Des jeux en accès libre pour votre ordinateur

Des jeux en accès libre sans publicité sur votre ordinateur ? C'est possible et c'est grâce aux "logiciels libres" !

Dans la grande famille des « logiciels libres » voici les jeux ! Et pourquoi préférer des logiciels libres d'ailleurs ? Pour éviter les logiciels gratuits ou freewares qui souvent vous imposent des publicités ou encore peuvent collecter des données personnelles à votre insu. Car n'oublions pas comme l'explique la Free Software Foundation (FSF - Fondation pour le logiciel libre) qu'un des objectifs principaux du logiciel libre est de permettre à l’utilisateur d'avoir le contrôle sur son ordinateur et sur les logiciels qu'il utilise.

L'association Framasoft propose l'annuaire de logiciels libres Framalibre avec une rubrique proposant de nombreux jeux classés par catégories. Des jeux de réflexion ou de stratégie aux jeux d'acarde ou de courses, de nombreux logiciels pour Windows, Mac et GNU/Linux sont disponibles.

Vous pourrez par exemple jouer aux échecs avec « Python Chess » ou au billard américain avec « BillardGL ». Vous aimez les courses de voitures ? Le logiciel « TORCS » est un jeu de simulation de voitures de courses en trois dimensions : go ! Et Tux (un manchot, mascotte officielle de Linux mais ces jeux fonctionnent aussi sur Windows et Mac OS X) vous attend avec Supertux (sorte de SuperMarioBros™) et SuperTuxKart (courses de Kart).

Dans un autre style, le logiciel éducatif GCompris (utilisé depuis de nombreuses années par des instituteurs dans les écoles maternelles et primaires) propose des activités variées aux enfants de 2 à 10 ans : « les activités sont quelquefois ludiques, mais toujours pédagogiques » explique le développeur de ce logiciel à découvrir.

Et si vous utilisez déjà le système d'exploitation GNU/Linux sur votre ordinateur, le site jeuxlibres.net est fait pour vous car il propose un catalogue de jeux vidéos libres ! 

Torcs Torcs



 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.