Novembre Noir.

Il existait il y a peu encore deux modèles économiques : le socialisme et le capitalisme. Deux mondes distincts. Il en a résulté cent ans de guerres sanglantes et l’avènement d’un néolibéralisme mondialiste agressif et inhumain. Il existe aujourd’hui deux civilisations pour une seule France, deux modes de vie pour un seul territoire. Que croyez-vous qu’il en résultera ?

Comment gouverner un peuple constitué de sensibilités si opposées, si ce n’est par la législation ?

La démocratie laïque s’appuie sur les lois de la République, votées par les représentants du peuple après débats parfois houleux. Les Charias - ou autres lois religieuses - sont d’essence divine, peu les discutent, peu s’y opposent. Or la politique c’est le droit au débat, à la liberté d’expression et plus encore à celle fondamentale d’opinion. La politique c’est le droit à la critique et donc au blasphème. C’est en cela que les lois religieuses ne sont pas compatibles avec la République et c’est pour cela qu’une religion n’est pas un processus démocratique ni politique.

La laïcité est le droit démocratique pour toutes et tous, égalitairement, paritairement, de vivre sa religion dans le cadre de son intimité. L’espace public, celui où l’on côtoie l’autre, cet autre qui naît et demeure libre et égal en droit et dont les distinctions ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune, est le territoire laïque. Aucun signe apparent, ostentatoire de communautarisme ne devrait être infligé à cet autre qui nous ressemble.

Depuis une vingtaine d’années, les Frères Musulmans ont infiltré les rouages de nos institutions et de nos organes intermédiaires. On sait aujourd’hui que les Frères Musulmans financent des centaines associations dont une importante partie en région parisienne [1], avec le soutien du Qatar et de la Turquie. En Suisse, lors d'une perquisition de la brigade antiterroriste en novembre 2001, effectuée chez un activiste d’Al-Qaïda, les policiers ont découvert un document, intitulé « Le Projet » [2]. Il évoque clairement la conquête de l'Europe, puis des États-Unis, par les Frères Musulmans « afin de mettre fin à l'hégémonie de la civilisation occidentale ».

J’ai assisté durant mon incarcération au Qatar à des séances d’endoctrinement en anglais délivrées par des prédicateurs des Frères Musulmans externes, invités par l’administration pénitentiaire qatarienne. Il s’agissait d’enrôler par la persuasion ou par la force des détenus musulmans modérés indiens, sri-lankais, pakistanais pour les préparer au « Projet ». Les bons élèves obtenaient des remises de peine conséquentes.

Manifestation contre l'islamophobie à Lyon le 26 octobre 2019 © Sipa Press Manifestation contre l'islamophobie à Lyon le 26 octobre 2019 © Sipa Press

 

La manifestation du 10 novembre à Paris contre l'islamophobie

Les attentats du 13 novembre 2015 en France étaient revendiqués par l'organisation terroriste État islamique, ils ont été une série de fusillades et d'attaques-suicides islamistes perpétrées dans la soirée à Paris. Le 10 novembre 2019, Le CCIF organise une manifestation contre l’islamophobie. Les liens entre le CCIF et les Frères Musulmans[3], théoriciens de Daesh, financés par le Qatar ont été mis en évidence par de nombreux médias.

  • Avoir choisi la date anniversaire de l’un des attentats islamistes les plus meurtriers de la décennie est une provocation.
  • Avoir autorisé cette manifestation est un affront aux victimes du Bataclan. Et c’est bien là la grandeur et la faiblesse des démocraties, accepter en son sein, égalitairement ceux qui veulent la détruire.
  • Avoir signé cette pétition désignant la France et ses institutions comme liberticides est à la fois un acte de soumission à une organisation terroriste et un déni de démocratie.

 Honte aux signataires. 

 C’est pour toutes ces raisons que le 10 novembre 2019, je n'irai pas jouer au foot, je n'irai pas manger des gaufres. J’irai déposer une gerbe devant le Bataclan. Je vous invite à faire de même.

 ----

[1]  BOURDILLON Yves, “Comment le Qatar finance l'islam en France’, Les Echos, publié le 28/05/2019, URL : https://www.lesechos.fr/idees-debats/livres/comment-le-qatar-finance-lislam-en-france-1024566

[2] HAMEL Ian, “Les Frères musulmans en Europe : tout a commencé à Genève”, Le Point, publié le 19/01/2018, URL : https://www.lepoint.fr/afrique/les-freres-musulmans-en-europe-tout-a-commence-a-geneve-19-01-2018-2188004_3826.php 

[3] LEAUTHIER Alain, “Quand le CCIF et consorts font reculer la Sorbonne au sujet de conférences sur la laïcité”, Marianne.net, publié le 8/12/2017, URL : https://www.marianne.net/societe/quand-le-ccif-et-consorts-font-reculer-la-sorbonne-au-sujet-de-conferences-sur-la-laicite

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.