Nouveau modèle pour évaluer les problèmes de sommeil chez les enfants autistes

Une étude a cherché des liens entre 5 facteurs de mauvais sommeil - difficultés à se coucher, manque de sommeil, réveil au milieu de la nuit, difficultés à respirer pendant le sommeil et difficultés à se lever le matin - et la capacité d'enfants de 4 à 5 ans à réguler leurs émotions, leur attention et leurs comportements.

spectrumnews.org  Traduction de "New model may help assess sleep problems in autistic children"

Un nouveau modèle pourrait aider à évaluer les problèmes de sommeil chez les enfants autistes
par Marcus A. Banks / 13 mars 2020

Une petite fille allongée et éveillée © Marizza / iStock Une petite fille allongée et éveillée © Marizza / iStock
L'analyse de cinq facteurs liés au sommeil révèle des associations entre les troubles du sommeil chez les enfants autistes et les comportements problématiques pendant la journée, selon une nouvelle étude 1.

Les enfants autistes sont plus susceptibles d'avoir des troubles du sommeil plus nombreux et plus graves que leurs camarades typiques 2. Ils sont également plus susceptibles d'avoir des difficultés à réguler leurs émotions, leur attention et leur comportement. Selon les chercheurs, la compréhension des liens entre ces deux problèmes pourrait aider les scientifiques à mettre au point de meilleurs traitements.

Ces liens ont toutefois été difficiles à démêler, car de nombreuses études sur le sommeil des enfants autistes incluent des participants dont l'âge varie de la maternelle à l'adolescence. Par conséquent, la plupart de ces études ne tiennent pas compte des différences de développement.

La nouvelle analyse a plutôt évalué les habitudes de sommeil de 281 enfants autistes, tous âgés de 4 ou 5 ans.

L'équipe a recueilli des données au moyen du questionnaire sur les habitudes de sommeil des enfants, dans lequel les parents indiquent si leurs enfants ont habituellement, parfois ou rarement manifesté des comportements liés à un mauvais sommeil au cours de la semaine précédente 3. Les parents ont également évalué l'agressivité, l'anxiété et la capacité d'attention de leurs enfants à l'aide de la liste de contrôle du comportement des enfants.

Une analyse statistique a mis en évidence cinq expériences liées à un mauvais sommeil chez les participants : difficultés à se coucher, manque de sommeil, réveil au milieu de la nuit, difficultés à respirer pendant le sommeil et difficultés à se lever le matin.

Les chercheurs ont cherché des liens entre ces cinq facteurs et la capacité des enfants à réguler leurs émotions, leur attention et leurs comportements.

Ils ont constaté que les enfants qui se réveillent la nuit ou ne dorment pas assez longtemps sont plus susceptibles d'être agressifs ou anxieux que ceux qui ne dorment pas. Les enfants qui ont des difficultés respiratoires pendant leur sommeil ou qui ne dorment pas assez ont également plus de problèmes d'attention pendant la journée que les autres enfants.

Le modèle n'a pas encore été validé de manière indépendante, notent les chercheurs, mais il peut être utilisé pour orienter les futures recherches sur les associations entre le sommeil et le comportement chez les enfants autistes.

Références:

  1. Zaidman-Zait A. et. al. Res. Dev. Disabil. 97, 103548 (2020) PubMed
  2. Richdale A.L. and K.A. Schreck Sleep Med. Rev. 13, 403-411 (2009) PubMed
  3. Owens J.A. et. al. Sleep 23, 1043-1051 (2000) PubMed

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.