Jean Vinçot
Association Asperansa
Abonné·e de Mediapart

1415 Billets

0 Édition

Billet de blog 6 mars 2021

Autisme, LGBTQI+ : "C'est déjà compliqué pour les hétéros"

L'étude "C'est déjà compliqué pour les hétéros" traite de l'expérience vécue des personnes qui s'identifient comme autistes et LGBTQ+

Jean Vinçot
Association Asperansa
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

uvm.edu (Université du Vermont)  Traduction de "“Straight Sex is Complicated Enough” study addresses lived experience of those who identify as autistic and LGBTQ+" Nursing & Health Sciences - 3 mars 2021

Parler ouvertement des identités, des besoins et des désirs sexuels peut mettre certaines personnes mal à l'aise ; mais pour les personnes autistes, le sujet peut poser des problèmes encore plus sérieux.

Dans l'article récemment publié, Straight Sex is Complicated Enough": The Lived Experiences of Autistics Who are Gay, Lesbian, Bisexual, Asexual, or Other Sexual Orientations,["Le sexe hétéro est suffisamment compliqué" : Les expériences vécues par les autistes homosexuels, lesbiennes, bisexuels, asexués ou ayant une autre orientation sexuelle ], la professeure Laura Lewis révèle que les personnes qui s'identifient comme autistes et LGBTQ+ font souvent partie d'une "double minorité" qui présente un risque élevé d'anxiété, de dépression, d'abus sexuel et de suicide.

Soixante-dix pour cent des participants à l'étude de Lewis s'identifient comme LGBTQ+, et Lewis a constaté que pour ces personnes, apprendre à exprimer leur identité sexuelle et à communiquer leurs besoins est bénéfique pour soulager l'anxiété, la surcharge sensorielle et l'isolement social qui peuvent accompagner l'autisme.

Les recherches de Lewis, publiées dans le "Journal of Autism and Developmental Disorders" de septembre 2020, suggèrent que les professionnels de santé peuvent offrir un soutien significatif aux personnes autistes qui s'identifient comme LGBTQ+ en les aidant à comprendre leur identité, à communiquer leurs besoins relationnels et à gérer les facteurs de stress sensoriels et sociaux qui peuvent affecter l'intimité sexuelle et la qualité de vie.

 "L'autisme peut compliquer les relations sociales et rendre difficile l'identification et l'expression de ses sentiments", a déclaré Mme Lewis, dont l'intérêt pour les expériences des personnes autistes découle du diagnostic d'un membre adulte de sa famille.

Plusieurs participants à l'étude de Lewis ont confié qu'ils avaient parfois le sentiment que leur identité sexuelle était considérée par les autres comme illégitime - attribuée à un manque d'expérience sociale, ou associée à leurs traits autistiques, plutôt qu'à une partie distincte de leur identité. De nombreux participants ont indiqué que leur expérience était doublement marginale : de la communauté LGBTQ+ en raison de l'autisme, et de la communauté autiste en raison de leur orientation sexuelle, ce qui leur donnait un sentiment de solitude et d'incompréhension.

Les professionnels de santé peuvent offrir un soutien vital aux patients qui vivent ces situations, explique Mme Lewis. En évitant le langage qui implique une relation de cause à effet entre un diagnostic d'autisme et l'orientation sexuelle, les professionnels de santé peuvent contribuer à affirmer l'identité de leurs patients. Proposer une information sexuelle et susciter des discussions sur des sujets tels que la manière de révéler son orientation sexuelle et le diagnostic d'autisme, de réagir à l'homophobie ou de créer une intimité et de fixer des limites dans les relations amoureuses sont également des pratiques bénéfiques.

Pour plus d'informations et de ressources, Mme Lewis recommande Twainbow et l'Autistic Self Advocacy Network.

© Tom Kneller / Jacquemus via Instagram

Les anciens étudiants Eleni Cawley '19, Noah Jarvis '19, et Caroline Ward '19 ont été assistants de recherche pour l'étude de Lewis, et ont présenté les résultats avec Lewis à la conférence annuelle de l'Eastern Nursing Research Society en 2019 en tant qu'étudiants de premier cycle.


Résumé

Les autistes sont plus susceptibles que les neurotypiques d'être gays, lesbiennes, bisexuels, asexués et autres orientations sexuelles. Les autistes et les minorités sexuelles représentent des populations à haut risque de dépression, d'anxiété et de suicidalité. On sait peu de choses sur les expériences des personnes qui vivent à cette intersection. Dans cette phénoménologie, 67 personnes qui se sont identifiées comme des minorités sexuelles autistes ont participé à des entretiens en ligne pour décrire la signification de leurs expériences. Six thèmes sont ressortis, notamment : l'acceptation de soi est un périple ; les traits autistiques compliquent l'auto-identification de l'orientation sexuelle ; les facteurs de stress sociaux et sensoriels ont un impact sur l'expression sexuelle ; le sentiment d'être incompris et isolé ; la difficulté à trouver des relations mutuellement satisfaisantes ; et la difficulté à reconnaître et à communiquer les besoins sexuels. Les minorités sexuelles autistes vivent un statut de "double minorité" qui complique la formation de l'identité et accroît la vulnérabilité dans les relations sexuelles.


Dossier Autisme et LGBTQI+

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — États-Unis
« La Cour Suprême des Etats-Unis a un agenda : celui de l’extrême droite »
La Cour suprême des États Unis vient de rendre plusieurs arrêts inquiétants. Le premier, actant la fin de l’autorisation fédérale d’avorter, a mis le monde en émoi. Jeudi 30 juin, elle a nié l’autorité de l’agence pour l’environnement américaine a réduire les gaz à effets de serre. Pour l’américaniste Sylvie Laurent, elle est devenue une institution « fondamentaliste ».
par Berenice Gabriel, Martin Bessin et Mathieu Magnaudeix
Journal — Budget
Le « paquet pouvoir d’achat » ne pèse pas lourd
Le gouvernement a confirmé une série de mesures pour soutenir le pouvoir d’achat des fonctionnaires, des retraités et des bénéficiaires de prestations sociales. Mais ces décisions ne permettent pas de couvrir la hausse des prix et cachent une volonté de faire payer aux plus fragiles le coût de l’inflation.
par Romaric Godin
Journal
Covid : face à la septième vague, les 7 questions qui fâchent
Risques de réinfections, protections, efficacité des vaccins actuels et attendus, avenir de la pandémie… Nos réponses pour s’y retrouver face à cette nouvelle vague de Covid-19.
par Rozenn Le Saint
Journal
Urgences : vers la fin de l’accueil inconditionnel ?
La première ministre a reçu, jeudi, 41 recommandations pour l’été « à haut risque » qui s’annonce à l’hôpital. Parmi les mesures mises sur la table : la fin de l’accès sans filtre aux urgences et la revalorisation des heures de travail la nuit et le week-end.
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
Boyard et le RN : de la poignée de main au Boy's club
Hier, lors du premier tour de l’élection à la présidence de l’Assemblée nationale, Louis Boyard, jeune député Nupes, a décliné la main tendue de plusieurs députés d’extrême droite. Mais alors pourquoi une simple affaire de poignée de main a-t-elle déclenché les cris, les larmes et les contestations ulcérées de nombres de messieurs ?
par Léane Alestra
Billet de blog
Quels sont les rapports de classes à l’issue des élections 2022 ?
On a une image plus juste du rapport des forces politiques du pays en observant le résultat des premiers tours des élections selon les inscrits plutôt que celui des votes exprimés. Bien qu’il y manque 3 millions d’immigrés étrangers de plus de 18 ans. L’équivalent de 6% des 49 millions d’inscrits. Immigrés qui n’ont pas le droit de vote et font pourtant partie des forces vives du pays.
par jacques.lancier
Billet de blog
Oui, on peut réduire le soutien populaire aux identitaires !
Les résultats de la Nupes, effet de l’alliance électorale, ne doivent pas masquer l'affaiblissement des valeurs de solidarité et la montée des conceptions identitaires dans la société. Si la gauche radicale ne renoue pas avec les couches populaires, la domination des droites radicales sera durable. C'est une bataille idéologique, politique et parlementaire, syndicale et associative. Gagnable.
par René Monzat
Billet de blog
Lettre d’un électeur insoumis à un électeur du RN
Citoyen, citoyenne, comme moi, tu as fait un choix politique mais qui semble à l’opposé du mien : tu as envoyé un député d’extrême-droite à l’Assemblée Nationale. A partir du moment où ce parti n’est pas interdit par la loi, tu en avais le droit et nul ne peut te reprocher ton acte.
par Bringuenarilles