jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

519 Billets

1 Éditions

Billet de blog 4 mars 2014

jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

JEAN-EUDES : UN NOUVEAU TEMOIN CAPITAL PAS ENTENDU

jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Mathieu B..... est un ingénieur qui avait travaillé en liaison avec Jean-Eudes (à distance : informations océanographiques fournies par le réseau) . Ce jeudi 25 septembre 2008 ils se sont retrouvés à 17 heures pour boire un café avec son copain Pierre Bondet (entendu par les gendarmes) et fumer une cigarette (pas JE qui ne fumait pas) près de Mercator Océan. A 17h30 son collègue de bureau lui a dit "au revoir". A 18h il est sorti du bureau et a pu aller se promener le long du canal comme il faisait très beau. Voilà ce qu'il en dit.

Pierre m'avait donné ses coordonnées mais je ne l'avais jamais contacté.

_________________________________________

Le Mardi 4 mars 2014 11h40, B...  Mathieu (............) <b........@...org> a écrit :

Bonjour M. Lombard,

Vue la gravité de cette histoire je vous répond immédiatement.

Cela remonte à loin et je vais y réfléchir d’avantage et lire vos publications.

Nous avons parlé de travail, carrière et autres banalités autant que je me souvienne.

Je ne le connaissais pas assez pour qu’il me confie son agenda ou des sujets personnels . Je crois l’avoir croisé une fois ou deux et notamment à cette pause cigarette.

Je ne me souviens pas de la machine à café mais plutôt d’une discussion à l’arrière du bâtiment, au « coin fumeur ».

Je ne peux dire si il fumait d’ailleurs. En tout cas oui, il avait l’air en pleine forme.

Si sa voiture était garée sur le parking alors je vois peu de chances d’un kidnapping. Il y a beaucoup de passage à cette heure.

Si par contre il est parti à pied chercher sa voiture plus loin ou même parti à pied le long du canal du midi alors c’est diffèrent.
Les berges du canal ne sont pas vraiment un havre de tranquillité. J’interdit a ma femme d’y aller seule pour un jogging.

Et je ne suis pas forcément un maniaque de la sécurité.

Ou habitait-il ?

J’essaie de réagir à chaud aux quelques infos que vous me donnez.

Le portable ne  permet-il pas un suivi géographique … ?

Je crains ne pouvoir guère vous aider plus loin et je m’en vois désolé.

Je vous recontacte après lecture du dossier que vous avez assemblé.

Je vous souhaite du courage pour vos recherches,

Cordialement,

Mathieu B.......

___________________________________

De : LOMBARD Jean [mailto:jeanlombard4@yahoo.fr]
Envoyé : mardi 4 mars 2014 10:57
À : B....... Mathieu (.....)
Objet :

Bonjour,

Je me permets de vous contacter car je suis le père de Jean-Eudes LOMBARD. C'est Pierre Bondet qui m'a indiqué vos cordonnées il y a assez longtemps.

Sa mort est plus qu'étrange et grâce à une contre-enquête fouillée je suis arrivé à la conclusion qu'il a été  kidnappé à la sortie du travail le jeudi 25 septembre 2008 vers 18h, après qu'il vous ait vu vers 17 heures à la machine à café avec Pierre.

Avez-t-il un rendez-vous ? la téléphonie a été sabotée par les gendarmes. Ils ont simplement analysé la carte SIM qui a dû être trafiquée (suppression d'appels et/ou de SMS). En effet les réponses à réquisitions chez Bouyges Telecom n'ont jamais été versées au dossier. Il y avait notamment le déclenchement des relais. Or à l'écluse d'embalens, vers St Rustice, la 205 rouge de JE qui est arrivé vers 18h30 - 19h, n'était pas conduite par Jean-Eudes mais par un homme de 30-40 ans avec une veste grise (il ne portait pas de veste, sa seule veste était dans son studio).

Pour plus de détail lire mes billets de blog médiapart.

Une seule question : vous souvenez-vous de quoi vous avez parlé à la machine à café ? comment était-il ? d'après Pierre et les collègues il était en pleine forme.

Suite à la découverte du cadavre du corps de mon fils de 24 ans sur une voie ferrée à fort trafic au nord de Toulouse, le 26 septembre 2008, après 10 mois d'enquête préliminaire provoquée par mon insistance à faire enquêter, puis une courte instruction bien menée de 6 mois par la juge Martine Dournes, mais interrompue par le déssaisissement du dossier en mai 2010, il y a eu un verrouillage total par le doyen des juges d'instruction Philippe Colson de mai 2010 à janvier 2012 sans aucun acte alors que des commissions rogatoires n'avaient pas été réalisées et que des demandes d'actes importants avaient été demandées par mon avocat.

janvier 2012 : non-lieu sur plainte contre X pour homicide volontaire avec constitution de partie civile

avril 2012 : demande de dépaysement du dossier rejeté par la cour de cassation

juin 2012 : appel devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Toulouse

15 novembre 2012 : non-lieu en appel (non-réponse à 15 pages de questions pertinentes)

26 juin 2013 : rejet en cour de cassation (questions pertinentes contournées par des pirouettes)

J'ai fait un blog dans médiapart pour expliquer l'affaire.

http://blogs.mediapart.fr/blog/jean63/100214/jean-eudes-interview-radio-france-bleu-auvergne

http://blogs.mediapart.fr/blog/jean63/010214/jean-eudes-la-famille-demande-la-reouverture-du-dossier-pour-crime

http://blogs.mediapart.fr/blog/jean63/070214/jean-eudes-le-temoignage-du-chef-de-district-sncf

http://blogs.mediapart.fr/blog/jean63/290114/les-constatations-mensongeres-du-medecin-legiste

http://blogs.mediapart.fr/blog/jean63/160114/jean-eudes-la-preuve-que-cest-verrouille-toulouse

et toute l'affaire  dans les billets du blog  http://blogs.mediapart.fr/blog/jean63

Cette affaire est gravissime à voir les moyens importants qui ont été mis pour étouffer l'enquête.

Nous soupçonnons à juste titre un trafic / prélèvement d'organes en pleine ville de Toulouse en septembre 2008. J'ai tous les arguments pour le démontrer.

Cordialement.

Jean LOMBARD

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Un hommage à la société civile de Russie, Bélarus et Ukraine
En pleine guerre en Europe, le prix Nobel de la paix a été décerné vendredi au défenseur des droits humains Ales Bialiatski, du Belarus, à l’organisation russe Memorial et à l’organisme ukrainien Center for Civil Liberties. Une façon de dénoncer les politiques dictatoriales de Vladimir Poutine et de son allié bélarusse Alexandre Loukachenko.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Cinéma
Les Français désertent le grand écran, le septième art broie du noir
Affecté par la baisse plus forte que prévu des fréquentations en salles et par l’arrivée des plateformes américaines, le cinéma français voit son modèle économique chamboulé.  
par Mathias Thépot
Journal
Le cinéma, emblème d’une politique culturelle fantoche
Alors que des professionnels lancent une journée d’appel à des états généraux du cinéma, jeudi 6 octobre, la politique culturelle sur le sujet demeure aussi introuvable que problématique.
par Joseph Confavreux
Journal
Annie Ernaux, Nobel de littérature, une œuvre intime et percutante
Annie Ernaux vient de se voir décerner le prix Nobel de littérature, et il y a de quoi se réjouir. Mais que vient dire cette récompense d’une écrivaine qui déclare : « Ce que je veux détruire, c’est aussi la littérature » ?
par Lise Wajeman

La sélection du Club

Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt
Billet de blog
Quand les riches se mettent à partager
Quand Christophe Galtier et Kylian Mbappé ont osé faire leur sortie médiatique sur les jets privés et les chars à voile, un torrent de réactions outragées s'est abattu sur eux. Si les deux sportifs clament l'erreur communicationnelle, il se pourrait en fait que cette polémique cache en elle la volonté des dominants de partager des dettes qu'ils ont eux-mêmes contractées.
par massimo del potro
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac