Jean-Pierre Marongiu
Entrepreneur et Écrivain
Abonné·e de Mediapart

12 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 nov. 2019

Novembre Noir.

Il existait il y a peu encore deux modèles économiques : le socialisme et le capitalisme. Deux mondes distincts. Il en a résulté cent ans de guerres sanglantes et l’avènement d’un néolibéralisme mondialiste agressif et inhumain. Il existe aujourd’hui deux civilisations pour une seule France, deux modes de vie pour un seul territoire. Que croyez-vous qu’il en résultera ?

Jean-Pierre Marongiu
Entrepreneur et Écrivain
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Comment gouverner un peuple constitué de sensibilités si opposées, si ce n’est par la législation ?

La démocratie laïque s’appuie sur les lois de la République, votées par les représentants du peuple après débats parfois houleux. Les Charias - ou autres lois religieuses - sont d’essence divine, peu les discutent, peu s’y opposent. Or la politique c’est le droit au débat, à la liberté d’expression et plus encore à celle fondamentale d’opinion. La politique c’est le droit à la critique et donc au blasphème. C’est en cela que les lois religieuses ne sont pas compatibles avec la République et c’est pour cela qu’une religion n’est pas un processus démocratique ni politique.

La laïcité est le droit démocratique pour toutes et tous, égalitairement, paritairement, de vivre sa religion dans le cadre de son intimité. L’espace public, celui où l’on côtoie l’autre, cet autre qui naît et demeure libre et égal en droit et dont les distinctions ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune, est le territoire laïque. Aucun signe apparent, ostentatoire de communautarisme ne devrait être infligé à cet autre qui nous ressemble.

Depuis une vingtaine d’années, les Frères Musulmans ont infiltré les rouages de nos institutions et de nos organes intermédiaires. On sait aujourd’hui que les Frères Musulmans financent des centaines associations dont une importante partie en région parisienne [1], avec le soutien du Qatar et de la Turquie. En Suisse, lors d'une perquisition de la brigade antiterroriste en novembre 2001, effectuée chez un activiste d’Al-Qaïda, les policiers ont découvert un document, intitulé « Le Projet » [2]. Il évoque clairement la conquête de l'Europe, puis des États-Unis, par les Frères Musulmans « afin de mettre fin à l'hégémonie de la civilisation occidentale ».

J’ai assisté durant mon incarcération au Qatar à des séances d’endoctrinement en anglais délivrées par des prédicateurs des Frères Musulmans externes, invités par l’administration pénitentiaire qatarienne. Il s’agissait d’enrôler par la persuasion ou par la force des détenus musulmans modérés indiens, sri-lankais, pakistanais pour les préparer au « Projet ». Les bons élèves obtenaient des remises de peine conséquentes.

Manifestation contre l'islamophobie à Lyon le 26 octobre 2019 © Sipa Press

La manifestation du 10 novembre à Paris contre l'islamophobie

Les attentats du 13 novembre 2015 en France étaient revendiqués par l'organisation terroriste État islamique, ils ont été une série de fusillades et d'attaques-suicides islamistes perpétrées dans la soirée à Paris. Le 10 novembre 2019, Le CCIF organise une manifestation contre l’islamophobie. Les liens entre le CCIF et les Frères Musulmans[3], théoriciens de Daesh, financés par le Qatar ont été mis en évidence par de nombreux médias.

  • Avoir choisi la date anniversaire de l’un des attentats islamistes les plus meurtriers de la décennie est une provocation.
  • Avoir autorisé cette manifestation est un affront aux victimes du Bataclan. Et c’est bien là la grandeur et la faiblesse des démocraties, accepter en son sein, égalitairement ceux qui veulent la détruire.
  • Avoir signé cette pétition désignant la France et ses institutions comme liberticides est à la fois un acte de soumission à une organisation terroriste et un déni de démocratie.

 Honte aux signataires. 

 C’est pour toutes ces raisons que le 10 novembre 2019, je n'irai pas jouer au foot, je n'irai pas manger des gaufres. J’irai déposer une gerbe devant le Bataclan. Je vous invite à faire de même.

 ----

[1]  BOURDILLON Yves, “Comment le Qatar finance l'islam en France’, Les Echos, publié le 28/05/2019, URL : https://www.lesechos.fr/idees-debats/livres/comment-le-qatar-finance-lislam-en-france-1024566

[2] HAMEL Ian, “Les Frères musulmans en Europe : tout a commencé à Genève”, Le Point, publié le 19/01/2018, URL : https://www.lepoint.fr/afrique/les-freres-musulmans-en-europe-tout-a-commence-a-geneve-19-01-2018-2188004_3826.php 

[3] LEAUTHIER Alain, “Quand le CCIF et consorts font reculer la Sorbonne au sujet de conférences sur la laïcité”, Marianne.net, publié le 8/12/2017, URL : https://www.marianne.net/societe/quand-le-ccif-et-consorts-font-reculer-la-sorbonne-au-sujet-de-conferences-sur-la-laicite

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Borne et l’écologie : un certain savoir-rien-faire
La première ministre tout juste nommée a exercé depuis huit ans de nombreuses responsabilités en lien direct avec l’écologie. Mais son bilan est bien maigre : elle a soit exécuté les volontés de l’Élysée, soit directement contribué à des arbitrages problématiques.
par Mickaël Correia et Jade Lindgaard
Journal
Zemmour et Pétain : une relaxe qui interroge, des motivations qui choquent
La relaxe d’Éric Zemmour pour ses propos sur un prétendu « sauvetage » des juifs français par Pétain a suscité de vives réactions. Les historiens que nous avons interrogés ne sont pas tant choqués par la relaxe - la loi Gayssot ne peut couvrir l'ensemble des allégations mensongères sur la seconde guerre mondiale - que par les motivations de l’arrêt. Explications.
par Lucie Delaporte et Fabien Escalona
Journal — Entreprises
Un scandale financier luxembourgeois menace Orpea
Mediapart et Investigate Europe révèlent l’existence d’une structure parallèle à Orpea, basée au Luxembourg, qui a accumulé 92 millions d’actifs et mené des opérations financières douteuses. Le géant français des Ehpad a porté plainte pour « abus de biens sociaux ».
par Yann Philippin, Leïla Miñano, Maxence Peigné et Lorenzo Buzzoni (Investigate Europe)
Journal — Exécutif
Macron, la gauche Majax
Pour la majorité présidentielle et certains commentateurs zélés, Emmanuel Macron a adressé un « signal à la gauche » en nommant Élisabeth Borne à Matignon. Un tour de passe-passe qui prêterait à sourire s’il ne révélait pas la décomposition du champ politique orchestrée par le chef de l’État.
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Le générique ne prédit pas la fin
Que se passe-t-il lorsque le film prend fin, que les lumières de la salle de cinéma se rallument et qu’après la séance, les spectatrices et spectateurs rentrent chez eux ? Le film est-il vraiment terminé ? Le cinéma vous appartient. Le générique ne prédit pas la fin. Il annonce le début d’une discussion citoyenne nécessaire. Prenez la parole, puisqu’elle est à vous.
par MELANIE SIMON-FRANZA
Billet de blog
Entretien avec Ava Cahen, déléguée générale de la Semaine de la Critique
La 61e édition de la Semaine de la Critique se déroule au sein du festival de Cannes du 18 au 26 mai 2022. La sélection qui met en avant les premiers et seconds longs métrages, est portée pour la première fois cette année par sa nouvelle déléguée générale Ava Cahen qui défend l'amour du cinéma dans sa diversité, sa réjouissante monstruosité, ses émotions et son humanité.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Quand le Festival de Cannes essaie de taper fort
La Russie vient de larguer 12 missiles sur ma ville natale de Krementchouk, dans la région de Poltava en Ukraine. Chez moi, à Paris, je me prépare à aller à mon 10e Festival de Cannes. Je me pose beaucoup de questions en ce mois de mai. Je me dis que le plus grand festival du monde tape fort mais complètement à côté.
par La nouvelle voix
Billet de blog
images écrans / images fenêtres
Je ne sais pas par où prendre mon film.
par Naruna Kaplan de Macedo