jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

511 Billets

1 Éditions

Billet de blog 1 nov. 2014

CSOJ : Mathieu Burnel (groupe Tarnac) leur a cloué le bec (Bruckner, Lepage et les autres)

jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Souvenez-vous.... novembre 2008,  un mois 1/2 après la mort étrange de Jean-Eudes à Toulouse, une armada de policiers fait une "descente" à Tarnac pour arrêter les "terroristes" qui avaient (selon MAM et Sarkozy / Squarcini ) posé des fers à béton sur des caténaires de TGV.

http://www.dailymotion.com/video/x291xlr_mathieu-burnel-l-insurrection-est-arrivee-csoj-31-10-2014_tv

Déjà 9000 vues ce matin à 8 heures, 14000 à 10 heures, 20000 à 14 heures

On connait la suite .... c'était une opération de barbouzes pilotée par MAM et Squarcini ..d'ailleurs, 6 ans plus tard, l'instruction n'est toujourspas close et le dernier juge s'est déssaiosi du dossier tellement il devenait ridicule devant lesmagouuiles despoliciers pour faireporter le chapeau aux jeunes de Tarnac innocents. Un journaliste de médiapart a écrit un livre instructif sur cette affaire incroyablement manipulée par le pouvoir .. 

....  le livre "Tarnac magasin général" de David Dufresne qu'il faut lire pour bien comprendre les sombres manoeuvres mises en place par Sarko / MAM et Squarcini en 2008 pour faire tomber les jeunes de Tarnac qui n'avaient rien fait de répréhensible bien entendu. Ils vivaient en communuté en marge du "système" dans une ferme à Tarnac (Corrèze) .

"Cent cinquante policiers antiterroristes et de la Direction centrale du Renseignement intérieur (DCRI) investissent Tarnac, un village de Corrèze. Ils sont venus arrêter Julien Coupat et ses amis, suspectés d avoir saboté quatre lignes TGV."

"Au fil des pages, l affaire de Tarnac devient une affaire policière (qui surveille-t-on et comment ?), une affaire politique (qu'est-ce que le terrorisme aujourd'hui ?), une affaire personnelle (celle d un journaliste faisant l expérience du désenchantement) et une affaire d utopies et de fantasmes, de part et d autre. Enquête minutieuse oscillant dans les marais des mensonges d État, l ouvrage met au jour avec un style original, brillant et sensible, toutes les contradictions du quinquennat de Nicolas Sarkozy."

 http://www.amazon.fr/Tarnac-magasin-g%C3%A9n%C3%A9ral-David-Dufresne/dp/2702142125

On en est à la suite .....

Mathieu Burnel leur a cloué le bec dans "Ce soir ou jamais" hier soir sur FR2 et bravo à Frédéric Taddei de l'avoir invité.

C'est lui qui a raison, nous verrons dans les années qui viennent "on en reparlera" a dit Mathieu, oui il a raison.

"L"insurrection est arrivée"..... les jeunes n'accepteront plus cette société corrompue imposée par nos politiques depuis plus de 40 ans. 

Mathieu à Bruckner : "votre petite digression ridicule pour vendre des livres que les gens lisent à la plage" .. !!!!! et vlan dans sa gu.....

Bruckner peut aller se coucher rhabillé..

RAPPEL pour mon fils ( un mois avant l'affaire de Tarnac 26 septembre 2008 / 11 novembre 2008 ) :

http://blogs.mediapart.fr/blog/jean63/010214/jean-eudes-la-famille-demande-la-reouverture-du-dossier-pour-crime

http://blogs.mediapart.fr/blog/jean63/290914/jean-eudes-recapitulatif-de-lenquete-de-jean-lombard-jean63

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Social
Lidl : les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Social
Conditions de travail : la souffrance à tous les rayons
Le suicide de la responsable du magasin de Lamballe, en septembre, a attiré la lumière sur le mal-être des employés de l’enseigne. Un peu partout en France, à tous les niveaux de l’échelle, les burn-out et les arrêts de travail se multiplient. La hiérarchie est mise en cause.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Politique
Zemmour : quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)

La sélection du Club

Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B
Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie