Vème. C'est sans précédent. Or, il n'est pas exclu qu'un autre fait sans précédent se produisent au mois de Juin : qu'il ne dispose pas de majorité à l'Assemblée Nationale...

C'est ce à quoi la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale, travaille. La mère des batailles sera celle d'obtenir le vote des 16 millions d'abstentionnistes, votes blancs et nuls...

Haut les cœurs, la démocratie peut tenir sa revanche !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
L’IVG dans la Constitution française : le revirement de la majorité
Alors que La République en marche a refusé d’inscrire le droit à l’avortement dans le marbre de la Constitution durant la précédente législature, elle opère désormais un changement de cap non sans arrière-pensée politique, mais salutaire face à la régression américaine.
par Pauline Graulle
Journal — Écologie
L’industrie de la pêche est accusée d’avoir fraudé les aides Covid de l’Europe
Alors que s’ouvre le 27 juin la Conférence des Nations unies sur les océans, Mediapart révèle avec l’ONG Bloom comment les industriels de la mer ont fait main basse sur les indemnités destinées aux pêcheurs immobilisés durant la pandémie. Des centaines de navires, aux pratiques de pêche les plus destructrices pour les écosystèmes marins, auraient fraudé près de 6 millions d’euros de subventions publiques.
par Mickaël Correia
Journal
Le RN et l’Algérie : le mythe colonial au mépris de l’histoire
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à «l’œuvre coloniale».
par Lucie Delaporte
Journal — Fil d'actualités
L’Ukraine demande plus d’armes et de sanctions contre Moscou après des frappes sur Kiev
Le gouvernement ukrainien a réclamé dimanche plus d’armes et de sanctions contre Moscou aux pays du G7, réunis en sommet en Bavière (Allemagne), à la suite de nouvelles frappes russes survenues à l’aube sur un quartier proche du centre de Kiev.
par Agence France-Presse

La sélection du Club

Billet de blog
Pacification en Algérie
Témoignage d'un militaire engagé en Algérie ayant participé à la pacification engagée par le gouvernement et ayant rapatrié les Harkis de la D.B.F.M en 1962
par Paul BERNARDIN
Billet de blog
Macron s’est adressé aux rapatriés d’Algérie en éludant les crimes de l’OAS
Le 26 janvier, le président s’est adressé à des « représentants des pieds-noirs » pour « continuer de cheminer sur la voie de l’apaisement des mémoires blessées de la guerre d’Algérie ». Les souffrances des Européens qui quittèrent l’Algérie en 1962 ne sauraient être contestées. Mais certains propos laissent perplexes et ont suscité les réactions des défenseurs de la mémoire des victimes de l’OAS.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison
Billet de blog
France-Algérie : une autre commémoration est-elle possible ?
L’Algérie hante la France, tel un spectre chiffonné, sûrement autant que les Français obsèdent les Algériens. Malgré le travail déjà fait, il y a tant de vérités enfouies, tant de paroles non entendues qui font défaut et empêche de construire un récit collectif. Et surtout tant de rendez-vous à ne plus manquer. Pour participer à cette libération de la mémoire et de nos imaginaires, le Club vous propose un travail collectif pour honorer cette 60e année de paix.
par Le Club Mediapart