Jean Vinçot
Association Asperansa
Abonné·e de Mediapart

1354 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 août 2021

Justice 41 : Mention de l'autisme sur documents d'identité

Les résidents du Michigan autistes ou malentendants peuvent obtenir une mention spéciale chargée en toute confidentialité sur leur permis de conduire ou leur carte d'identité.

Jean Vinçot
Association Asperansa
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

wilx.com Traduction de "New Michigan laws aimed to help police interact with people with autism, communication disorders"

De nouvelles lois du Michigan visent à aider la police à interagir avec les personnes autistes ou avec des troubles de la communication

par Natalie Kerwin 29 juin 2021

© Capture d'écran

LANSING, Michigan (WILX) - Ce qui a commencé comme un effort pour protéger les personnes autistes, s'est transformé en deux projets de loi pour aider les personnes ayant des difficultés de communication à travers l'État. Les projets de loi 278 et 279 du Sénat amélioreront la façon dont la police traite les personnes ayant des besoins spécifiques dans le Michigan. Ce nouveau système permettra à la police de vérifier si une personne a un handicap de communication lorsqu'elle scanne son permis de conduire ou sa plaque d'immatriculation.

"Je pense que c'est la meilleure chose au monde en fait. Dominic entre dans cette catégorie, il n'a pas de carte d'identité nationale", a déclaré Cathy Blatnik, présidente de la Mid-Michigan Autism Assocation, à propos de son fils.

Ainsi, sur présentation d'un certificat médical et en se rendant au Secrétariat d'État, les personnes ayant des difficultés de communication peuvent volontairement faire inscrire leur nom dans le système de contrôle volontaire.

"Il se parle à lui-même pour se calmer", a déclaré Blatnik. S'il avait une interaction avec un agent de police, il faudrait que son nom soit inscrit sur un document d'identité pour qu'il puisse dire : "OK, c'est pour cela que ce jeune homme se parle à lui-même, il est autiste".

Cela permettrait d'alerter les forces de l'ordre sur la manière de procéder, soit avant d'approcher une personne autiste, soit au cours d'un contrôle routier lorsqu'ils commencent à interagir.

"Au cours de ma carrière, j'ai eu affaire à plusieurs personnes sur le spectre", a déclaré Andrew Bouck, sous-chef du comté d'Ingham. "Souvent, ils sont prompts à vous dire que je suis sur le spectre et que je peux être difficile à traiter à cause de la lumière, du son et du bruit. Cette (nouvelle loi) nous donne simplement cette sensibilisation initiale avant même de parler à la personne."

La Xavier Degroat Autism Foundation a plaidé pour que ces projets de loi soient adoptés et c'est personnel pour Degroat qui est un défenseur de l'autisme.

"J'ai été arrêté par un agent de police et je n'ai pas très bien compris l'interaction que l'agent m'a fait subir", a déclaré Xavier Degroat. "C'était très intensif qu'ils me pressent de baisser ma fenêtre et je n'avais aucune idée de ce à quoi ressemble une carte d'assurance, donc je suis devenu très anxieux."

Beaucoup de personnes autistes ont une stimulation de surcharge sensorielle qui pourrait créer une crise de colère lorsqu'elles sont approchées.

Seule la police peut accéder au système sur lequel les informations seront stockées pour aider à protéger la vie privée des personnes qui acceptent d'y figurer.

"C'est très étonnant et je suis très honoré de voir que ces projets de loi ont été adoptés", a déclaré M. Degroat.

Ces lois ne créeraient pas de changement physique aux permis de conduire ou aux plaques d'immatriculation. Les informations sont chargées dans le système des forces de l'ordre et seules les forces de l'ordre auraient accès à ces informations dans leurs propres systèmes.


Dossier Justice et Police

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Politique
À l’approche de « l’élection reine », le vote bousculé
Au fil des scrutins, il semble de plus en plus difficile d’y voir clair dans les comportements électoraux. Deux ouvrages s’attaquent au problème sur des bases simples : comprendre et réhabiliter les absents des urnes et ajouter la loupe des histoires individuelles.
par Mathilde Goanec
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Contrôleuse des lieux de privation de liberté : l’année Covid en prison
Mis en garde par la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) pour les risques de cluster dans les prisons, le gouvernement a brillé par sa passivité. Rien d'étonnant, tant ses alertes et préconisations restent systématiquement lettre morte.
par lien-social
Billet de blog
Fermer une prison, y ouvrir une école et un musée
« Ouvrir une école, c’est fermer une prison », aurait dit Victor Hugo. Avec la fermeture imminente de la prison de Forest, un projet stratégique unique se présente aux acteurs politiques bruxellois : traduire la maxime d’Hugo en pratique et, en prime, installer un musée de la prison au cœur de l’Europe ! Par Christophe Dubois
par Carta Academica
Billet de blog
« Rien n’a été volé »
Chronique d'audience. Abderrahmane B., pas même vingt ans, né à Alger et SDF a été arrêté avant le week-end. Il comparaît pour un vol à la roulotte. Néanmoins, il y a une difficulté dans la qualification de l’infraction : rien n’a été volé.
par La Sellette
Billet de blog
Un système pénal à abolir : perspectives féministes
Dans son essai Pour elles toutes. Femmes contre la prison, Gwenola Ricordeau propose une réflexion sur l'abolition du système pénal (police, justice, prison) d'un point de vue féministe, à contre-courant des courants dominants du féminisme qui prônent un recours toujours plus accru au pénal.
par Guillaume_Jacquemart