Jean Vinçot
Association Asperansa
Abonné·e de Mediapart

1463 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 mars 2019

Certains enfants peuvent «récupérer» de l'autisme, mais les problèmes demeurent

Lisa Shulman, M.D., du Collège de médecine Albert Einstein, a découvert que la plupart des enfants qui ne sont plus atteints d'autisme ont encore des troubles du langage et d'apprentissage, ainsi que des problèmes émotionnels et comportementaux.

Jean Vinçot
Association Asperansa
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

einstein.yu.edu Traduction de Some Children Can “Recover” From Autism, but Problems Often Remain (Certains enfants peuvent «se remettre» de l'autisme, mais les problèmes demeurent souvent)
Albert Einstein College of Medicine

Lisa Shulman

Le 12 mars 2019-(BRONX, NY)- La recherche des dernières années a démontré que les enfants peuvent surmonter un diagnostic de trouble du spectre autistique (TSA), autrefois considéré comme une condition permanente. Dans une nouvelle étude, des chercheurs du Albert Einstein College of Medicine et du Montefiore Health System ont découvert que la grande majorité de ces enfants ont encore des difficultés qui nécessitent un soutien thérapeutique et éducatif. L'étude a été publiée en ligne aujourd'hui dans le Journal of Child Neurology.
Lisa Shulman, M.D. " Il est certainement encourageant de confirmer qu'un sous-ensemble d'enfants atteints d'un diagnostic précoce de TSA accompagné d'un retard de développement peuvent en fait se rétablir de ce trouble et continuer à avoir un fonctionnement social et cognitif typique ", a déclaré Lisa Shulman, M.D., auteure principale, professeur en pédiatrie chez Einstein et directrice intérimaire du Rose Kennedy Children's Evaluation and Rehabilitation Center (CERC), Montefiore. "Mais dans l'ensemble, ces enfants continuent d'éprouver des difficultés dans leur vie quotidienne. Presque tous doivent encore faire face à des problèmes de langage et d'apprentissage et à une variété de problèmes émotionnels et comportementaux."
Dans le cadre de cette étude, la Dre Shulman et ses collègues ont examiné les dossiers cliniques de 569 patients ayant reçu un diagnostic de TSA entre 2003 et 2013 au CERC, un programme d'intervention précoce affilié à une université du Bronx pour les enfants ayant une déficience intellectuelle. Leur âge moyen était de 2 1/2 ans au diagnostic initial et de 6 1/2 ans au suivi. La grande majorité d'entre eux avaient reçu des services d'intervention précoce, un mélange d'orthophonie et d'ergothérapie, une éducation spéciale et une analyse comportementale appliquée (le principal traitement des TSA fondé sur des preuves).
Au moment du suivi, 38 enfants (7 % des 569 patients initiaux) ne répondaient plus aux critères diagnostiques des TSA. Parmi ces 38 enfants, 68 % ont reçu un diagnostic de troubles du langage ou d'apprentissage ; 49 % ont des problèmes de comportement externalisants (trouble déficitaire de l'attention/hyperactivité, trouble oppositionnel avec provocation ou trouble perturbateur du comportement) ; 24 % ont des problèmes de comportement intériorisants (trouble de l'humeur, trouble anxieux, trouble obsessif compulsif ou mutisme sélectif) et 5 %ont un diagnostic de santé mentale important (trouble psychotique non spécifié autrement).
"Le message de notre étude est que certains de nos enfants s'en sortent étonnamment bien, mais la plupart d'entre eux ont des difficultés persistantes nécessitant une surveillance continue et un soutien thérapeutique."
- Lisa Shulman, M.D.
Seulement trois (8 % [0,5% de l'ensemble]) des 38 enfants se sont rétablis des TSA et n'ont eu aucun autre problème. Des tests cognitifs de suivi (disponibles chez 33 des 38 participants) ont montré qu'aucun des enfants n'avait une déficience intellectuelle.
"Nos constatations nous amènent à nous demander ce qui se passe avec ces enfants qui n'ont plus de diagnostic de TSA ", a déclaré le Dr Shulman. "L'autisme a-t-il d'abord été surdiagnostiqué ? Certains enfants sont-ils plus aptes à réagir à l'intervention ? L'intervention spécifique que l'enfant reçoit contribue-t-elle au résultat ? Nous avons l'impression que certains enfants atteints de TSA réagissent à l'intervention alors que d'autres ont des trajectoires de développement uniques qui mènent à une amélioration. Les enfants qui évoluent dans le bon sens ont généralement les symptômes les plus légers."
La présente étude est la plus importante du genre et le suivi diagnostique le plus rigoureux. "Le message de notre étude est que certains de nos enfants réussissent étonnamment bien, mais la plupart d'entre eux ont des difficultés persistantes qui nécessitent une surveillance continue et un soutien thérapeutique ", a déclaré le Dr Shulman.

  • L'étude s'intitule “When an Early Diagnosis of Autism Spectrum Disorder Resolves, What Remains? "[Quand un diagnostic précoce des troubles du spectre autistique se résout, que reste-t-il ?] Les autres contributeurs sont : Maria D.R. Valicenti-McDermott, M.D., et Rosa Seijo, M.D., toutes deux d'Einstein-Montefiore ; et Erin D'Agostino, M.D. ; Samantha Lee ; Elizabeth Tulloch, Ph.D. ; Deborah Meringolo, M.A., M.S. et Nancy Tarshis, M.A., M.S., toutes d'Einstein-Montefiore.
    Aucun financement n'a été reçu pour appuyer cette recherche. Aucun des auteurs n'a signalé de conflit d'intérêts.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
En Inde, après l’attaque contre Rushdie, le silence éloquent des politiques
« Les Versets sataniques » ont été interdits en Inde, son pays natal, en 1988. Un an avant la fatwa prononcé par l’Iran contre Salman Rushdie, qui allait faire de sa vie un enfer. Son agression aux États-Unis en fin de semaine dernière n’a suscité aucune réaction officielle, dans un pays où les condamnations au nom du respect des croyants hindous se multiplient.
par Côme Bastin
Journal
Franquisme : des historiens démontent les thèses révisionnistes relayées par « Le Figaro »
La publication dans un hors-série du « Figaro » d’un entretien-fleuve avec l’essayiste d’extrême droite Pío Moa, pour qui les gauches sont entièrement responsables du déclenchement de la guerre civile en Espagne en 1936, suscite l’indignation de nombreux historiens. Retour sur une entreprise de « falsification ».
par Ludovic Lamant
Journal — Amérique Latine
Au Chili, la menace d’un refus plane sur la nouvelle Constitution
Face aux crispations sur certains points de la nouvelle Constitution, le gouvernement chilien prévoit déjà des réformes au texte en cas d’adoption par référendum le 4 septembre. Une position défensive qui témoigne de l’étroitesse du chemin vers la victoire du « oui ». 
par Mathieu Dejean
Journal — Amériques
Le jeu dangereux du Parti des travailleurs avec les militaires
Créé par Lula en pleine dictature, le PT, une fois au pouvoir, a malgré tout entretenu des relations cordiales avec l’armée brésilienne. Puis des tensions sont apparues, jusqu’à faire revenir officiers et généraux dans l’arène politique, en faveur de Jair Bolsonaro.
par Jean-Mathieu Albertini

La sélection du Club

Billet d’édition
Besoins, désirs, domination
[Rediffusion] Qu'arrive-t-il aux besoins des êtres humains sous le capitalisme? Alors que la doxa libérale naturalise les besoins existants en en faisant des propriétés de la «nature humaine», nous sommes aujourd'hui forcé·e·s, à l'heure des urgences écologique, sociale et démocratique, à chercher à dévoiler et donc politiser leur construction sociale.
par Dimitris Fasfalis
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
La sobriété, c'est maintenant ou jamais
Le bras de fer en cours avec la Russie autour des énergies fossiles est l’occasion d’entrer de plain-pied dans l’ère de la sobriété énergétique. Pourtant, nos gouvernants semblent lorgner vers une autre voie : celle qui consiste simplement à changer de fournisseur, au risque de perdre toute crédibilité morale et de manquer une occasion historique en faveur du climat.
par Sylvain BERMOND
Billet de blog
Réflexions sur le manque (1) : De la rareté sur mesure
Pour que l’exigence de qualité et de singularité de l’individu contemporain puisse être conciliée avec ses appropriations massives, il faut que soit introduit un niveau de difficulté supplémentaire. La résistance nourrit et relance l’intérêt porté au processus global. Pour tirer le meilleur parti de ces mécanismes psycho-comportementaux, nos sociétés "gamifiées" créent de la rareté sur mesure.
par clemence.kerdaffrec@gmail.com