MEDIAPART, LE CRI DES PEUPLES ET LA CENSURE.

Comme certains lecteurs, j'ai récemment reçu le cri de détresse du blog Le Cri des Peuples . Ci-dessous mon humble avis sur la question .

La liberté d'expression se ratatine-t-elle sur Médiapart aussi? Il ne passe presque plus de semaine sans qu'un contributeur se plaigne d'être censuré souvent sans explication toujours sans lui donner la possibilité de défendre son point de vue. Dans ces affaires, toute réponse épidermique est mauvaise conseillère ; il est fort possible que certains articles puissent mettre en balance la responsabilité pénale de Médiapart auquel cas, il n'est pas difficile de demander à l'auteur de modifier tel ou tel passage de son texte mettant en jeu la responsabilité pénale de Médiapart, faute de quoi il sera censuré.

Il est des cas où l'article peut choquer telle ou telle sensibilité politique, religieuse ou philosophique; c'est ici que les réactions épidermiques sont très mauvaises conseillères: ce n'est pas parce que certains à Médiapart n'aimeraient pas les Présidents russe, chinois, iranien, nord-coréen ou les résistants libanais qu'il faudrait censurer les articles louangeant ces hommes politiques; cela équivaudrait à infantiliser les lecteurs de Médiapart qu'on trouverait incapables d'esprit critique. Une publication assortie d'une critique argumentée éclairerait bien plus les lecteurs qu'une brutale censure.

Telle est mon avis sur cette délicate question, avis comme tout avis est soumis à discussion.

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.