Guide d’auto-défense au travail pour les personnes autistes

Un premier guide d'auto-défense au travail élaboré par une personne autiste. Se défendre de l'exploitation, du harcèlement, de la discrimination.

En milieu professionnel, les personnes autistes sont statistiquement plus susceptibles d’être victimes de harcèlement, de discrimination, de non-paiement de leurs salaires, d’exploitation que le reste de la population.

Une personne autiste a rédigé le "1er guide d’auto-défense au travail".

guide-dautodefense

Il a été mis au point avec des discussions sur le forum d'Asperansa.

Il est axé sur les grandes lignes avant d'entrer en poste, sur les « red flags » pendant et points d'attention à la sortie, l'idée étant d'avoir un listing sur lequel s'appuyer. Il reprend les principales institutions et autorités permettant de faire valoir ses droits et assurer sa défense.


Extraits :

  • Si l’emploi proposé est pour un CDI ou CDD mais qu’on vous demande avec insistance si vous pouvez être auto-entrepreneur, c’est mauvais signe.
  • Certains propos sont à éviter, voici un exemple de mention vue fréquemment sur des CV de personnes autistes adressés à un employeur potentiel : « j’ai du mal à dire non ». Attention aux informations qui peuvent révéler des points de vulnérabilité. Tout cela relève de l’intime et n’a rien à faire dans des discussions professionnelles. En revanche, insistez sur les qualités que vous avez au travail, par exemple si vous avez une expertise, un sens de la rigueur, une technicité spécifique, etc
  • Cependant, si vous avez fait état de votre R.Q.T.H. (Reconnaissance en Qualité de Travailleur Handicapé) dans votre CV ou lors de l'entretien, vous devez pouvoir donner des exemples de l'aménagement du poste de travail si cela est nécessaire ; c'est préférable par rapport à la seule information : "je suis autiste" qui ne tient pas compte du degré de connaissance de l'employeur.
  • Autres indicateurs d’un mauvais climat ou de dysfonctionnements sérieux dans l’entreprise :

- Une offre d’emploi qui « tourne » depuis 1 an, disparait puis réapparaît fréquemment.

- Le turnover des employés et / ou de la direction.

- Un absentéisme élevé (arrêts maladie : fréquence et durée).

- Des dirigeants / fondateurs / associés qui se disputent constamment et donnent respectivement des directives contraires à leurs collaborateurs.

  • On ne remarque pas toujours que l’on ne va pas bien. Mais quelques signes peuvent vous alerter, voici quelques manifestations spécifiquement courantes chez les personnes autistes (liste non exhaustive) :

Le document n’évoque pas la gestion des interactions sociales avec les collègues au quotidien, les pauses café ou encore les déjeuners du midi ; ce n’est pas son but. Il faudrait certes un livre entier pour ce sujet. Mais il y a déjà le Guide SIMON, publié par Handisup Normandie

Guide SIMON 2018 © Handisup Guide SIMON 2018 © Handisup

Les salariés autistes doivent pouvoir accéder au travail comme les autres citoyens ; non pas parce qu’on doit forcément avoir un don extraordinaire, être un génie, mais pour nos compétences et expertises individuelles.

L’employabilité des personnes autistes doit se développer dans le respect des lois en vigueur, soyons vigilants face aux dérives.

Vous pouvez partager le guide, l’améliorer, l’adapter à votre secteur professionnel (ex. filière comptable, Education Nationale, secteur public, etc).

Version diffusable:

Guide d'auto-défense au travail sept 2019.pdf(988.57 Kio) T


Version accessible dyslexie et aveugles/malvoyants utilisateurs de synthèse vocale:
https://1fichier.com/?553713nazvnze96eui2e


Version modifiable (texte brut):

Guide d'autodéfense au travail version modifiable sept 2019.docx(37.83 Kio)

PS : modification du lien vers la dernière version du Guide SIMON.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.