jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

519 Billets

1 Éditions

Billet de blog 20 août 2014

jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

JEAN-EUDES : MENSONGES ET PIECES A CONVICTION

jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

S'il est une pièce à conviction qui dérange leur enquête pourrie c'est bien le polo quasi-intact sans aucune trace de sang après avoir été trainé sur 80 mètres (distance entre pieds découpés et corps au milieu de la voie) sous un train avec le corps détruit juste à côté ( les photos attestent ) ....

il en est une autre qui ressemble aussi beaucoup à un énorme mensonge :

Compléments et explications à venir.

Dans ce billet sur l'Ukraine, Danyves a mis un lien très intéressant qui m'a conduit à Arnaud Déjean et au Kosovo en 1999....  y voir mes commentaires :

http://blogs.mediapart.fr/blog/segesta3756/180814/ukraine-bombardements-et-propagande-les-neonazis-menacent-dun-autre-putsch-porochenko-fait-appel-lo

19/08/2014, 17:34 | Par Danyves

19 AOÛT 2014 2 COMMENTAIRES  MENSONGES & MANIPULATION  RÉSEAU INTERNATIONAL

République bananière d’Ukraine : l’Empire du mensongePour le détail de la situation, nous recommandons les analyses de Jacques Frère, parfaitement documentées et précises. Nous retiendrons de ces 15 derniers jours d’affrontements les éléments suivants : – L’armée ukrainienne a lancé une offensive immédiatement après de la chute du Boeing malaysien en en profitant pour faire un

19/08/2014, 23:30 | Par Segesta3756 en réponse au commentaire de Danyves le 19/08/2014 à 17:34

Un pavé, de quoi arriver au 1er septembre....

20/08/2014, 00:48 | Par jean63 en réponse au commentaire de Danyves le 19/08/2014 à 17:34

Au sein de l’UMP, le danger vient de son extrême droite atlantiste, désormais incarné par Bruno Le Maire. Son absence totale d’expérience dans le monde de l’industrie et de l’entreprenariat ne suffit pas à expliquer le positionnement anti-russe du prétendant à la présidence de l’UMP. Certes Bruno Le Maire n’a aucune idée de ce que représente le Mistral en matière d’innovation technologique. Certes, il n’imagine pas ce qu’il a fallu comme investissement humain au Ministère de la Défense, chez les commerciaux et les techniciens de DCNS, pour obtenir ce contrat. Sa carrière exclusivement bureaucratique ne devrait cependant pas l’empêcher, à ce point, de prendre un peu de « hauteur de vue stratégique ». La vérité est que Bruno Le Maire, comme Alain Lamassoure, et les autres membres de l’extrême droite de l’UMP, sont prêts à sacrifier des pans entiers de l’industrie française si Washington l’ordonne. Parmi cette faction de l’UMP, on trouve également Arnaud Danjean, dont la compromission avec le mafieux albanais Akhim Thaci (à partir de 8:45) – qui sera, espérons-le, prochainement jugé pour trafic d’organes – aurait dû lui interdire, à jamais, d’être un élu français. Si l’UMP veut vraiment faire table rase du passé, il serait temps qu’il s’interroge sur cet individu. Il serait temps aussi, que les juges français s’intéressent aux liens de cette « barbouze » (25:50), avec la mafia albanaise.

Tiens mais ça m'intéresse ( trafic d'organes = lien avec mon enquête ? ). Je savais que Thaci était ami de Kouchner mais pas de cet Arnaud  Danjean (UMP). Je vais faire des recherches sur ce Danjean ... tout est bon à prendre.

20/08/2014, 01:46 | Par jean63 en réponse au commentaire de jean63 le 20/08/2014 à 00:48

et voilà il y a eu un article dans médiapart sur le Kosovo en août 2012 ( droit de réponse d'Arnaud Danjean ) :

http://www.mediapart.fr/journal/international/090812/kosovo-un-droit-de-reponse-darnaud-danjean

Prenons connaissance de ce dont il s'agit.

Selon Arnaud Dérens :

Plusieurs témoignages confirment pourtant la présence d’Arnaud Danjean dès le début de la première rencontre de Rambouillet. Plusieurs sources affirment même qu’avant le début de la conférence, Arnaud Danjean aurait emmené Hashim Thaçi faire les magasins pour le doter d’une garde-robe conforme à son nouveau statut, ce qui suppose que les deux hommes se connaissaient bien avant le début de la conférence…

Ce point de chronologie peut paraître secondaire, mais Arnaud Danjean affirme que « seuls les Américains traitaient avec Hashim Thaçi », ajoutant que Michel Foucher, conseiller spécial d'Hubert Védrine, ministre des affaires étrangères de l'époque, aurait chargé la DGSE de se renseigner sur Hashim Thaçi en novembre 1998, estimant qu’il fallait établir un contact avec l’UÇK.

En réalité, l’ascension de Hashim Thaçi résulte d’un choix de communication, auquel les services occidentaux ne sont peut-être pas étrangers. La vieille garde du LPK a décidé de donner à la guérilla un visage jeune, présentant bien et dont la fidélité politique était à toute épreuve. Ce choix a été effectué en concertation avec les conseillers occidentaux du LPK, mais il n’est pas certain que les Américains aient eu le dernier mot en la matière. Ils auraient très certainement privilégié quelqu’un parlant anglais, ce qui n’était pas le cas de Hashim Thaçi, qui ne maîtrisait que l’albanais et l’allemand, conséquence de son long séjour en Suisse alémanique.

En France, la question du soutien à l’UÇK ne faisait pourtant pas l’unanimité. Le cabinet du ministre des affaires étrangères Hubert Védrine était plutôt favorable au maintien d’une relation privilégiée avec les non-violents de la LDK de Rugova, opposant connu et historique au régime de Milosevic. Celui du ministre de la défense Alain Richard hésitait. Et, au sein même de la DGSE, deux factions s’opposaient : les partisans du soutien à l’UÇK d’un côté, les nostalgiques de l’alliance traditionnelle entre la France et la Serbie, de l’autre.

Arnaud Danjean insiste aujourd’hui sur le fait qu’il a agi « en fonctionnaire », « sur ordre » de sa hiérarchie et des responsables politiques – concrètement, sous la responsabilité ultime du ministre de la défense, qui était alors le socialiste Alain Richard. Cependant, l’agent de la DGSE a largement bâti sa carrière sur cette « prise » de premier choix. Hashim Thaçi est devenu l’interlocuteur privilégié de la DGSE. « Le recrutement de Thaçi était une bonne affaire pour la DGSE », poursuit cet ancien cadre du service contraint à l’anonymat. « Cependant, il est vite apparu que Danjean cultivait son propre réseau, en étouffant toutes les informations qui pouvaient mettre en cause Thaçi et les autres personnes qu’il traitait, surtout après la fin de la guerre. Nous étions pourtant au courant de tous les trafics menés par l’UÇK ».

ce que Danjean dément bien évidemment !!!!  affaire à suivre pour moi (DGSE .. ).  Il devait bien connaitre le Colonel Pascal Ségura alors aide de camp du ministre de la Défense Alain Richard du gouvernement Jospin...

20/08/2014, 01:58 | Par jean63 en réponse au commentaire de jean63 le 20/08/2014 à 01:46

C'est hors sujet ici mais c'est très intéressant pour mon enquête ..

Les États-Unis ont multiplié les pressions pour s’assurer que la direction de l’enquête de la mission Eulex sur le trafic d’organes soit menée par un procureur américain (lire ici notre premier volet). A défaut de pouvoir étouffer l’affaire, il faut au moins contrôler le cours de l’enquête. En France, les milieux diplomatiques ont également accueilli avec méfiance le rapport de Dick Marty au Conseil de l’Europe, qui dénonçait ce trafic d’organes et citait nommément Thaçi : derrière l’établissement des responsabilités pénales des différents acteurs de l’UÇK, une mise en cause de leurs protecteurs occidentaux paraît inéluctable.

Pourtant, si le trafic d’organes tel que l’a décrit Dick Marty est avéré, il s’agit de l’un des plus grands crimes des guerres yougoslaves. Le Kosovo ne pourra jamais faire face à son passé tant que ce dossier ne sera pas définitivement éclairci. Et si ce trafic s’est « poursuivi » dans le cadre de la clinique Medicus, au vu et au su de l’administration internationale au Kosovo, ce sont tous les complices du crime qui ne pourront pas échapper à leurs responsabilités pénales.

__________________

Kosovo / Ministre dela Défense Alain Richard / Colonel Pascal Ségura aide de camp d'Alain Richard en 1999 ....... y'a à fouiller par là ..... trafic d'organes par UCK / Tachi, proche de Déjean ( DGSE ) ..etc ... Kouchner ??? 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Un hommage à la société civile de Russie, Bélarus et Ukraine
En pleine guerre en Europe, le prix Nobel de la paix a été décerné vendredi au défenseur des droits humains Ales Bialiatski, du Belarus, à l’organisation russe Memorial et à l’organisme ukrainien Center for Civil Liberties. Une façon de dénoncer les politiques dictatoriales de Vladimir Poutine et de son allié bélarusse Alexandre Loukachenko.
par La rédaction de Mediapart
Journal
Annie Ernaux, Nobel de littérature, une œuvre intime et percutante
Annie Ernaux vient de se voir décerner le prix Nobel de littérature, et il y a de quoi se réjouir. Mais que vient dire cette récompense d’une écrivaine qui déclare : « Ce que je veux détruire, c’est aussi la littérature » ?
par Lise Wajeman
Journal
Des tâches en plus pour gagner plus, piège antiféministe tendu aux enseignants
Le ministre Pap Ndiaye est chargé de la mise en musique du nouveau « pacte » que souhaite signer Emmanuel Macron avec les enseignants, qui consiste à mieux les rémunérer en échange de nouvelles missions. Mais ces « extras » aggravent déjà les inégalités salariales entre les femmes et les hommes dans l’Éducation nationale.
par Mathilde Goanec
Journal — Migrations
En France, « rien n’a été prévu » pour accueillir les exilés russes
Depuis le début de la guerre d’invasion russe en Ukraine, des centaines de Russes sont venus chercher refuge en France. Confrontés à un manque criant de politique d’accueil et à des obstacles en tout genre, ils ont surtout trouvé de l’aide auprès de réseaux d’entraide.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt
Billet de blog
Quand les riches se mettent à partager
Quand Christophe Galtier et Kylian Mbappé ont osé faire leur sortie médiatique sur les jets privés et les chars à voile, un torrent de réactions outragées s'est abattu sur eux. Si les deux sportifs clament l'erreur communicationnelle, il se pourrait en fait que cette polémique cache en elle la volonté des dominants de partager des dettes qu'ils ont eux-mêmes contractées.
par massimo del potro
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon