Philippe BILGER et Antoine PEILLON : "NON IL N'Y A PAS DE CORRUPTION CHEZ LES JUGES" .... ah bon ?

 

Incroyable mais vrai .. j'ai cru tomber par terre

 

Avant-hier soir je regardais "C dans l'air sur FR5" animé par Yves Calvi.

 

Le thème du jour était la corruption en France.  Etaient invités entr'autres Philipe BILGER et Antoine PEILLON, bien placés pour parler de corruption (et aussi Catherine PIERCE de Transparency International et aussi Christophe Barbier patron de l'Express).

 

A la fin d'une bonne émission http://pluzz.francetv.fr/videos/c_dans_lair_,112328233.html la sréie de SMS est arrivée.

 

Quand le  dernier SMS est arrivé : "Les juges sont-ils exempts de tout souçon ?" Calvi a eu pour toute réponse ceci ( 1h 04' 30") : Bilger a répondu : "Sur la corruption, il y a eu quelques 2 ou 3 exemples me semble -t-il .... On peut reprocher beaucoup de choses à la magistrature,  pas d'être corruptible il ne semble pas, ni d'être corrompus, j'espère que je ne me trompe pas .... sous l'écoute vigilante d'Antoine Peillon, non il ne me semble pas que les pratiques judiciaires  puissent être discutées sur le plan de la corruption, j'espère que non ....franchement euh ..." acquiescé par la dame de Transparency International .. et relevé par Christophe Barbier : " la probité de la fonction publique en France est un bouclier qui nous protège parce que d'innombrables fonctionnaires pourraient craquer, prendre une enveloppe etc.....etc ... etc...du petit permis de construire jusqu'aux grandes décisions judiciaires, et à ce moment-là nous serions dans une République bananière ..."  et pour finir Peillon ( après avoir opiné de la tête sur la probité de la fonction publique .... là il pense à son frère ex-ministre de l'Eduication Nationale surement ....) qui en remet une couche ..... " on ne  choisit pas cette carrière si on est pas honnête mais il peut y avoir ..etc..." et Barbier de rajouter"mais ..."  

... alors le "mais" c'est quand qu'on le développe ?

 

Pourquoi toujours rejeter nos alertes surr la corruption judiciaire avérée ? 

..... il faut arrêter, ils savent très bien comment tout celà fonctionne. 

 

Pourquoi ne pas avoir invité Eric de Montgolfier ?

 

Mais mon cher Barbier, nous y sommes en Ripoublique bananière ( "d'innombrables fonctionnaires pourraient craquer" ... mais c'est fait cher ami, renseignez-vous un minimum avant de dire n'importe quoi ...dans mon dossier j'ai la liste de tous ceux qui sont corrompus et ont surement pris de l'argent en contre-partie), j'en ai la preuve absolue dans mon dossier et pas que dans le mien

 

Si ces méthodes de corruption judiciaire perdurent et si mon fils en est mort, c'est la faute à Peillon, à Barbier, à Plenel, à la dame de Transparency International etc... à tout ceux qui refusent de nous écouter quand nous lançons les alertes. Ils sont tous coupables de crimes car, en ne la dénonçant pas, ils cautionnent la corruption judiciaire.

 

ALLEZ  .....  VOUS  ETES  TOUS  DEMASQUES  : BILGER,  PEILLON ET Cie   VOUS  ETES COMPLICES   DE  TOUS  CES  POURRIS  DE  MAGISTRATS, MEDECINS  LEGISTES,  GENDARMES DE BR  QUI  COMPLOTENT  POUR COMMETTRE  DES  CRIMES   ET  ENSUITE  ETOUFFENT  LES  ENQUETES  EN ETOUFFANT  LA VERITE (y compris les greffiers ).


NON JE NE  M'ARRÊTERAI  PLUS .. JUSQU'A  MON  DERNIER  SOUFFLE, TOUS  CES  SALAUDS  M'AURONT FACE  A  EUX.

 

Voir aussi mon dernier billet :

http://blogs.mediapart.fr/blog/jean63/201114/corruption-judiciaire-et-si-en-parlait

 

La corruption judiciaire : le sujet TABOU par excellence à médiapart et chez Antoine P eillon et Philippe Bilger.

 

Maintenant il va falloir enquêter pour connaitre leurs motivations à étouffer un tel scandale  ..  mais j'ai quelques idées.


Pourtant ce n'est pas ce qui manque comme dénis de justice, il y a même un site internet qui y est dédié : http://www.deni-justice.net/deni.html sans parler des articles sur la corruption judiciaire et la franc-maçonnerie ( Eric de Montgolfier, Sophie Coignard etc ..) et nos dénonciations ici dans médiapart ( Jacques Lecoq, Philippe Jolly, Jean Lombard )


 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.