JLM contre mister Z

Tout le "monde" en parle !

Ainsi, Jean-Luc Mélenchon, qui fut, en 2012 le premier à rassembler la gauche sociale et écologiste, la gauche de changement, auparavant dispersée en plusieurs chapelles ;

Jean-Luc Mélenchon qui, à quelques maladresses près (comme la dispute absurde avec Cécile Duflot) fut en 2017 bien près de mettre au camp de François Hollande une baffe bien méritée ;

Celui qui a obtenu 11, 5% des suffrages en 2012 et 19, 5% des suffrages en 2017...

Va "débattre" à la télé, à une heure de grande écoute, avec "grillon furieux", alias "Z" comme Zorglub, minable plumitif de cinquième ordre qui a réussi à force d'outrances à se faire une petite réputation de polémiste raciste et macho...

Propulsé par quelques médias et quelques milliardaires (ceux qui possèdent ces médias), "Zzzzz...." est lancé sur le marché par quelques stratèges tordus qui imaginent, calculent, supputent la possibilité qu'il "prenne des voix" à l'autre extrême-droite ce qui pourrait, peut-être, va savoir, Charles, faciliter le succès du jeune employé de banque qui dirige aujourd'hui notre beau pays, n'a pas satisfait ses employeurs jusqu'à présent et jure d'appliquer son programme (réduire en cendres l'ensemble du modèle social issu de la résistance) dès le début de son second mandat.

Le dernier sondage met à ÉGALITÉ celui qui a écrasé le Parti Socialiste en 2017 ...

et "Grillon Furieux"...

8% chacun si l'élection présidentielle devait avoir lieu dimanche prochain (ou bien 11% chacun selon un autre sondage).

Il y aura bientôt UN AN, Jean-Luc, que tu as présenté ta candidature à la présidentielle de 2022. Tu l'as présentée au nom de ta carrière (sic) de ta gloire (sic) et des 19,5% de ta précédente candidature.

Tu as présenté ta candidature sans prendre contact ni avec le PS, ni avec le PCF, ni avec EELV, ni avec qui que ce soit hormis tes fans. Tu as juré qu'aucun débat avec ces partis n'était ni nécessaire, ni possible, en raison de désaccords insurmontables au sujet de l'UE, du nucléaire, de la forme de l'Etat, de la VIème République.

En cela tu as menti. Sur tous ces points, les discussions traversent tous ces partis et aucun n'est plus radical ou moins souple que les autres.

Mélenchon , Zemmour, à égalité !!!

Voilà où t'a menée ta stratégie, Jean-Luc !

Quel "duel" imagines-tu avec cet énergumène ? Quel "assaut" d'"intelligence" puisque comme toi, il se pique d'intellectualité ! De haut niveau de culture ! De vision de la France ! De conception de la civilisation !

Quelle victoire espères-tu lorsque tu en es réduit à conférer à un conférencier de village pour beaufs rances le statut d'opposant à Jean-Luc Mélenchon ? C'est lui, inévitablement, qui te ravale déjà à son niveau de caniveau.

J'espère que ce débat refermera sur toi un couvercle et que, sur une scène de gauche presque vide, on pourra regarder les semaines qui viennent avec une perspective différente.

Celle de la formation d'une EQUIPE dont chaque membre se situe politiquement et humainement cent coudées au dessus d'un Zemmour : Faucillon, Dharréville, Ruffin, Autain, Rousseau, Piolle, Maurel, Pulvar, Piketty...

ÉQUIPE qui désignera en son sein, sans passion, par consensus, le NOM qui sera l'année prochaine sur le bulletin et permettra d'espérer la VICTOIRE.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.