jean-pierre thibaudat
journaliste, écrivain, conseiller artistique
Abonné·e de Mediapart

1002 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 sept. 2022

jean-pierre thibaudat
journaliste, écrivain, conseiller artistique
Abonné·e de Mediapart

« Kaboul, le 15 août 2021 », une date, un titre de spectacle

Elles, ils étaient actrices, acteurs, cinéastes, diseurs de poésies. Ils sont tous partis en exil autour du 15 août 2021, jour de la prise du pouvoir par les talibans. Certains Afghans, ayant trouvé refuge en Normandie, se sont rassemblés autour d’un spectacle comme autour d’un feu

jean-pierre thibaudat
journaliste, écrivain, conseiller artistique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’homme s’avance vers le micro d’un pas lourd, il porte tant de choses sur ses épaules, il revient de si loin, il revient de tout. L’exil est devenu, malgré lui, sa patrie depuis que les talibans occupent son pays, et il en va de même pour ceux et celles (plus nombreuses encore), qui l’entourent sur la scène. Des jeunes femmes, des actrices en herbe. L’homme massif se saisit calmement du micro. Tous le regardent l’écoutent, ceux qui sont sur scène, exilés comme lui, ceux qui, dans la salle, sont venus de la ville de Rouen où ils habitent, et, pour certains, où ils ont trouvé refuge, exilés eu aussi.

Chaque soir, l’homme choisit un passage du Shanâmeh, » le livre des rois », l’ épopée poétique de Ferdowsi rédigée pendant plus de trente ans, qui passe, de bouche en bouche, depuis des siècles, en Iran, en Afghanistan, ailleurs en Orient… Un livre -fleuve merveilleusement traduit en français par Pierre Lecoq (Belles Lettres, 2019). Écoutez, c’est presque le début : « Beaucoup a déjà été dit, rien ne fut omis, Je vais dire une partie de ce qui a été dit, Tout ce que je vais dire a déjà été conté, Du jardin du savoir tout s’en est allé ». Il y en a ainsi près de deux mille pages, un des plus beaux livre du monde.

L’homme qui dit, chante, s’accompagne de ses mains comme des percussions, se nomme Mammoon Maqsoodi. L’homme a commencé très jeune comme acteur à Radio-Kaboul, a tourné des séries populaires, joué au Globe de Londres, etc. Il est là avec sa femme Leena, elle aussi actrices, autour d’eux des proches ou pas, des jeunes ami.e.s. Toutes et tous partis à la hâte après que les talibans soient revenus à Kaboul au cœur de l’été 2021, avec tout ce que cela entraîne de privations, d’oppressions et d’interdits. Les artistes de tout poil ont fui leur pays.

En France, des villes, des structures culturelles se sont associées pour les aider, les soutenir dans ces moments aussi difficiles que fragiles, leur trouver un logement, voire un petit boulot. C’est particulièrement le cas en Normandie. Les CDN de Vire, Caen. Rouen, la scène nationale d’Évreux Louviers et le Volcan du Havre se sont associés pour créer une événement commun tout simplement titré : Kaboul, le 15 août 2021. Chacun, chacune, simplement, raconte son exil, le jour du départ, la porte que l’on referme, le dernier regard, le chemin vers l’aéroport, la cohue, l’affolement, la peur…

Lucie Berelowitsh, Marcial Di Fonzo Bo et Brice Berthoud cosignent la mise en scène, Saeed Mirzaï,un artiste iranien les accompagne. En scène les actrices, très jeunes pour la plupart, racontent leur propre histoire, des témoignages qui se croisent, se répètent, font corps, des mots dans leur langue qui leur tiennent chaud et qui parfois, dans leur absolue simplicité, émeuvent aux larmes.

Elles, ils se nomment Ali Mohammadi Kiyan, Shogofa Arwin, Maryam Yousefi ,Soghra Setayesh, Raha Sepehr, Sawali et Farzana Nawavi, Zahra Gulson et Reza Ahoura. A chacun sa parole, son voyage, son exil, son chant. L’Iranien Saeed Mirzaei les traduit.

Ils se tiennent les uns près des autres. Comme autour d’un feu. Offrons leur ces vers incandescents de Paul Eluard :

« Je fis un feu, l'azur m'ayant abandonné,
Un feu pour être son ami,
Un feu pour m'introduire dans la nuit d'hiver,
Un feu pour vivre mieux.
« 

Après sa création au CDN de Rouen, le spectacle sera le 30 sept au Volcan (Le Havre), le 7 oct au CDN de Caen, le 10 déc au CDN de Normandie Vire, le 6 avril au Tangram , scène nationale d'Evreux-Louviers.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Un Syrien menacé d’expulsion, victime d’un engrenage infernal
Mediapart a rencontré un Syrien de 22 ans enfermé en rétention près de Roissy. Alors que les relations diplomatiques sont rompues avec le régime Assad, des contacts ont été pris en vue de son renvoi, d’après nos informations. Son « obligation de quitter le territoire français » a été validée par la justice. 
par Céline Martelet
Journal
Corruption : le géant Airbus accepte de nouveau de payer pour éviter des procès
Affaire Sarkozy-Kadhafi, Kazakhgate : le groupe d’aéronautique échappe à toute poursuite grâce au paiement d’une amende de 15,8 millions d’euros, selon un accord trouvé avec le Parquet national financier. Des associations anticorruption dénoncent les abus de la justice négociée à la française.
par Fabrice Arfi et Yann Philippin
Journal
À Bruxelles, la France protège la finance contre le devoir de vigilance
Dans une note confidentielle, la France supprime toute référence au secteur financier dans la définition de la « chaîne d’activités » couverte par le devoir de vigilance dans la directive européenne en préparation. Bercy dément vouloir exonérer les banques. Les États se réunissent jeudi 1er décembre à ce sujet. 
par Jade Lindgaard
Journal — France
À Saint-Étienne, le maire et le poison de la calomnie
Dans une enquête que Gaël Perdriau a tenté de faire censurer, Mediapart révèle que le maire de Saint-Étienne a lancé une rumeur criminelle, dont il reconnaît aujourd’hui qu’il s’agit d’une pure calomnie, contre le président de région Laurent Wauquiez. À l’hôtel de ville, des anciens collaborateurs décrivent un quotidien empoisonné par la rumeur, utilisée comme un instrument politique.
par Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Les inégalités ethno-raciales à l'école (13/15)
Si la classe est le facteur déterminant des inégalités scolaires, des processus ethno-raciaux sont également à l'œuvre. Ce billet présente les principaux mécanismes discriminatoires qui traversent l’école, quand ce n’est pas elle qui les coproduit, afin de mieux comprendre la fragilisation des trajectoires scolaires et sociales des enfants racisés, qu’ils soient français ou immigrés.
par Marcuss
Billet de blog
Expérimenter, oui mais pour quoi faire et pour qui ?
A partir d’un cadre national qui garantit l’unité du système éducatif, il est toujours utile de libérer et d’encourager les initiatives locales si cela favorise la réussite de tous les élèves.
par Delahaye JP
Billet d’édition
L’indice de position sociale, révélateur de la ségrégation scolaire
À la suite d'une décision de justice, le ministère de l’Éducation nationale a publié les indices de position sociale de chaque école et collège (public + privé sous contrat). Le Comité National d’Action Laïque analyse la situation dans une note en ligne.
par Charles Conte
Billet de blog
Le socle commun au collège... Où en est-on ?
A-t-on réussi à créer ce « commun » dans les collèges ? Comment ce socle pourrait-il évoluer ? Pourrait-il être étendu ?
par Guillaume Co