jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

519 Billets

1 Éditions

Billet de blog 12 janv. 2015

jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

JEAN-EUDES : Le médecin légiste reconnait qu'il aurait dû faire une autopsie un an après (D552)

jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

J'avais noté ça mais le dossier est tellement embrouillé et volumineux que c'était tombé dans les oubliettes ..

C'est en reprenant mes notes pour continuer la liste des pîèces du dossier, que j'ai découvert ce qui est un AVEU, mais bien sur il en fait porter la responsabilité sur les enquêteurs (les gendarmes de Fronton et de la BR).

La pièce est la D552 (audition du médecin légiste Rémi Costagliola le 13 octobre 2009 chez la juge Martine Dournes en ma présence et celle de mon avocat) où il est écrit : "L'autopsie aurait permis de clore toute discussion. J'avais d'ailleurs suggéré aux enquêteurs d'en faire une", ce qui signifirait que, comme il y a eu 2 examens externes de corps le 27 septembre 2008 et le 17 novembre 2008 (j'avais demandé une autopsie au procureur par LRAR le 6 novembre 2008), on se demande bien pourquoi il n'a pas posé la question au procureur la  2ième fois ..

Or c'est le procureur qui demande une autopsie au légiste et là ... que s'est-il passé ?

1 - Celà n'a pas été fait le 26 septembvre 2008 ( demande de l'adjudant Cardonda de Fronton de faire "un examen externe de corps au Docteur Costagliola" . C'est là qu'un procureur devait prendre la décision or il y en avait 2 sur le dossier :

             - la substitut au procureur Géraldine  Labialle au téléphone avec Huot sur la voie ferrée entre 12h40 et 14 heures (elle a demandé à l'adjudant Huot de ne rien faire sans qu'un légiste soit venu sur la voie ferrée pour voir le corps et déterminer l'heure de la mort ).

Au bout d'une heure à 14h la BR est arrivée et a fait stopper l'appel au médecin légiste.

.. qui commande ? la BR de gendarmerie ou le procureur ?

             - dans l'après-midi c'est une autre procureure Melle Blanc qui a pris le relaiss et n'a pas demandé d'autopsie.

2 - Celà n'a pas été fait le 17 novembre 2008 non plus.

Or étaient présents les 2 gendarmes OPJ de la BR : P.Bégué et Ph. Devaux.

Or suite à ma LRAR c'est un nouveau vice-procureur qui a été nommé par le procurer Michel Valet, Francis Boyer ..

.. et lui il a tout fait pour saboter l'enquête : les preuves dans le dossier à partir du 17 novembre 2008.

FAUTES GRAVISSIMES des procureurs Blanc et Boyer ........... les enquêteurs et le légiste se cachant derrière la responsabilité du procureur.  

La pièce D552 est ici en pièce jointe.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Un hommage à la société civile de Russie, Bélarus et Ukraine
En pleine guerre en Europe, le prix Nobel de la paix a été décerné vendredi au défenseur des droits humains Ales Bialiatski, du Belarus, à l’organisation russe Memorial et à l’organisme ukrainien Center for Civil Liberties. Une façon de dénoncer les politiques dictatoriales de Vladimir Poutine et de son allié bélarusse Alexandre Loukachenko.
par La rédaction de Mediapart
Journal
Annie Ernaux, Nobel de littérature, une œuvre intime et percutante
Annie Ernaux vient de se voir décerner le prix Nobel de littérature, et il y a de quoi se réjouir. Mais que vient dire cette récompense d’une écrivaine qui déclare : « Ce que je veux détruire, c’est aussi la littérature » ?
par Lise Wajeman
Journal
Des tâches en plus pour gagner plus, piège antiféministe tendu aux enseignants
Le ministre Pap Ndiaye est chargé de la mise en musique du nouveau « pacte » que souhaite signer Emmanuel Macron avec les enseignants, qui consiste à mieux les rémunérer en échange de nouvelles missions. Mais ces « extras » aggravent déjà les inégalités salariales entre les femmes et les hommes dans l’Éducation nationale.
par Mathilde Goanec
Journal — Migrations
En France, « rien n’a été prévu » pour accueillir les exilés russes
Depuis le début de la guerre d’invasion russe en Ukraine, des centaines de Russes sont venus chercher refuge en France. Confrontés à un manque criant de politique d’accueil et à des obstacles en tout genre, ils ont surtout trouvé de l’aide auprès de réseaux d’entraide.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet de blog
Quand les riches se mettent à partager
Quand Christophe Galtier et Kylian Mbappé ont osé faire leur sortie médiatique sur les jets privés et les chars à voile, un torrent de réactions outragées s'est abattu sur eux. Si les deux sportifs clament l'erreur communicationnelle, il se pourrait en fait que cette polémique cache en elle la volonté des dominants de partager des dettes qu'ils ont eux-mêmes contractées.
par massimo del potro