Autisme : Agoniste GABA rétablit hypersensibilité auditive pour rats sans CNTNAP2

INSAR 2021. Le médicament expérimental arbaclofène améliore l'hypersensibilité auditive chez les rats dépourvus du gène CNTNAP2 lié à l'autisme. Le composé semble corriger un déséquilibre entre la signalisation inhibitrice et excitatrice dans le cerveau des rats, qui jouerait un rôle dans de nombreuses formes d'autisme.

spectrumnews.org Traduction de "GABA agonist rescues auditory hypersensitivity in rats missing autism-linked gene CNTNAP2"

Un agoniste du GABA rétablit l'hypersensibilité auditive chez les rats dépourvus du gène CNTNAP2 lié à l'autisme. 
par Peter Hess / 3 mai 2021

Déséquilibre de la signalisation : Les troncs cérébraux des rats auxquels il manque les deux copies du gène CNTNAP2 (en bas) présentent des niveaux élevés de GABA (à gauche), de glutamate (au centre) et de glutamine (à droite), qui contribuent à maintenir l'équilibre entre excitation et inhibition. Déséquilibre de la signalisation : Les troncs cérébraux des rats auxquels il manque les deux copies du gène CNTNAP2 (en bas) présentent des niveaux élevés de GABA (à gauche), de glutamate (au centre) et de glutamine (à droite), qui contribuent à maintenir l'équilibre entre excitation et inhibition.
Selon une nouvelle étude non publiée, le médicament expérimental arbaclofène améliore l'hypersensibilité auditive chez les rats dépourvus du gène CNTNAP2 lié à l'autisme. Le composé semble corriger un déséquilibre entre la signalisation inhibitrice et excitatrice dans le cerveau des rats, qui jouerait un rôle dans de nombreuses formes d'autisme.

Les réponses de sursaut acoustique sont relativement faciles à mesurer chez l'homme et pourraient être utilisées dans les essais cliniques de l'arbaclofène, explique la chercheuse principale Susanne Schmid, professeure d'anatomie et de biologie cellulaire à l'université Western de London, en Ontario.

L'équipe de Mme Schmid a présenté ses résultats de manière virtuelle aujourd'hui lors de la réunion annuelle 2021 de l'International Society for Autism Research. (...)

Les chercheurs ont exposé des rats dépourvus des deux copies de CNTNAP2 à un son soudain et fort et ont suivi leur réaction de sursaut et leur taux d'accoutumance au stimulus - ou leur capacité à s'y habituer et à réagir moins intensément au fil du temps.

Comparés aux témoins, les rats CNTNAP2 ont été plus surpris par le son et se sont moins habitués à celui-ci au fil du temps. Le traitement des rats avec de l'arbaclofène a toutefois permis de rapprocher ces deux mesures de celles des témoins, de manière dose-dépendante.

Un précédent essai clinique de l'arbaclofène n'a pas montré d'améliorations significatives par rapport au placebo chez les personnes autistes, bien que certains participants aient amélioré certaines capacités sociales. Une étude ultérieure a montré que l'arbaclofène améliorait le fonctionnement cognitif et social d'un autre modèle animal d'autisme, à savoir des souris auxquelles il manque la région chromosomique 16p11.2.

L'arbaclofène se lie à un type de récepteur de l'acide gamma-amino-butyrique (GABA) et le stimule, ce qui atténue l'action du glutamate, une molécule de signalisation excitatrice. La spectrométrie de masse a révélé que les rats CNTNAP2 présentaient des concentrations plus élevées de GABA, de glutamate et de leur précurseur, la glutamine, dans le tronc cérébral, la zone impliquée dans les réactions de sursaut.

"J'ai été généralement surpris de la façon dont le phénotype a été inversé, étant donné que le GABA n'est pas le principal transmetteur inhibiteur dans le tronc cérébral", explique Mme Schmid. Les changements observés dans le tronc cérébral des rats peuvent également se produire ailleurs dans le cerveau, et dans des zones plus fortement modulées par le GABA, dit-elle, ce qui pourrait être l'endroit où l'effet thérapeutique se produit.

Lisez d'autres comptes rendus de la réunion annuelle de la Société internationale pour la recherche sur l'autisme de 2021.

Traductions


Le service de pédopsychiatrie de l’Hôpital Robert Debré recrute des patients pour une étude européenne sur l’efficacité de l’Arbaclofen dans l’autisme. 

https://www.craif.org/etude-europeenne-dans-lautisme-1118

Arbaclofène vs placebo dans le traitement des enfants et des adolescents atteints de TSA (ARBA) 

https://ichgcp.net/fr/clinical-trials-registry/NCT03887676

Cet essai se fait dans la même université que celle mentionnée dans l'article.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.