jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

519 Billets

1 Éditions

Billet de blog 10 juil. 2014

jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

JEAN-EUDES : Echange avec son collègue de bureau un an après ...

jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

LOMBARD Jean a écrit :

à Gaetan V.

21 sept 2009

Bonjour,

Un appel téléphonique de Laetitia m'a rappelé combien Jean-Eudes est toujours présent dans vos mémoires.

Déjà bientôt un an qu'il nous a quittés, il nous manque beaucoup. C'est trop jeune pour partir à 24 ans surtout dans ces conditions tragiques et inexpliquées.

J'ai passé cette année à me bagarrer contre les enquêteurs et le procureur pour rien.

Ils n'ont pas voulu faire de recherches sur les voisins proches du lieu où le corps de JE a été trouvé. Pourtant il y a beaucoup d'indices qui laissent penser qu'il a pu se passer quelque chose derrière la maison garde barrière et l'attitude étrange de ses occupants lors de mes visites sur les lieux laisse imaginer qu'ils n'ont pas "rien vu ni rien entendu" comme ils l'ont déclaré aux gendarmes et à moi-même..

Il suffisait d'une petite vérification des communications téléphoniques dans la nuit du 25 au 26 septembre et le matin du 26 jusqu'à midi pour permettre d'y voir plus clair.

En effet, j'ai constaté qu'il est impossible qu'aucun des dizaines de conducteurs de trains qui sont passés là dans les 2 sens de nuit comme de jour, n'aient rien vu.....d'ailleurs les enquêteurs ont fini par l'admettre. Mais la pression du procureur pour nous faire croire que "les conducteurs ne sont pas vigilants" a été la plus forte, les enquêteurs l'ont suivi dans sa démonstration débile ( j'ai trouvé des vidéos dans internet pris en cabine, qui montrent qu'on voit très bien les rails et le ballast et à fortiori un corps humain, c'est évident ).

Je me suis même demandé depuis le début s'il n'y avait pas quelqu'un à protéger.......

Pour moi, une possibilté est que le corps ait été posé dèjà mort sur les rails juste avant le passage de ce dernier train, ils pouvaient le dissimuler facilement derrière des broussailles qui longent la voie. C'est une hypothèse, mais pour moi le corps n'était pas là toute la matinée car il faisait très beau ce jour-là et les conducteurs l'auraient vu bien avant midi.

Pour essayer de faire une enquête plus poussée, j'ai demandé à mon avocat de porter plainte contre X pour homicide avec constitution de partie civile, ce qui a été fait début Juin. Mais les enquêteurs de la BR n'ayant toujours pas clos leur enquête alors qu'ils n'investiguaient sur rien depuis des mois, n'ont rendu le dossier que début Août au parquet.

Ce qui fait que les congés d'été aidant à faire durer un peu plus, en plein mois d'Août nous avons reçu une demande de consignation à verser dans les 10 jours d'un montant de 4000 euros pour se porter partie civile dans l'instruction ( pour avoir accès au dossier que nous n'avons toujours pas vu......). Après hésitation et renseignement pris, j'ai versé la somme qui devrait être remboursée à la fin de l'instruction, SAUF s'ils jugent que la plainte est abusive........et ils peuvent mettre une amende pouvant aller jusqu'à 15000 euros.......c'est inimaginable.

J'espérais par ce biais obtenir les comm téléphoniques qui pourraient permettre de savoir si le retraité SNCF a pu appeler un ancien collègue, ami ou famille / conducteur de train qui conduisait le dernier train corail TEOZ passé en fin de matinée vers 11h30 just'avant la découverte du corps de JE vers midi 1/4. Ce train venait de Cerbère ( PO ) et le retraité SNCF du PAN180 est originaire de là-bas......étrange coincidence....

....mais, je viens de m'apercevoir que les opérateurs de tel mobile ne sont tenus d'archiver les comms que sur un an. Or le juge n'est rentré de congés qu'aujourd'hui....mon avocat est pris tous les jours jusqu'à mardi soir, et il faudrait que la demande de factures détaillées arrive chez l'opérateur avant le 25 septembre.........étant donné la lenteur de la justice, je pense que nous avons perdu l'élément majeur de l'enquête, ces relevés de comms téléphoniques.

Je pense que tout a été calculé pour faire trainer un maximum, sachant qu'au bout d'un an ces comms tel seraient "perdues". Je suis dégouté. Je n'accusais personne, je demandais simplement des vérifications....même ça on ne peut pas l'avoir.....c'est vraiment à croire qu'ils ont quelque chose à cacher. 

Jean-Eudes est toujours là : sa chambre, ses affaires, ses photos...etc...il est partout dans cette maison...mais il n'est plus là....et je ne peux pas me faire à l'idée de ne pas savoir ce qui lui est arrivé.

Alix et Thomas sont montés au sommet du Mont Valier où JE était allé le 30 Août l'an dernier, le même jour que lui.

Maeva a beaucoup de courage et a repris ses études début Septembre.

Il y a quelques jours nous avons vu un documentaire sur Sea Launch sur FR5 et ça nous a rappelé la dernière journée de travail de JE à Mercator. C'était bien le 25 qu'il a travaillé avec Edmée sur cette "commande" ou les jours qui ont précédé ?

Meilleur souvenir. Bonjour à tous ceux qui le connaissaient en mémoire de Jean-Eudes et de sa dernière semaine à Mercator.

Nous n'oublierons pas son sourire et sa gentillesse.

Cordialement.

Jean Lombard.

 _______________________

Gaetan V

A Moi

23 sep. 2009

Bonsoir Jean.
Ceci me laisse dubitatif sur la justice en générale. Je n'ose pas imaginer comment sont traités les piles de dossiers similaires ...
En cette période, les souvenirs me reviennent ...
J'aurai l'occasion de parler qqs minutes avec Alix demain.
Je vous transmets toute mon amitié et mon soutien pour ces prochains jours.
Gaetan V.

__________________________

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Un hommage à la société civile de Russie, Bélarus et Ukraine
En pleine guerre en Europe, le prix Nobel de la paix a été décerné vendredi au défenseur des droits humains Ales Bialiatski, du Belarus, à l’organisation russe Memorial et à l’organisme ukrainien Center for Civil Liberties. Une façon de dénoncer les politiques dictatoriales de Vladimir Poutine et de son allié bélarusse Alexandre Loukachenko.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Cinéma
Les Français désertent le grand écran, le septième art broie du noir
Affecté par la baisse plus forte que prévu des fréquentations en salles et par l’arrivée des plateformes américaines, le cinéma français voit son modèle économique chamboulé.  
par Mathias Thépot
Journal
Le cinéma, emblème d’une politique culturelle fantoche
Alors que des professionnels lancent une journée d’appel à des états généraux du cinéma, jeudi 6 octobre, la politique culturelle sur le sujet demeure aussi introuvable que problématique.
par Joseph Confavreux
Journal
Annie Ernaux, Nobel de littérature, une œuvre intime et percutante
Annie Ernaux vient de se voir décerner le prix Nobel de littérature, et il y a de quoi se réjouir. Mais que vient dire cette récompense d’une écrivaine qui déclare : « Ce que je veux détruire, c’est aussi la littérature » ?
par Lise Wajeman

La sélection du Club

Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Quand les riches se mettent à partager
Quand Christophe Galtier et Kylian Mbappé ont osé faire leur sortie médiatique sur les jets privés et les chars à voile, un torrent de réactions outragées s'est abattu sur eux. Si les deux sportifs clament l'erreur communicationnelle, il se pourrait en fait que cette polémique cache en elle la volonté des dominants de partager des dettes qu'ils ont eux-mêmes contractées.
par massimo del potro
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon