Jean Vinçot
Association Asperansa
Abonné·e de Mediapart

1309 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 août 2019

Femmes autistes, deux fois plus de tentatives de suicide que les hommes autistes

Plus de risques de suicide chez les femmes autistes, des risques particulièrement élevés s'il y a TDAH également. Mais aussi : les personnes autistes ayant une déficience intellectuelle sont plus susceptibles de tenter de se suicider que les témoins, et des risques dans la fratrie.

Jean Vinçot
Association Asperansa
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 spectrumnews.org  Traduction de "Autistic women twice as likely as autistic men to attempt suicide"

Les femmes autistes sont deux fois plus susceptibles de tenter de se suicider que les hommes autistes


par Hannah Furfaro / 7 août 2019

© adaptation de Spectrum News

Selon la plus grande étude jamais réalisée sur les comportements suicidaires chez les personnes autistes 1, les personnes de l'ensemble de ce spectre, et les filles et les femmes en particulier, sont à risque élevé de suicide.

Il s'agit de la première étude suffisamment vaste pour analyser les données sur le suicide chez les personnes autistes selon le sexe, l'intelligence et la présence d'autres conditions.

Même dans la population générale, les femmes ont tendance à tenter de se suicider plus souvent que les hommes - mais cette différence entre les sexes est plus prononcée chez les personnes autistes, selon l'étude.

Les femmes autistes qui présentent également un trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH) peuvent présenter un risque particulièrement élevé : une sur cinq tente de se suicider, comparativement à environ un sur onze chez les hommes atteints des deux affections. Chez les personnes autistes ayant une déficience intellectuelle, une femme sur 13 fait une tentative de suicide, comparativement à un homme sur 20.

"Les femmes autistes ont un risque plus élevé de comportements suicidaires dans presque tous les types de comportements suicidaires que nous avons analysés ", explique Tatja Hirvikoski, chercheuse principale et professeure agrégée de psychologie clinique au Karolinska Institutet à Stockholm, Suède.

Les frères et sœurs des personnes autistes sont également plus susceptibles de faire une tentative de suicide que les frères et sœurs des témoins. Cette tendance s'observe également, quoique dans une moindre mesure, chez les demi-frères et demi-sœurs, les demi-sœurs et les cousins et cousines.

D'autres études ont suggéré une composante génétique du suicide, mais c'est la première étude à explorer un lien génétique entre le suicide et l'autisme.

"C'est la première fois que nous réfléchissons à cette question ", dit Anne Kirby, professeure adjointe en ergothérapie et en ludothérapie à l'University of Utah à Salt Lake City, qui ne participait pas à la recherche. "C'est une bonne façon d'y penser, mais il faudrait probablement beaucoup plus de travail pour comprendre le risque familial."

Selon certaines études, les personnes autistes courent jusqu'à 10 fois plus de risques de se suicider que la population générale 2. Toutefois, étant donné l'augmentation du suicide dans la population générale, les chercheurs ne sont pas certains si ces chiffres reflètent une augmentation réelle du risque, affirme Paul Lipkin, professeur agrégé de pédiatrie au Kennedy Krieger Institute à Baltimore, Maryland.

La nouvelle étude, qui a porté sur plus de 2 millions de personnes, répond à cette question.

"Il est clair que oui, il y a un plus grand risque [de suicide] pour les personnes autistes que dans la population générale", dit Lipkin, qui n'a pas participé à la recherche.

Conditions de composition

Les chercheurs ont utilisé les registres nationaux de patients en Suède pour identifier 54 168 personnes ayant reçu un diagnostic d'autisme entre 1987 et 2013, et 347 155 de leurs frères et sœurs, demi-frères et demi-sœurs, cousins et cousines types. Ils ont jumelé les participants à plus de 2 millions de contrôles.

Par rapport aux témoins, les personnes autistes seules ont quatre fois plus de chances de faire une tentative de suicide, plus de six fois plus de chances de faire une tentative de suicide qui entraîne une hospitalisation et huit fois plus de chances de mourir par suicide. Ces probabilités ont diminué lorsque les chercheurs se sont ajustés pour tenir compte de conditions comme la dépression, l'anxiété et les troubles liés à la consommation d'alcool et d'autres drogues, mais elles étaient encore beaucoup plus élevées que chez les témoins. Les résultats ont été publiés en juin dans "Psychological Medicine".

Les personnes autistes qui ont également un TDAH présentent un risque encore plus élevé par rapport aux témoins : 7 fois la probabilité de tentative de suicide et 13 fois la probabilité de mourir par suicide.

Ce n'est pas surprenant, étant donné que le TDAH à lui seul est également associé au suicide, dit Hirvikoski.

Les personnes autistes dotées d'une intelligence normale ont plus de risques d'avoir des comportements suicidaires que les témoins. Cependant, contrairement aux hypothèses courantes, les personnes autistes ayant une déficience intellectuelle sont aussi plus susceptibles de tenter de se suicider que les témoins, note Lipkin.

"L'autisme en soi, indépendant de l'intellect, semble contribuer de façon importante aux pensées suicidaires - ce qui nous amène à nous demander s'il existe une relation neurobiologique entre le cerveau d'une personne autiste et celui d'une personne qui a des problèmes d'humeur et des idées suicidaires, " dit-il.

Dans l'ensemble, la nouvelle étude identifie les groupes les plus à risque de suicide. Le fait d'avoir cette information peut aider les cliniciens à les aider, dit Mme Hirvikoski : "[Les cliniciens] pourraient être plus attentifs s'ils rencontrent des gens appartenant à certains groupes à risque ".

Références:

  1. Hirvikoski T. et al. Psychol. Med. Epub ahead of print (2019) PubMed
  2. Hirvikoski T. et al. Br. J. Psychiatry 208, 232-238 (2016) PubMed

Dossier autisme et suicide

Un ensemble d'articles sur le thème du suicide chez les personnes autistes : c'est la deuxième cause de mort prématurée chez les personnes autistes dites «légères».

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)
Journal — Gauche(s)
À La Défense, Jean-Luc Mélenchon veut montrer qu’il est le mieux armé à gauche
Lors de son premier meeting parisien, le candidat insoumis à la présidentielle s’est posé comme le pôle de résistance à la droite et à l’extrême droite. Il a aussi montré sa capacité de rassemblement en s’affichant aux côtés de nombreuses personnalités de gauche.
par Pauline Graulle
Journal — Europe
En Andalousie, la colère intacte des « travailleurs du métal »
Après neuf jours d’une grève générale qui a embrasé la baie de Cadix, le retour au calme semble fragile. Nombre d’ouvriers des chantiers navals ou de l’automobile n’en peuvent plus de la flambée des prix comme de la précarité du secteur. Ils se sentent abandonnés par le gouvernement – de gauche – à Madrid.
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et la compagnie Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch
Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai