Enquête et satire avec Le Ravi en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Le Ravi, journal mensuel d'enquêtes et de satire en Provence-Alpes-Côte d'Azur depuis 2003 souhaite atteindre l'objectif de 5000 abonnés.

Le Ravi est un journal mensuel fondé en 2003 qui propose des enquêtes et de la satire avec des dessins de presse. Des portraits satiriques égratignent des personnalités qui présente « une surcharge médiatique » : ceux de Depardieu et de Kad Merad sont à retrouver dans la rubrique « poids lourds » du site internet.

Le Ravi publie chaque mois une « Grosse enquête » : celle de juillet (Vinci et Bouygues : les dieux des stades) porte sur ces « enceintes flambant neuf payées au prix fort par les contribuables » qui ont accueilli les matchs de l'Euro 2016 à Marseille et Nice, « grâce à des partenariats publics-privés très avantageux pour les bétonneurs. » Étonnant non ?

Le journal effectue aussi des reportages. Le dernier qu'il voulait faire portait sur le rassemblement «Bleu blanc rouge Grand Sud» organisé le 9 juillet dernier par la « Marion Maréchal (nous voilà) Le Pen » au Pontet (Vaucluse). Mais comme les journalistes de Mediapart et de Canal+, celui du Ravi était interdit d’accès à cause « d'une liste que possédait un membre du service d’ordre » rapporte l’AFP : la liberté de la presse selon l'extrème-droite !

Le Ravi enquête depuis longtemps sur le FN et ses réseaux en PACA. Lire l'article « 50 nuances de (vert de) gris » de juin dernier en accès libre sur le site internet pour une « petite visite guidée des groupuscules d’extrême droite en Paca », comme les néo-nazis de « Blood & Honour » !

Le journal porte aussi une attention particulière à Christian Estrosi, ancien maire de Nice et nouveau président du conseil régional de PACA.

Mais tout comme Marsactu dont je vous ai déjà parléLe Ravi a rencontré des difficultés financières en 2014 et a lancé une campagne d'abonnement en 2015 afin de pouvoir garder son indépendance (objectif de 5000 abonnés). Et comme il n’a pas « droit aux aides à la presse, le journal a interpellé le ministère de la Culture » rapporte l'Huma dans un article en janvier dernier. Alors pour que vive la « presse pas pareille » comme le dit Le Ravi, « on n'achète pas un journal libre, on finance son indépendance ! ». Pigé ?

http://www.leravi.org

foot foot

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.