Témoignage : La neurodiversité au travail

Jacotte tête de Linotte, autrement dit, TDAH,témoigne sur son parcours d'agricultrice. Et pousse un coup de gueule sur la situation de son fils, autiste, développeur informatique, mais exclu de l'emploi.

linkedin.com Publication le 24 avril 2021

La neurodiversité au travail

The Fifth Wheel - la Cinquième Roue du Carrosse © Luna TMG Flickr The Fifth Wheel - la Cinquième Roue du Carrosse © Luna TMG Flickr


HPI, TDA, TSA et autres inadaptés à la société neurotypique ont du mal à trouver leur place dans le monde du travail au jour d'aujourd'hui.

Autrefois, on aurait dit "c'est sa personnalité"..... Aujourd'hui, on dit "c'est une personne en situation de handicap"...... euh!!!! quand on ne pense pas " sa place est en HP" ou " mais si, on prend des handicapés ( sous-entendu pour faire son quota et avoir les avantages)..... mais notre "pauvre" atypique est toujours trop ou pas assez de quelque chose.

J'ai 59 ans, née Jacotte tête de Linotte, autrement dit TDA, et j'ai majoritairement eu la chance d'être appréciée pour mes qualités, mais j'ai aussi entendu des horreurs du style "dés que je vous ai vu, j'ai su qu'il y aurait des problèmes"..... bon, çà m'a permis de faire du tri dans mes relations.

Depuis 35 ans, je suis agricultrice, à la tête d'une petite exploitation laitière, et mon TDA m'a rendu un grand service.... les taux de prêts élevés des années 80, un tout petit quota de 32000l de lait, la crise de la vache folle, l'effondrement du cours des pommes de terre, ..... m'a très rapidement amené à "ne pas faire comme les autres". Je bouquinais la presse spécialisée à la recherche de solutions, je calculais "tout", j'anticipais "tout", je testais, je m'adaptais, j'optimisais..... il fallait tenir le coup...... 35 ans plus tard, j'attends sereinement que l'heure de la retraite sonne ( j'ai commencé à travailler dans les porcheries de mon père à l'âge de 6.5 ans... donc un peu de repos, j'ai mérité), et je suis fière de ce que j'ai accompli.

Alors, c'est mon histoire, dites vous!!! .... mais, je connais bien des TDA, TSA et autres atypiques qui attendent simplement qu'on les prenne comme ils sont avec leurs qualités et leurs différences. Il y a les gens qui font comme on leur à appris.... et il y a les gens qui apportent de la nouveauté parce qu'il ont un regard différent et des compétences différentes... il leur faut un peu plus de temps à s'adapter à un nouveau milieu ( quoique ce soit juste une apparence), mais une fois dans leur élément et en situation de confiance, ils font des merveilles.

Mon fils TDA et TSA est de ceux là.... dans sa vie, il a fait face à deux types de personnes, ceux qui ont adoré travailler avec lui et ceux qui n'ont pas voulu s'embêter avec.... il a fait des études de développement informatique, Il parait qu'il y a de grands besoins dans le métier, mais..... alors, il a pensé que l'apprentissage serait idéal, pour acquérir les compétences professionnelles, ben non plus.... alors, des gens qui le voient une demi heure face à eux, sans le connaître décident qu'il est "trop" handicapé pour le poste...... il parait qu'il y a le milieu adapté pour les gens comme lui..... sauf qu'il n'est jamais au bon niveau non plus.... il y a aussi les missions handicap des entreprises, à la recherche de leur quota et leur pub d'entreprise bienveillante .... RSE.... mais encore "pas assez" de quelque chose ou ???

Ma mère née en 1927, nous a appris à ne pas forcément faire comme les autres, mais à faire au mieux comme çà se présente..... dans le sens où çà amène à réfléchir aux conséquences de ce qu'on fait, que si on ne peut pas d'une façon il y a peut être une autre façon, de ne pas s'en vouloir de ce qu'on ne peut pas faire, et de ne pas s'en vouloir de ne pas faire comme les autres parce que peut être que ce que font les autres n'est pas forcément bien.... ben, c'est ce que j'ai appris à mes enfants.

On dit que les TSA ne comprennent pas les codes sociaux.... ce n'est pas vrai. Ils ont juste une façon différente de percevoir et d'appréhender le monde qui les entoure. il leur est demandé de suivre des ateliers d'habiletés sociales.... Mon fils en a suivi, seul avec la psychologue à son domicile.... cherchez l'erreur. Des gens qui savent qu'il a un QI de 120 et le traitent comme un déficient mental, en ne pensant même pas au mal, à la peine qu'il peuvent ainsi faire.... De quel côté est la déficience ????

Au jour d'aujourd'hui, j'ai l'impression de faire un puzzle de 5000 pièces.... et d'en avoir placé la quasi totalité....... alors, responsables d'entreprises ou de services informatiques AIDEZ MOI à finir mon puzzle..... un jour, j'avais 14 ans, j'étais à un cours de maths de seconde et, alors que l'élève qui était au tableau faisait une erreur et que le professeur ne disait rien, je signale... tout le monde contre moi, j'insiste.... le professeur " Jacqueline, tu es têtue mais je suis plus têtu que toi..." il refait l'exercice au tableau.... qui c'est qui avait raison.... c'est bibi.

Autrement dit.... Je ne lâcherai RIEN.

Jacqueline Le Guen, agricultrice Jacqueline Le Guen, agricultrice

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.