Jean-Pierre Boudine
Mathématiques. Musique.
Abonné·e de Mediapart

119 Billets

1 Éditions

Billet de blog 31 mars 2021

L'Appel

Pour un "Printemps Français" !

Jean-Pierre Boudine
Mathématiques. Musique.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

         Pour nous rejoindre, vous pouvez ajouter votre nom à cet appel, en le mettant dans un commentaire.

                                                                                      POUR UNE EQUIPE

Citoyennes et citoyens progressistes et humanistes, nous ne pouvons que constater le cours antisocial, antidémocratique et destructeur de l’environnement qui domine aujourd’hui la politique de notre pays.

L’épreuve qu’a constitué l’épidémie de coronavirus, pour la gestion gouvernementale du Président de la République et de ses gouvernements, a mis en lumière les tares d’un régime, celles d’une cinquième République exténuée. Un mot suffit à qualifier cette gestion : erratique ; un autre mot qualifie la cause des errances, des contradictions, du bilan catastrophique : la solitude du chef de l’état écrasé par son propre pouvoir.

Dans un peu plus d’un an se présentera une occasion de répondre aux urgences sociales, environnementales et démocratiques : l’élection du Président de la République.

Cette échéance est pour nous paradoxale car le mode même de cette élection, est conçu pour reproduire et perpétuer la monarchie présidentielle qui vient de manifester de manière éclatante combien elle est inappropriée à notre époque et à notre peuple.

Il n’est cependant pas question de s’y dérober. L’aspiration à une démocratie vivante, à une réduction drastique des inégalités, à la défense et à la revitalisation de l’environnement est largement majoritaire en France. Cependant, les partis et associations qui pourraient s’unir pour l’incarner sont divisés. Si les candidatures annoncées au côté gauche de l’échiquier politique (Jean-Luc Mélenchon,Yannick Jadot, Anne Hidalgo, Arnaud Montebourg, peut-être Fabien Roussel) devaient aller au bout de leur trajectoire, il est certain que le vainqueur de l’élection sera un homme ou une femme de droite ou d’extrême droite.

Nous ne nous y résignons pas. Beaucoup, dans le pays, ne s’y résignent pas. Il est possible de présenter une candidature susceptible de l’emporter et de prouver que la Vème République doit finir.

La solution consiste à présenter la candidature d’une EQUIPE regroupant toutes les personnalités représentant des partis, syndicats et associations progressistes.

C’est cette EQUIPE qui mènera campagne autour de quelques mesures répondant aux trois urgences sociale, environnementale, démocratique, et c’est elle qui gouvernera, en cas de succès, avec la participation active des députés et celle des citoyens, car la fiction d’un Jupiter ou d’un César, ou d’un Tribun, omniscient, omnipotent, cette fiction est morte. Le (ou la) Covid 19 l’a achevée.

Cette EQUIPE aura décidé que le choix du NOM qui figurera sur le bulletin de vote passe au second plan. Ce nom sera choisi, par consensus, parmi les personnalités à la fois compétentes et peu clivantes. Il ne sera qu’un simple porte-drapeau.

La tâche de l’heure consiste à faire se réunir les groupes, les auteurs d’appels, les responsables qui veulent créer cette voie. Nous proposons qu’elles et ils se réunissent le 1er mai 2021 à Paris, à Marseille et à Lyon.

Premiers signataires (blogueurs mediapart) :

Pierre Aucouturier, Jean-Pierre Boudine, Remy Dholland, Arthur Porto, Ivan Joumard,

Jean Riboulet , Pourlavenir, Alain Léger, Jean Cherasse, Denis Dutoya,

François Corfdir, Emmanuelle Gaziello, Annick Valibouze, Jean-Pierre Sauvage, Bertrand Laforge.

Christian Noé, Benjamine Weill, Philippe Lyardet,  Christian Castellanet, Ildiko Virag.

Richard Bonobo, Mustapha Ait Larbi, Emmanuel Naudeix, Serge Gaudin, Claude Robert

Juliette Rouchier

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
En Inde, après l’attaque contre Rushdie, le silence éloquent des politiques
« Les Versets sataniques » ont été interdits en Inde, son pays natal, en 1988. Un an avant la fatwa prononcé par l’Iran contre Salman Rushdie, qui allait faire de sa vie un enfer. Son agression aux États-Unis en fin de semaine dernière n’a suscité aucune réaction officielle, dans un pays où les condamnations au nom du respect des croyants hindous se multiplient.
par Côme Bastin
Journal
Franquisme : des historiens démontent les thèses révisionnistes relayées par « Le Figaro »
La publication dans un hors-série du « Figaro » d’un entretien-fleuve avec l’essayiste d’extrême droite Pío Moa, pour qui les gauches sont entièrement responsables du déclenchement de la guerre civile en Espagne en 1936, suscite l’indignation de nombreux historiens. Retour sur une entreprise de « falsification ».
par Ludovic Lamant
Journal — Amérique Latine
Au Chili, la menace d’un refus plane sur la nouvelle Constitution
Face aux crispations sur certains points de la nouvelle Constitution, le gouvernement chilien prévoit déjà des réformes au texte en cas d’adoption par référendum le 4 septembre. Une position défensive qui témoigne de l’étroitesse du chemin vers la victoire du « oui ». 
par Mathieu Dejean
Journal — Amériques
Le jeu dangereux du Parti des travailleurs avec les militaires
Créé par Lula en pleine dictature, le PT, une fois au pouvoir, a malgré tout entretenu des relations cordiales avec l’armée brésilienne. Puis des tensions sont apparues, jusqu’à faire revenir officiers et généraux dans l’arène politique, en faveur de Jair Bolsonaro.
par Jean-Mathieu Albertini

La sélection du Club

Billet de blog
La sobriété, c'est maintenant ou jamais
Le bras de fer en cours avec la Russie autour des énergies fossiles est l’occasion d’entrer de plain-pied dans l’ère de la sobriété énergétique. Pourtant, nos gouvernants semblent lorgner vers une autre voie : celle qui consiste simplement à changer de fournisseur, au risque de perdre toute crédibilité morale et de manquer une occasion historique en faveur du climat.
par Sylvain BERMOND
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
De quoi avons-nous vraiment besoin ?
[Rediffusion] Le choix de redéfinir collectivement ce dont nous avons besoin doit être au centre des débats à venir si l'on veut réussir la bifurcation sociale et écologique de nos sociétés, ce qui est à la fois urgent et incontournable.
par Eric Berr
Billet de blog
Réflexions sur le manque (1) : De la rareté sur mesure
Pour que l’exigence de qualité et de singularité de l’individu contemporain puisse être conciliée avec ses appropriations massives, il faut que soit introduit un niveau de difficulté supplémentaire. La résistance nourrit et relance l’intérêt porté au processus global. Pour tirer le meilleur parti de ces mécanismes psycho-comportementaux, nos sociétés "gamifiées" créent de la rareté sur mesure.
par clemence.kerdaffrec@gmail.com