jean-pierre thibaudat
journaliste, écrivain, conseiller artistique
Abonné·e de Mediapart

949 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 mai 2022

Thibaud Croisy met en scène Copi comme du Racine

Il y a cinquante ans, Copi écrivait « L’Homosexuel ou la difficulté de s’exprimer » .Tout en pilotant la réédition des œuvres de Copi, Thibaud Croisy met en scène cette pièce à l’opposé de l’exubérance accolée à l’ auteur, en se délectant, avec ses magnifiques actrices et acteurs , du tragique (sibérien) que la pièce recèle.

jean-pierre thibaudat
journaliste, écrivain, conseiller artistique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Scène de "L'homosexuel ou la difficulté de s'exprimer" © Hervé Bellamy

Tout se passe comme si la folie argentine de Copi s’était glacée dans la Sibérie (de bande dessinée) où se déroule la pièce de bout en bout. Thibaud Croisy laisse en consigne à la frontière l’image habituelle que l’on a de l’homme et l’œuvre : fou et folle à la fois. En un demi siècle, la pièce s’est dénudée de ses oripeaux d’époque. La voici qui nous apparaît dans son plus simple appareil : des corps et des mots. Plateau nu, une petite table, une chaise au fond un couloir de tulles comme rafistolés avec une entrée unique seule voie de sortie possible, comme une nasse.

Seule au centre, assise sur une chaise qu’elle ensorcelle de ses membres, Irina déploie son corps celui, magnifiquement charpentée de l’actrice et danseuse Helena de Laurens et déjà entravée par une fracture à la jambe. Entre Madre, alias Madame Simpson, dans un robe-blouse légère, Frédéric Leidgens dans sa maigre splendeur. Elle est la mère d’Irina,mais aussi, à l’occasion, son amante. Irina baise tout ce qui passe aux abords de la gare et de la taverne Lénine. Elle est enceinte. Mais de qui ? Elle chie l’enfant. Fin de la première scène Quatorze suivront du même tonneau.

Entre madame Garbo, sublime Emmanuelle Lafon, sa prof de piano (bien sûr Irina hait le piano) enserrée dans un costume lesbien  sous sa fourrure. Elle aime Irina, veut partir avec elle. Son mari Garbenko (Arnaud Jolibois Bichon), « un officier révolutionnaire muté en Sibérie », s’occupera des traîneaux. Madame Garbo dit avoir été opérée à Casablanca, contre son gré , à 17 ans, « j’ai un sexe d’homme » dit-elle. Son mari l’appelle Nikita. Réplique de Madre : « ma fille et moi avons changé de sexe par notre seule volonté, madame ». Dernier personnage, plus éphémère, le général Pouchkine en grande tenue (Jacques Pieiller), un soupirant de madame Garbo. Il s’inquiète pour la santé d’Irina : « Vous avez appelé le docteur Feydeau ? » Quelle pièce ! Quel ballet tournoyant d’identités !

Le coup de génie de Thibaud Croisy c’est de tirer sur les rennes de ce « vaudeville guignolesque » pour en retenir finement la frénésie, et sans jamais céder à la moindre gaudriole. Tournant le dos à « cette hystérie permanente à laquelle on nous avait habitué avec Copi », Croisy opte pour « une forme épurée » chère aux tragédies, enserrant les mots dans une constante tension foldingue qui maintient le tempo de ce bal sibérien aux qui suis-je ? Complètement dézinguant.

Créé à la Comédie de Clermont-Ferrand, le spectacle est à l’affiche du T2G, centre dramatique national de Gennevilliers du 17 au 23 mai. Puis à Paris du Théâtre de la Cité Internationale du 29 sept au 7 oct avant d’aller au TU de Nantes du 28 nov au 2 déc.

L’homosexuel ou la difficulté de s’exprimer suivi de Les quatre jumelles, avec une préface et des documents signés Thibaud Croisy sont publiés chez Christian Bourgois, 158p, 8€

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
La nomination d’Éric Coquerel suscite une polémique parmi les féministes
Plusieurs militantes ont affirmé que le député insoumis, élu jeudi président de la commission des finances, a déjà eu un comportement inapproprié avec des femmes. Mais en l’absence de signalement, aucune enquête n’a abouti. L’intéressé dément, tout en admettant avoir « évolué » depuis #MeToo.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean
Journal — Parlement
Face au RN, gauche et droite se divisent sur la pertinence du « cordon sanitaire »
Désir de « rediabolisation » à gauche, volonté de « respecter le vote des Français » à droite… La rentrée parlementaire inédite place les forces politiques face à la délicate question de l’attitude à adopter face à l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — France
Extrême droite : la semaine de toutes les compromissions
En quelques jours, le parti de Marine le Pen s’est imposé aux postes clés de l’Assemblée nationale, grâce aux votes et aux lâchetés politiques des droites. Une légitimation coupable qui n’augure rien de bon.
par Ellen Salvi
Journal — Culture-Idées
L’historienne Malika Rahal : « La France n’a jamais fait son tournant anticolonialiste »
La scène politique française actuelle est née d’un monde colonial, avec lequel elle n’en a pas terminé, rappelle l’autrice d’un ouvrage important sur 1962, année de l’indépendance de l’Algérie. Un livre qui tombe à pic, à l’heure des réécritures fallacieuses de l’histoire.
par Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Les services publics ne doivent pas être les victimes de l’inflation
L’inflation galopante rappelle que le monde compte de plus en plus de travailleurs pauvres dans la fonction publique. Les Etats ont pourtant les moyens de financer des services publics de qualité : il faut faire contribuer les plus riches et les multinationales.
par Irene Ovonji-Odida
Billet de blog
Oui, l’inflation s’explique bien par une boucle prix – profits !
Il est difficile d’exonérer le patronat de ces secteurs de l’inflation galopante. C’est pourquoi les mesures de blocage des prix sont nécessaires pour ralentir l’inflation et défendre le pouvoir d’achat des travailleurs. Par Sylvain Billot, statisticien économiste, diplômé de l’Ensae qui forme les administrateurs de l’Insee.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
L’inflation, un poison qui se diffuse lentement
« L’inflation est un masque : elle donne l’illusion de l’aisance, elle gomme les erreurs, elle n’enrichit que les spéculateurs, elle est prime à l’insouciance, potion à court terme et poison à long terme, victoire de la cigale sur la fourmi », J-Y Naudet, 2010.
par Anice Lajnef
Billet de blog
Pourquoi les fonctionnaires se font (encore) avoir
3,5 % d'augmentation du point d'indice, c'est bien moins que l'inflation de 5,5%. Mais il y a pire, il y a la communication du gouvernement.
par Camaradepopof