CONGO-BRAZZAVILLE : L'INQUETUDE COMMENCE À CHANGER DE CAMP.

L’intersyndicale des transporteurs en commun au Congo indique dans un communiqué du 19 octobre qu’elle décrète une grève générale à compter du jeudi 22 octobre 2020 à 5h00.

Après l'assassinat de Merveille BAZONZILA par les gendarmes de Nkayi, les morts victimes d'accidents sur la nationale 2 qui mène vers le nord du pays, morts dûs au mauvais état de cette route pourtant à  péage, voici que le syndicat des transporteurs en commun menace  de paralyser Brazzaville. Sans marge de manœuvre financière, le gouvernement  n'a pas d'autre choix que d'accepter à  son cœur défendant les exigences des grévistes: ni bus ni taxi signifie personne au travail dans le public comme dans le privé.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.