jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

519 Billets

1 Éditions

Billet de blog 5 déc. 2014

jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

JEAN-EUDES : LETTRE AU GENERAL Pierre RENAULT, chef de l'IGGN ( INSPECTION GENERALE DE LA GENDARMERIE NATIONALE ) .

jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

J'ai découvert qu'un citoyen peut saisir directement l'IGGN lors de l'exposé du rapport sur Sivens (Rémi Fraisse) par le général Renault sur LCP le 04-12-2014 ( retransmision vers 16h35 ). 

Pour le Général Pierre RENAULT, Chef de l'IGGN (  Inspection Générale de la Gendarmerie Nationale ).

 http://lannuaire.service-public.fr/services_nationaux/administration-centrale-ou-ministere_165822.html

_________________

moi

À

iggn@gendarmerie.interieur.gouv.fr

Aujourd’hui à 10h59 AM

Monsieur,

Par ce mail je viens vous informer des faits extrèmement graves qui se sont déroulés suite à la mort très étrange de mon fils de 24 ans, découvert cadavre froid découpé au milieu d'une voie ferrée très fréquentée ( Toulouse - Montauban ) 25 kms au nord de Toulouse le 26 septembre 2008.

On nous a annoncé, sans aucune enquête, que notre fils ( qui allait très bien, était ingénieur à Toulouse-Ramonville et avait un travail depuis un an) s'était suicidé sous un train alors que personne n'avait signalé l'avoir vu marcher sur la voie ferrée ni avoir été heurté par un train.

J'ai tout d'abord fait confiance aux gendarmes de Fronton (31) puis de la BR de Toulouse St Michel. Je précise que nous sommes une famille exemplaire dont les 4 enfants ont fait bac+5 et 2 écoles d'ingénieur grandes écoles.  Personne chez nous n'a jamais eu affaire ni à la gendarmerie, ni à la police, ni à la justice.

Le corps a été découvert le vendredi 26 septembre 2008 à midi 10, la voiture a été garée à 200 mètres sur le parking d'une écluse vers 18h30 - 19h la veille, par un homme qui n'est pas mon fils (témoignage d'une habitante du lieu) . Il s'est écoulé 17 heures dont la nuit entière durant lesquelles la gendarmerie n'a pas cherché ce qu'il avait fait (la dernière personne à l'avoir vu est son collègue de bureau à 17h30)..

Toutes les pistes qui ont été soumises ont été rejetées.

Ces gendarmes ont commis beaucoup de fautes et ont triché (pas de recherche de la téléphonie : géolocalisaition du portable et appels entrants-sortants du téléphone pas mis dans le dossier alors que les PVs de réquisitions chez Bouygues Telecom).

Je vais faire la liste complète de tous les graves dysfonctionnements et j'envisage de porter plainte pour "entrave à la recherche la vérité dans une enquête criminelle".

Je vous demande de faire une enquête interne afin de déterminer quels rôles ont joué les personnes suivantes (en poste en septembre 2008)  dans cet étouffement de crime avéré :

- Colonel Pascal Ségura, commandant la gendarmerie de Haute-Garonne,

- Lieutenant-Colonel Bettina Boughani, commandant la BR de Toulouse St Michel,

- Adjudant Jean Huot (chef de brigade de Fronton) durant les 3 semaines après la mort de mon fils, s'est suicidé le 21 octobre 208,

- Adjudant Thierry Cardona (Fronton),

- Major Jean-Paul Voinson (TIC BR) a fait des faux et graves omissions,

-  ? Moret ( TIC ),

- Adjudant Patrick Bégué ( directeur d'enquête BR) a fait des faux et graves omissions, a fait disparaitre le téléphone portable de mon fils sous scellé n°1 jamais utilisé lors de l'enquête préliminaire ...

- Mdl Philippe Devaux ( BR) a fait des faux et graves omissions,

http://blogs.mediapart.fr/blog/jean63/010214/jean-eudes-la-famille-demande-la-reouverture-du-dossier-pour-crime

http://blogs.mediapart.fr/blog/jacques-lecoq/220914/il-faut-qu-un-journaliste-de-mediapart-parle-de-l-affaire-revelee-par-jean63

Pour vous aider dans vos recherches :

J'ai remarqué que :

- le chef de brigade de Fronton a été mis en maladie longue durée suite à tentative de suicide liée à l'enquête (dixit sa femme) .

- Le Colonel Pascal Ségura a été muté en "zone protégée" ( diplomatie = son adresse mail est @diplomatie.gouv.fr ).

- La lieutenant-Colonel Bettina Boughani a été aussi mutée à l'ONU à New-York ( diplomatie ). .. or les diplomates sont protégés !!!

- Un TIC est parti en retraite à 52 ans .. celui qui triché sur le bras, le linge noué autour du thorax pas signalé, la polaire prise dans la voiture, la voiture pas mise sous scellé etc.. j'ai une longue liste pour prouver mes accusations.

- L'autre TIC a été muté à l'ile St-Martin

- Un des 2 enquêteurs de BR a été muté à la SR. Il a fait des faux sur téléphonie, CPAM etc.. tableaux excel ald originaux et modifs ( nom du docteur Azary ald Alary, modif d'un chiffre dans n° de téléphone ..etc).

Il ne reste que 2 gendarmes sur 6, un à Toulouse et un à Fronton ( un adjudant de la BR le directeur d'enquête et le chef de brigade de Fronton, le 2ième adjudant qui a remplacé son collègue suicidé comme chef de brigade ..).

Celui de la BR (Patrick Bégué) a "égaré" le téléphone de Jean-Eudes lorsqu'il a été demandé pour expertises parla juge d'instruction, le 2ième n'a pas demandé les BS des conducteurs de derniers trains passés entre 11h et midi, juste avant la découverte du corps, lors de l'enquête préliminaire.

pièce jointe: la plainte contre x pour homicide volontaire.

N'hésitez pas à me contacter pour toutes précisions. Je détiens toutes les preuves de très graves dysfonctionnements destinés à maquiller un crime en suicide.

Mes billets de blog médiapart donnent tous les détails et photos du corps.

Salutations.

Jean LOMBARD

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Un hommage à la société civile de Russie, Bélarus et Ukraine
En pleine guerre en Europe, le prix Nobel de la paix a été décerné vendredi au défenseur des droits humains Ales Bialiatski, du Belarus, à l’organisation russe Memorial et à l’organisme ukrainien Center for Civil Liberties. Une façon de dénoncer les politiques dictatoriales de Vladimir Poutine et de son allié bélarusse Alexandre Loukachenko.
par La rédaction de Mediapart
Journal
Annie Ernaux, Nobel de littérature, une œuvre intime et percutante
Annie Ernaux vient de se voir décerner le prix Nobel de littérature, et il y a de quoi se réjouir. Mais que vient dire cette récompense d’une écrivaine qui déclare : « Ce que je veux détruire, c’est aussi la littérature » ?
par Lise Wajeman
Journal
Des tâches en plus pour gagner plus, piège antiféministe tendu aux enseignants
Le ministre Pap Ndiaye est chargé de la mise en musique du nouveau « pacte » que souhaite signer Emmanuel Macron avec les enseignants, qui consiste à mieux les rémunérer en échange de nouvelles missions. Mais ces « extras » aggravent déjà les inégalités salariales entre les femmes et les hommes dans l’Éducation nationale.
par Mathilde Goanec
Journal — Migrations
En France, « rien n’a été prévu » pour accueillir les exilés russes
Depuis le début de la guerre d’invasion russe en Ukraine, des centaines de Russes sont venus chercher refuge en France. Confrontés à un manque criant de politique d’accueil et à des obstacles en tout genre, ils ont surtout trouvé de l’aide auprès de réseaux d’entraide.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt
Billet de blog
Quand les riches se mettent à partager
Quand Christophe Galtier et Kylian Mbappé ont osé faire leur sortie médiatique sur les jets privés et les chars à voile, un torrent de réactions outragées s'est abattu sur eux. Si les deux sportifs clament l'erreur communicationnelle, il se pourrait en fait que cette polémique cache en elle la volonté des dominants de partager des dettes qu'ils ont eux-mêmes contractées.
par massimo del potro