jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

519 Billets

1 Éditions

Billet de blog 12 août 2014

jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

JEAN-EUDES : POURQUOI PENSER AUX ORGANES ? AUTOPSIE PAS REALISEE et autres raisons ..

jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

15 avril 2015 :  PUISQU'ON PARLE DU DON D'ORGANES ET DE LA NOUVELLE LOI .... MEDITONS ...

Dés le 1er jour j'ai demandé au gendarme que j'ai eu au téléphone, le 26 septembre 2008 et les jours qui ont suivi, si une autopsie avait été réalisée.

Il m'a répondu "oui" et c'était le 1er mensonge de la très longue série qui allait suivre.

Le gendarme me conseille de ne pas venir reconnaitre le corps étant donné son état, qu'une identification sera faite par l'ADN, ce que nous acceptons : erreur ? aujourd'hui je pense que c'était une erreur de ne pas y être allé, mais sur le coup on est pas armé pour affronter un tel spectacle. Nous aurions surement identifié les traces suspectes sur le corps au niveau thorax et abdomen, voilà pourquoi ils nous ont dit de ne pas venir de toute évidence puisque même sur un crash d'avion, les familles vont reconnaitre les corps lorsque c'est possible.. voir le corps n'était pas complètement détruit et on aurait vu ce qu'ils avaient manigancé au niveau de la tête (qui a été accolée à un thorax à pilosité abondante sur la photo).

Après les avoir laissé faire leur semblant d'enquête durant tout le mois d'octobre 2008, constatant qu'ils trainaient les pieds pour faire des actes basiques et évidents dans une telle enquête, n'en pouvant plus, je suis allé dans google en tapant "IML Toulouse".

La 1ère chose que je demande à la dame de l'IML au téléphone (pensant n'obtenir aucune réponse) c'est "y-a-t-il eu autopsie ?" et la réponse fut "examen externe de corps demandé par l'Adjudant C...".

Furieux après ce mois perdu j'écrirai une LRAR au Procureur de Toulouse pour lui demander cette autopsie (le corps étant toujours à l'IML en attente d'identification nous a-ton dit ... bizarre, un mois plus tard .... le corps nous sera rendu le 8 décembre 2008 soit plus de 2 mois après le décès ..).

Cette autopsie ne sera jamais réalisée et les photos du corps à l'IML qui seront versées au dossier le 17 novembre 2008 lors qu'un 2 ième examen de corps, seront floues, en noir et blanc afin qu'on ne puisse rien voir !!!!!  qu'avaient-ils donc à nous cacher ? je n'ai vu ces photos que 3 ou 4 ans plus tard au fur et à mesure que la confiance disparaissait (on ne regarde pas les photos de son fils en morceaux et charpie par plaisir, je m'en serais largement passé s'ils avaient fait leur travail).

La suite arrive  ....

Je vais produire un document qui prouve que lorsqu'un corps est retrouvé sur une voie ferrée il est autopsié. C'est le cas d'un jeune de 23 ans dont le corps a été retrouvé en bordure d'une voie ferrée et dont j'ai récupéré le dossier (rapport du médecin légiste)  auprès des parents. Sur le rapport d'autopsie figurent tous les organes y compris la thyroide pesés et mesurés .... donc cachotterie évidente pour Jean-Eudes = 1er gros soupçon sur les organes, mais je m'en rendrai compte des années plus tard ......

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Un hommage à la société civile de Russie, Bélarus et Ukraine
En pleine guerre en Europe, le prix Nobel de la paix a été décerné vendredi au défenseur des droits humains Ales Bialiatski, du Belarus, à l’organisation russe Memorial et à l’organisme ukrainien Center for Civil Liberties. Une façon de dénoncer les politiques dictatoriales de Vladimir Poutine et de son allié bélarusse Alexandre Loukachenko.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Cinéma
Les Français désertent le grand écran, le septième art broie du noir
Affecté par la baisse plus forte que prévu des fréquentations en salles et par l’arrivée des plateformes américaines, le cinéma français voit son modèle économique chamboulé.  
par Mathias Thépot
Journal
Le cinéma, emblème d’une politique culturelle fantoche
Alors que des professionnels lancent une journée d’appel à des états généraux du cinéma, jeudi 6 octobre, la politique culturelle sur le sujet demeure aussi introuvable que problématique.
par Joseph Confavreux
Journal
Annie Ernaux, Nobel de littérature, une œuvre intime et percutante
Annie Ernaux vient de se voir décerner le prix Nobel de littérature, et il y a de quoi se réjouir. Mais que vient dire cette récompense d’une écrivaine qui déclare : « Ce que je veux détruire, c’est aussi la littérature » ?
par Lise Wajeman

La sélection du Club

Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon