Les problèmes moteurs de l'autisme persistent à l'âge adulte

Compte-rendu d'une étude centrée sur la démarche de jeunes adultes autistes.

Motor problems in autism persist into adulthood

par Sarah DeWeerdt / 11 novembre 2017

Les Chevaucheurs du Temps © Luna TMG Les Chevaucheurs du Temps © Luna TMG

Les jeunes adultes autistes ont une démarche inhabituelle et des problèmes de motricité fine. Des chercheurs ont présenté des résultats non publiés aujourd'hui lors de la réunion annuelle 2017 de la Society for Neuroscience à Washington, DC

Les problèmes moteurs tels que la maladresse, la marche sur les doigts de pieds et la démarche altérée sont bien documentés dans l'autisme . Mais la plupart des études ont été limitées aux enfants ou ont inclus des adultes seulement dans le cadre d'une large tranche d'âge.

«Les études ne se sont pas concentrées sur les adultes», explique Cortney Armitano, un étudiant diplômé du laboratoire de Steven Morrison à l'Université Old Dominion de Norfolk, en Virginie, qui a présenté le travail.

Les chercheurs ont examiné 20 jeunes adultes autistes âgés d'environ 17 à 25 ans et 20 témoins d'environ la même tranche d'âge. Ils ont soumis ces participants à une batterie de tests standards de motricité fine, d'équilibre et de marche.

Quand il s'agit de tâches simples - comme frapper d'un doigt rapidement contre une surface dure ou rester immobile sans se balancer - ceux qui sont autistes fonctionnent aussi bien que les contrôles [personnes du groupe contrôle] .

Mais avec des activités qui nécessitent plus de va-et-vient entre le cerveau et le reste du corps, des différences apparaissent.

Les adultes autistes ont des temps de réaction plus lents comparés aux contrôles, mesurés par la vitesse à laquelle ils peuvent cliquer sur une souris d'ordinateur en réponse à l'allumage d'un bouton. Ils ont aussi une plus faible poigne.

Marcher

Les chercheurs ont également documenté la démarche altérée chez les jeunes adultes autistes. Ces personnes prennent plus de temps pour faire un pas ou une foulée, et ont des pas plus courts que les contrôles. Cela signifie qu'ils marchent plus lentement dans l'ensemble.

L'examen simultané d'un large éventail de compétences motrices a permis aux chercheurs de tirer des conclusions plus générales. Parce que les tâches impliquant les membres supérieurs et inférieurs sont affectées, les résultats suggèrent un traitement global plus lent de l'information motrice plutôt que la difficulté avec une tâche spécifique.

Les résultats sont en accord avec des études sur les habiletés motrices chez les enfants autistes.

On ignore comment ces problèmes moteurs affectent la vie des adultes autistes. Cependant, des diminutions similaires de la vitesse de marche et du temps de réaction chez les adultes typiques à mesure qu'ils vieillissent augmentent leur risque de chute.

Les participants ont seulement 20 ans, mais «ils ressemblent plus à des personnes âgées», dit Armitano. (Les chercheurs n'ont pas directement comparé ces groupes.)

Les résultats suggèrent un besoin d'étudier si les capacités motrices chez les personnes âgées autistes diminuent plus fortement que chez leurs pairs typiques, dit-elle. Certaines recherches suggèrent que les personnes âgées autistes présentent un risque accru de développer des symptômes moteurs compatibles avec la maladie de Parkinson .

Les chercheurs prévoient d'étudier plus en détail la démarche des adultes autistes. Ces études pourraient éventuellement conduire à des thérapies pour "les aider à passer la journée plus facilement", dit Armitano.

Pour plus de rapports de la réunion annuelle de la Society for Neuroscience 201 7 , veuillez cliquer ici .


 Voir aussi : L’autisme en mouvement

  • 13 nov. 2017

Les enfants avec autisme sont souvent maladroits, physiquement malhabiles ou manquent de coordination. Cette caractéristique peu étudiée et omniprésente a mené les chercheurs à envisager cette nouvelle question : les problèmes moteurs pourraient-ils être à l’origine des difficultés sociales de l’autisme ?


PS :

L'article publié en juin 2018 : Neuromotor and cognitive responses of adults with autism spectrum disorder compared to neurotypical adults

Traduction : Morrison, Steven et Armitano, Cortney et Teal Raffaele, C et I. Deutsch, Stephen et A. Neumann, Serina et Caracci, Hope & Urbano, Maria. (2018).

Réponses neuromotrices et cognitives des adultes présentant un trouble du spectre de l'autisme par rapport aux adultes neurotypiques. 

Experimental Brain Research 236(Pt 4) · June 2018 

Le trouble du spectre de l'autisme (TSA) est un trouble neurodéveloppemental commun, dont les principaux domaines symptomatiques comprennent les troubles de la communication sociale et les intérêts et / ou comportements répétitifs réduits; de plus, des déficits de la cognition générale, de la fonction neuromotrice et de la capacité de mouvement peuvent être observés. Cette étude a été conçue pour examiner les différences de fonctions neuromotrices et cognitives chez un groupe de jeunes adultes atteints de TSA et de témoins appariés selon l'âge. Il était également intéressant d'évaluer si des changements dans la variabilité intra-individuelle (IV) de ces tâches neuromotrices et cognitives sélectionnées se produisaient également. L’augmentation du VII chez les personnes atteintes de TSA peut révéler des caractéristiques organisationnelles importantes de leur système neuromoteur qui diffèrent des contrôles neurotypiques. Vingt adultes adultes neurotypiques (24,3 ± 2,8 ans) et vingt adultes ayant reçu un diagnostic de TSA attribué par un clinicien (21,2 ± 4,4 ans) ont participé à cette étude. Les évaluations cognitives et motrices spécifiques comprenaient les tests de réalisation de parcours A et B, le test de modalités de chiffres symboliques, le test Purdue Pegboard, le temps de réaction simple, le tapotement des doigts, la force de préhension et l'équilibre. Les résultats ont révélé que les adultes atteints de TSA présentaient une diminution de la force des membres supérieurs et des réponses plus lentes en ce qui concerne le tapotement des doigts, la dextérité des mains, les temps de réaction et la démarche par rapport aux témoins non TSA. Le ralentissement général des réponses motrices chez les personnes atteintes de TSA a également été associé à une augmentation de la variabilité intra-sujet pendant le temps de réaction, à la prise par la main et à la démarche par rapport aux adultes neurotypiques. dysfonctionnement neuromoteur chez les adultes atteints de TSA. Dans l'ensemble, ces résultats concordent avec les observations cliniques selon lesquelles les anomalies des performances de mouvement et les performances cognitives sont une caractéristique associée aux TSA chez les jeunes adultes.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.