Jean-Pierre Boudine
Mathématiques. Musique.
Abonné·e de Mediapart

119 Billets

1 Éditions

Billet de blog 16 juil. 2017

Qelques indications

En un RIEN de temps, notre nouveau président (c'est pourtant vrai, il l'est !) nous donné de profondes indications sur l'impulsion qu'il rêve de donner à notre pays.

Jean-Pierre Boudine
Mathématiques. Musique.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Oui, vraiment, en quelques jours à peine, Macron le Jupiter, Macron le mal élu (15% des électeurs l'ont choisi), a posé quelques mots, et quelques actes, très intéressants.

Quand il lâche cette opposition, au sujet de ce qu'on rencontre dans une gare, entre les gens qui ont "réussi" (réussi quoi ? à gagner beaucoup d'argent ?), et ceux qui ne sont "rien", surgit en moi bien sûr, ce passage de 1984 et le dialogue entre Wilson et O'Brien : "Mais big brother existe-t-il comme vous et moi ? Vous n'existez pas. répond O'Brien".

Hier, il a reçu Trump, cet homme convaincu de vouloir, grâce à un titre de sénateur "prendre les femmes par la chatte", et soupçonné, reçu par Poutine à Moscou, d'avoir pissé, ou fait pisser, sur lui-même ou au moins sur le lit "où ont dormi Mr et Mme Obama". Le "chef" qui a magouillé avec les russes pour charger sa rivale, qui fricote avec l'Arabie saoudite, qui bombarde quand l'envie lui en prend... Cet homme perclus de scandales et d'incohérences, donc, reçu pour le défilé de notre fête nationale, et reçu pour la commémoration de la venue en France des troupes américaines "venues pour nous sauver". Outre le côté risible de cette fable (le président Wilson avait certes d'autres mobiles en faisant intervenir ses troupes en Europe), cette invitation dégoûtante jette une lumière intéressante sur la réduction brutale du budget militaire, concomitante avec l'intensification des interventions de la France en Afrique.

Avons-nous vraiment besoin d'une armée stupidement française ? Puisque l'armée des USA viendrait, en cas de nécessité, nous "sauver" ?

Sans parler d'une armée européenne, c'est à dire allemande, qui hélas se fait attendre.

Pour finir, Mr Macron (au fait, comment va Brigitte ? Je suis un peu inquiet, il me semble qu'elle a un peu disparu des radars ?) a reçu en grande pompe Mr Nettanyahou, l'artisan de la colonisation continue et illégale, quand ce n'est pas celui des bombardements saignées périodiques des prisonniers Gazaouis. 

Il en a profité pour faire un discours signifiant quant à la responsabilité DE LA FRANCE sur la rafle du Vel d'iv et les déportations qui ont suivi.

Mais dire que LA FRANCE est responsable ce n'est ni plus ni moins que proclamer que le régime de Vichy était LEGITIME. Or, il ne l'était pas. Les pleins pouvoir à Pétain ont été votés par une assemblée dont un groupe de députés a été d'abord exclu : les 61 parlementaires communistes ont été DECHUS de leur mandant, en violation de toute légalité républicaine. 

Le vote a eu lieu après que Pétain ait signé l'Armstice et alors que notre pays était occupé.

Dire que le régime de Pétain représentait légitimement la France, c'est adopter le point de vue pétainiste et le point de vue de l'extrême-droite.

Macron enfile ces provocations les unes derrière les autres, parce qu'il rêve une France absente, soumise à l'Allemagne, soumise aux USA, et qu'il réécrit le passé de notre pays selon son rêve.

Le contraste entre cette ambition aussi perverse que délirante et la fragilité de sa propre situation laisse entrevoir une situation politique intéressante.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les documents ultra-confidentiels saisis par le FBI
L’inventaire de la perquisition menée par le FBI au domicile de Donald Trump, en Floride, a été rendu public vendredi. Les agents fédéraux ont saisi dans la villa de l’ancien président plusieurs documents classés top secret et diverses notes, dont l’une concerne Emmanuel Macron. Trump est soupçonné d’avoir mis en danger la sécurité nationale.
par Patricia Neves
Journal — Liberté d'expression
Un retour sur l’affaire Rushdie
Alors que Salman Rushdie a été grièvement blessé vendredi 12 août, nous republions l’analyse de Christian Salmon mise en ligne en 2019 à l’occasion des trente ans de l’affaire Rushdie, lorsque l’ayatollah Khomeiny condamna à mort l’écrivain coupable d’avoir écrit un roman qu’il jugeait blasphématoire. Ce fut l’acte inaugural d’une affaire planétaire, sous laquelle le roman a été enseveli.
par Christian Salmon
Journal — Énergies
Pétrole : les effets « très limités » des sanctions occidentales contre la Russie
Le pétrole est plus que jamais une manne pour Moscou. En dépit des sanctions, la Russie produit et exporte pratiquement autant qu’avant l’invasion de l’Ukraine, selon le rapport de l’Agence internationale de l’énergie, et les prix se sont envolés.  
par Martine Orange
Journal
Projet de loi immigration : des titres de séjour suspendus aux « principes de la République » 
Le ministre de l’intérieur veut priver de titre de séjour les personnes étrangères qui manifestent un « rejet des principes de la République ». Cette mesure, déjà intégrée à la loi « séparatisme » de 2021 mais déclarée inconstitutionnelle, resurgit dans le texte qui doit être examiné d’ici la fin de l’année. 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet d’édition
Entretien avec Leonardo Medel, réalisateur de « La Verónica »
Après une sélection au festival de Biarritz et au festival international du nouveau cinéma latino-américain de La Havane où il reçut le Prix FIPRESCI de la critique internationale, « La Verónica » sortira officiellement dans les salles en France à partir du 17 août 2022. L'opportunité de découvrir un cinéaste audacieux autour d'une critique sans concession des excès des influenceurs sur le Net.
par Cédric Lépine
Billet de blog
33e Festival de Fameck - Mounia Meddour, Présidente du jury et l'Algérie, pays invité
L’édition 2022 du Festival du Film Arabe de Fameck - Val de Fensch (qui se tiendra du 6 au 16 octobre) proposera sur onze jours une programmation de 30 films. La manifestation mettra à l’honneur l’Algérie comme pays invité. Le jury longs-métrages du festival sera présidé par la cinéaste Mounia Meddour.
par Festival du Film Arabe de Fameck
Billet de blog
DragRace France : une autre télévision est possible ?
Ce billet, co-écrit avec Mathis Aubert Brielle, est une critique politique de l'émission DragRace France. Il présente la façon dont cette émission s'approprie les codes de la téléréalité pour s'éloigner du genre en matière de contenu et de vision du monde promue.
par Antoine SallesPapou
Billet de blog
« Les Crimes du futur » de David Cronenberg : faut-il digérer l'avenir ?
Voici mes réflexions sur le dernier film de David Cronenberg dont l'ambition anthropologique prend des allures introspectives. Le cinéaste rejoint ici la démarche de Friedrich Nietzsche qui confesse, dans sa "généalogie de la morale", une part de cécité : "Nous, chercheurs de la connaissance, nous sommes pour nous-mêmes des inconnus, pour la bonne raison que nous ne nous sommes jamais cherchés…"
par marianneacqua