jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

519 Billets

1 Éditions

Billet de blog 1 janv. 2015

jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

Meilleurs voeux pour 2015 et merci à tous mes soutiens

jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

2014 fut une année difficile pour moi, une année passée à dévoiler les dessous du dossier sur la mort étrange de mon fils Jean Eudes, à chercher des journalistes qui veuillent bien m'écrire un article, à checher des avocats qui veuillent bien demander la réouverture du dossier et voilà les 6 ans sont arrivés ...  sans avocat et sans journaliste (sauf Céri du blog dondevamos).

Ce n'est pas que je n'ai pas apporté les preuves de mes accusations contre les gendarmes et la médecin légiste .. j'ai dû écrire une cinquantaine de billets avec pièces de dossier, photos et témoignages .. ce qui apporte de toute évidence la preuve que tous les participants du dossier d'instruction à cette pseudo-enquête ont été mis volontairement ou pas dans le confidences de l'étouffement, étant donné les énormes dysfontionnements des gendarmes et du médecin légiste passés sous silence par la Justice (Procureurs ET juges d'instruction).

Lorsque j'ai décidé d'écrire des billets dans ce blog, je ne savais pas où celà me conduirait.

J'avais déjà 5 ans d'attente et d'espoir que la Justice rende la vérité à Jean Eudes, la cassation ayant rendu son verdict en juin 2013.

A vrai dire les promesses d'Edwy Plenel me disant de m'adresser à Michel Deléan m'avait donné beaucoup d'espoir et je pensais pouvoir

dévoiler le dossier à un journaliste.

Les événements ont fait que rien ne s'est passé comme prévu.

Je tiens tout d'abord à remercier Mohamed Sangare qui a fait une opération spéciale Jean Eudes pour faire connaitrer mon affaire le 1er février 2014, assisté de bon nombre d'abonné ( Missfaff qui a écrit un très beau billet sur Jean-Eudes au travers des témoignages de la famille et des amis, d'autres abonnés ont repris le billet pour Jean-Eudes de Mohaned Sangare dans leur blog afin de rendre très visible l'opération dans le tracker, ce qui a très bien focntionné ).

Je remercie tous les participants et ceux qui se sont ensuite ralliés pour me soutenir.

On m'a ensuite reproché d'évoquer dans mon enquête personnelle des pîstes cohérentes par certains côtés avec le dossier.

Autrement dit dès qu'on sort de la bien-pensance autorisée on est classé "complotiste", ce qui procure aux auteurs de tels crimes une chance inouie de ne jamais être soupçonnés par les médias.

Ce sujet est d'ailleurs venu récemment sur la table avec ce billet de Pierre Crétois sur le complotisme :

http://blogs.mediapart.fr/blog/pierre-cretois/301214/le-complotisme-ce-nouvel-asile-de-l-ignorance

Les commentaires sont majoritairent contre la thèse du philosophe "qui sait tout" et même certains sont édifiants pour démolir cet "empêcheur de rechercher la vérité quelqu'elle soit" qui fait qu'il est INERDIT d'aborder certains sujets qui fachent.

La seule évolution qu'on peut espérer dans médiapart c'est d'accepter que les personnes qui réfléchissent et pensent, ont le droit d'exprimer des avis aussi respectables que ceux de leurs contradicteurs qui défendent la parole officielle (généralement celle des USA/OTAN ) et qu'il traitent avec mépris de paranos ...

Ceci étant dit, je n'ai pas l'intention de céder aux pressions de ceux qui ne veulent voir aucune tête qui dépasse ... si j'avais écouté le vice-procureur Boyer Francis qui m'a dit : "vous n'avez pas le droit de contacter la SNCF ni les témoins proches de l'écluse d'embalens et du passage à niveau PN180"  et "allez faire votre deuil, occupez-vous des vivants, laissez les morts"  je n'aurais rien fait, en me disant celà il a provoqué l'effet inverse car je me suis douté qu'il me cachait beaucoup de choses et celà s'est avéré juste.

Ce qu'ils veulent ce sont des moutons qui obéissent même si on leur tue leur enfant...eh bien non ce ne sera pas avec moi que ça se passera ainsi, n'en dépaise à ceux qui ne croient pas que ces gens qui nous dirigent qui nous jugent sont des MANIPULATEURS et des MENTEURS.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Un hommage à la société civile de Russie, Bélarus et Ukraine
En pleine guerre en Europe, le prix Nobel de la paix a été décerné vendredi au défenseur des droits humains Ales Bialiatski, du Belarus, à l’organisation russe Memorial et à l’organisme ukrainien Center for Civil Liberties. Une façon de dénoncer les politiques dictatoriales de Vladimir Poutine et de son allié bélarusse Alexandre Loukachenko.
par La rédaction de Mediapart
Journal
Annie Ernaux, Nobel de littérature, une œuvre intime et percutante
Annie Ernaux vient de se voir décerner le prix Nobel de littérature, et il y a de quoi se réjouir. Mais que vient dire cette récompense d’une écrivaine qui déclare : « Ce que je veux détruire, c’est aussi la littérature » ?
par Lise Wajeman
Journal
Des tâches en plus pour gagner plus, piège antiféministe tendu aux enseignants
Le ministre Pap Ndiaye est chargé de la mise en musique du nouveau « pacte » que souhaite signer Emmanuel Macron avec les enseignants, qui consiste à mieux les rémunérer en échange de nouvelles missions. Mais ces « extras » aggravent déjà les inégalités salariales entre les femmes et les hommes dans l’Éducation nationale.
par Mathilde Goanec
Journal — Migrations
En France, « rien n’a été prévu » pour accueillir les exilés russes
Depuis le début de la guerre d’invasion russe en Ukraine, des centaines de Russes sont venus chercher refuge en France. Confrontés à un manque criant de politique d’accueil et à des obstacles en tout genre, ils ont surtout trouvé de l’aide auprès de réseaux d’entraide.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon
Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt
Billet de blog
Quand les riches se mettent à partager
Quand Christophe Galtier et Kylian Mbappé ont osé faire leur sortie médiatique sur les jets privés et les chars à voile, un torrent de réactions outragées s'est abattu sur eux. Si les deux sportifs clament l'erreur communicationnelle, il se pourrait en fait que cette polémique cache en elle la volonté des dominants de partager des dettes qu'ils ont eux-mêmes contractées.
par massimo del potro