jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

519 Billets

1 Éditions

Billet de blog 15 nov. 2014

jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

AFFAIRE JEAN-EUDES : MAIL AU DEPUTE PS DU PUY-DE-DOME, JEAN-PAUL BACQUET

jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

MAIL  AU  DEPUTE  PS  DU  PUY-DE-DOME,  JEAN-PAUL BACQUET

moi

À

jpbacquet@assemblee-nationale.fr

Aujourd’hui à 11h31 AM

Monsieur le député,

Je viens vous informer d'une affaire gravissime concernant la mort très étrange de mon fils de 24 ans, Jean-Eudes LOMBARD, à Toulouse, découvert cadavre froid sans trace de sang sur une voie ferrée ( slip, pantalon, une chaussure et sa tête disparus + beaucoup d'autres éléments non élucidés : disparition entre 17h30 le 25 septembre à son travail et le lendemain à midi sur une voie ferrée 25 kms au nord de Toulouse).

J'ai passé toutes les étapes judiciaires depuis la plainte contre x pour homicide volontaire avec constitution de parties civiles -parents, frère et soeurs- en août 2009 (après une enquête préliminaire calamiteuse de 10 mois) jusqu'à la Cassation en juin 2013.

L'enquête des gendarmes de la BR de Toulouse s'est avérée totalement manipulée et mensongère.

Etant donné le nombre très important de dysfonctionnements et de mensonges avérés validés par les juges d'instruction, j'ai l'intention de demander la réouverture du dossier.

 Afin de bien faire connaitre cette affaire j'ai écrit un blog dans médiapart (50 billets détaillés avec pièces du dossier et photos du corps et des vêtements).

 http://blogs.mediapart.fr/blog/jean63/010214/jean-eudes-la-famille-demande-la-reouverture-du-dossier-pour-crime

Un grand nombre d'abonnés connaissent mon affaire et me soutiennent (120) :

 http://blogs.mediapart.fr/blog/jacques-lecoq/220914/il-faut-qu-un-journaliste-de-mediapart-parle-de-l-affaire-revelee-par-jean63

J'ai écrit des billets sur points très précis (témoins pas entendus, photos montrant des traces suspectes et un linge noué autour du thorax pas signalé, photo d'un thorax à forte pilosité brune alors que mon fils était châtain et très peu poilu .... etc ).

Récapitulatif de mes billets :

 http://blogs.mediapart.fr/blog/jean63/290914/jean-eudes-recapitulatif-de-lenquete-de-jean-lombard-jean63

Mais surtout, Monsieur le Député, je viens vous signaler que le journal La Dépèche du Midi qui couvre 10 départements du Sud-Ouest a écrit des articles mensongers (a refusé un droit de réponse malgré la LRAR dans les délais) et me censure systématiquement dés que j'écris un commentaire comportant un lien vers mon blog médiapart. J'ai signalé cela au rédacteur en chef qui ne m'a jamais répondu.

 http://blogs.mediapart.fr/blog/jean63/140214/jean-eudes-letrange-censure-de-la-depeche-du-midi

Or le patron de ce journal est Jean-Michel Baylet, patron du PRG, qui, je crois, est associé au PS pour nous gouverner.

Dés que cela se reproduit (encore pas plus tard qu'hier) je vous signalerai les commentaires censurés. Je vous demanderai de vous renseigner sur les raisons de cette omerta entretenue sur cette affaire.

Comment expliquer une telle censure si ce n'est pour cacher aux populations du Sud-Ouest la vérité ? l'assassinat maquillé en suicide de mon fils en septembre 2008. 

Si médiapart me laisse écrire un tel blog c'est que Mr Plenel a jugé que je n'écrivais rien qui puisse être censuré, c'est ce qu'il m'a dit.

Croyez-moi, je ne fais rien à la légère, j'ai franchi toutes les étapes légales ce qui m'a permis de détecter toutes ces manipulations des autorités et de la presse locale.

Je vous prie d'agréer mes sincères salutations.

Jean LOMBARD

PS : Mon beau-père, Mr B....  Emmanuel, qui est maintenant âgé de 97 ans, a été adjoint au maire de Saint Germain Lembron pendant 14 ans. Il était de plus au PS.

Il s'est occupé de mes 4 enfants avec sa femme, tous deux retraités de l'Education Nationale (Directeur d'école primaire et professeur de maths en collège) car nous travaillons tous les deux avec ma femme à Issoire, puis à Clermont Fd pour ma femme.

Comme nous, ils connaissaient parfaitement mon fils Jean-Eudes, et tout ce que les procureurs, gendarmes et juges Toulousains ont pu raconter sur lui est mensonger et diffamatoire. Ils ont décidé sans aucune preuve, bien au contraire, que mon fils s'était suicidé.

Ma contre-enquête très fouillée me conduit tout droit au prélèvement d'organes et tous ces gens-là le savent très bien.

Etant donné votre qualité de Docteur en médecine, je peux vous donner tous les détails y compris concernant le corps (pas d'autopsie à 2 reprises malgré un courrier LRAR au Procureur Michel Valet début Novembre 2008). Des photos de très mauvaise qualité en noir et blanc ont été mises dans le dossier et des radios n'ont pas été versées au dossier. Qu'avaient-ils donc à nous cacher ? pourquoi le Docteur Rémi Costagliola, médecin légiste, a autant saboté ces examens externes de corps et a menti sur ses descriptifs du corps ( par exemple : bras droit entier sur la voie ferrée avec des traces de sangle au poignet pas décrit pas le médecin légiste !!! ) ?

 A votre disposition pour vous apporter toutes les précisions sur ce dossier.

_________________________

http://jpbacquet-depute.over-blog.com/page-1266371.html

Portrait du Député

Originaire de LANGLADE dans la commune de VIC-LE-COMTE, Jean-Paul Bacquet garde le souvenir d’une petite enfance rythmée par les travaux de la vie rurale, élevé avec des principes de rigueur et du sens du devoir. Fortement marqué par la quasi servitude de ses grands-parents ouvriers agricoles, il comprend très vite que la véritable émancipation de l’Homme passe indéniablement par la culture et le savoir.

Cette prise de conscience ne tardera pas à faire mûrir en lui ses choix professionnels comme politiques, dans un souci constant d’être utile à ceux qui l’entourent.

 Son choix professionnel, ce sera la médecine qu’il exercera d’abord comme médecin urgentiste au SAMU de Clermont-Ferrand. Mais bien vite, son besoin de rapports de proximité le fait s’installer à Coudes, dont il a été élu maire depuis, comme médecin «  de campagne », témoignage d’un ancrage dans le monde de l’authenticité.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Un hommage à la société civile de Russie, Bélarus et Ukraine
En pleine guerre en Europe, le prix Nobel de la paix a été décerné vendredi au défenseur des droits humains Ales Bialiatski, du Belarus, à l’organisation russe Memorial et à l’organisme ukrainien Center for Civil Liberties. Une façon de dénoncer les politiques dictatoriales de Vladimir Poutine et de son allié bélarusse Alexandre Loukachenko.
par La rédaction de Mediapart
Journal
Annie Ernaux, Nobel de littérature, une œuvre intime et percutante
Annie Ernaux vient de se voir décerner le prix Nobel de littérature, et il y a de quoi se réjouir. Mais que vient dire cette récompense d’une écrivaine qui déclare : « Ce que je veux détruire, c’est aussi la littérature » ?
par Lise Wajeman
Journal
Des tâches en plus pour gagner plus, piège antiféministe tendu aux enseignants
Le ministre Pap Ndiaye est chargé de la mise en musique du nouveau « pacte » que souhaite signer Emmanuel Macron avec les enseignants, qui consiste à mieux les rémunérer en échange de nouvelles missions. Mais ces « extras » aggravent déjà les inégalités salariales entre les femmes et les hommes dans l’Éducation nationale.
par Mathilde Goanec
Journal — Migrations
En France, « rien n’a été prévu » pour accueillir les exilés russes
Depuis le début de la guerre d’invasion russe en Ukraine, des centaines de Russes sont venus chercher refuge en France. Confrontés à un manque criant de politique d’accueil et à des obstacles en tout genre, ils ont surtout trouvé de l’aide auprès de réseaux d’entraide.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Quand les riches se mettent à partager
Quand Christophe Galtier et Kylian Mbappé ont osé faire leur sortie médiatique sur les jets privés et les chars à voile, un torrent de réactions outragées s'est abattu sur eux. Si les deux sportifs clament l'erreur communicationnelle, il se pourrait en fait que cette polémique cache en elle la volonté des dominants de partager des dettes qu'ils ont eux-mêmes contractées.
par massimo del potro
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon
Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart