jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

519 Billets

1 Éditions

Billet de blog 22 oct. 2014

jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

JEAN-EUDES : Lettre à l'avocat (demande de réouverture de dossier)

jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le 10 octobre 2014

Maitre,

Je viens de lire votre courrier, dont la copie de la réponse à GMF assistance juridique. Je constate qu'à un détail près vous avez compris ce qui s'est passé (découverte du corps à midi10 par une locomotive HLP conduite par 2 conducteurs et pas par le train Cerbère-Paris passé à 11h45 et qui n'a rien vu sur la voie ferrée 25 minutes avant sa découverte). 5 trains sont passé au ralenti - car autre voie fermée pour travaux entre 10h et midi - entre 11h et midi et 40 trains entre 7h et midi .. il n'y avait pas de corps sur la VF de toute la matinée. )   

 Il y a beaucoup plus d'éléments pour comprendre jusqu'à quel point l'enquête a été sabotée et les gendarmes de Fronton et de la BR de Toulouse ont triché et "oublié" de verser des pièces très importantes au dossier.

Je vais donc vous faire une liste détaillée avec référence aux pièces de dossier sur ce que j'ai constaté et qui m'a conduit à vouloir demander la réouverture du dossier.

Concernant les charges nouvelles il y en a une qui semble correspondre à l'article 189.

En effet la dame témoin  (Madame Perrier) qui a vu arriver la 205 rouge de mon fils à l'écluse d'embalens le jeudi 25 septembre 2008 vers 18h30 / 19h a indiqué qu'il portait une veste grise (à manches longues). Or mon fils ce jour-là portait un polo à manches courtes à rayures vertes (the north face) .

Rien n'a été cherché dans la zone d'ombre de 19 heures le jeudi jusqu'à midi10 le vendredi 26 septembre 2008.... soit 17 heures !!! impossible de rester au bord du canal toute la nuit (10°C) en polo manches courtes et attendre 11h45 pour se jeter sous le train 3630 bien évidemment.

Témoignage pas entendu ( à utiliser pour réouverture ) :

http://blogs.mediapart.fr/blog/jean63/070214/jean-eudes-le-temoignage-du-chef-de-district-sncf

Or pour moi ce n'est pas mon fils qu'a vu la dame mais une autre home qui a volé la voiture lorsque mon fils est sorti du travail à Ramonville au sud de Toulouse vers 18 heures (ce qui correspond à 1/2 de route pour aller à cette écluse, 25 kms au nord de Toulouse par autoroute).

Ce témoignage n'a pas été approfondi par les enquêteurs (volontairement), mais c'est là que réside le nœud de cette histoire.

1 - le témoignage de cette dame est très fiable, l'homme est passé devant ses yeux à 5 mètres lorsqu'il est descendu de la voiture (garée tout au fond du parking à une heure tardive où aucune voiture n'est garée).

2 - mon fils ne pouvait pas porter de veste pour une raison simple :

     - il n'en portait jamais et pas ce jour-là (témoignage des collègues de travail, PVs dans le dossier),seulement pour réunions ou entretiens d'embauche.

     - sa seule veste de costume était dans son studio de Ramonville

3 - son téléphone portable n'était pas à l'écluse d'embalens ce jeudi soir 25 septembre 208 vers 18h30.Il était facile de demander le déclenchement des antennes relais, ce qui n'a pas été fait (seulement un mois plus tard suite à ma LRAR au procureur pour me plaindre d'absence d'enquête parles gendarmes). La réponse se trouve normalement chez Bouygues Telecom qui dû l'archiver.

4 - ses appels entrants-sortants n'ont pas été demandés à Bouygues Telecom dés le début mais une simple analyse de carte SIM a été faite sur laquelle il manque des appels (son directeur a essayé de le joindre vers 16h le vendr 26 sept (après évacuation du corps de la VF; les gendarmes ne lui ont pas dit qu'ïl avait été retrouvé mort b!!!!) lorsque les gendarmes sont allés chez Mercator Ocean, son employeur, et cet appel ne figure pas sur les appels entrants !!! ).

Pour moi mon fils a reçu un ou plusieurs appels le conviant à un rendez-vous mortel où il est allé en toute confiance.

Cette réponse de Bouygues Telecom sur les appels entrants-sortants n'a pas été versée au dossier. Elle est disponible dans les archives de BT.

Pour les appels sortants j'ai eu les factures de BT : rien d'anormal.

Donc on nous a caché volontairement les informations qui permettent de dire que mon fils ne conduisait pas sa voiture et que son corps mort a été conduit au bord de la voie ferrée dans la nuit oui la matinée et mis à découper au fond du jardin du retraité SNCF Mr Doutres sous un wagon du dernier train 3630 TEOZ Cerbère-Paris passé vers 11h45.

Je reprendrai tout cela plus les références des pièces de dossier concernées et vous en ferai un récapitulatif.

Autre information : voyant que je ne lâchais rien en nov 2008, alors que j'avais demandé une autopsie pas faite le 27 sept 2008 au procureur de la république M Valet  (venait d'être muté de Clermont Fd et vient de partie en retraite) ... ils n'ont pas fait d'autopsie mais ils ont prélevé du muscle sur les jambes de mon fils et ont fait faire une anapath ( anatomie pathologique : habituellement utilisé dans les cancers ... on se demande ce que ça vient faire ici !! ) dans un labo Parisien qui s'est révélé positive (on nous a dit : il était vivant en passant sous le train). or on nous a dit que le corps était putréfié à l'IML à cause des portes des frigos restées ouvertes !!!! n'importe quoi ... je me suis demandé pourquoi on nous disait cela. depuis j'ai compris pourquoi : j'ai trouvé un article scientifique qui dit que lorsque les tissus sont putréfiés cela induit un artefact qu'il laisse à croire que les cellules étaient vivantes alors que c'est le contraire .. cet article a été envoyé en délibéré de l'appel à Toulouse mais ils n'en n'ont pas tenu compte.

D'autre part j'avais demandé une contre-analyse à la juge d'instruction dans les délais. Le Labo a dit ne plus avoir d'échantillon de muscle alors qu'ils avaient reçu 2 pots dans du formol..j'avais demandé l'analyse ADN pour vérifier l'identité.

http://blogs.mediapart.fr/blog/jean63/290114/les-constatations-mensongeres-du-medecin-legiste

Je vais me mettre à cette rédaction et vous envoyer le CD-ROM du dossier + les mémoires d'appel et de cassation ainsi que les arrêts correspondant qui ne sont pas sur le CD-ROM (la dernière version est restée à la cour de cassation).

Peut-être pouvez-vous demander la dernière version du CD-ROM au TGI de Toulouse ?

Merci de me tenir au courant pour un rendez-vous à votre cabinet.

Cordialement.

Jean LOMBARD

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Conflits d'intérêts
Affaire Kohler : l’impunité organisée
Le secrétaire général de l’Élysée Alexis Kohler a été mis en examen pour « prise illégale d'intérêts » lundi 3 octobre 2022. Le bras droit d’Emmanuel Macron a caché ses liens avec les principaux actionnaires du groupe de transport MSC. Même si le pouvoir a déjà tout mis en œuvre pour minimiser la nouvelle, elle a un effet dévastateur, voire explosif.
par Martine Orange et Armel Baudet
Journal
Un hommage à la société civile de Russie, Bélarus et Ukraine
En pleine guerre en Europe, le prix Nobel de la paix a été décerné vendredi au défenseur des droits humains Ales Bialiatski, du Belarus, à l’organisation russe Memorial et à l’organisme ukrainien Center for Civil Liberties. Une façon de dénoncer les politiques dictatoriales de Vladimir Poutine et de son allié bélarusse Alexandre Loukachenko.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Europe
Lev Ponomarev : « La folie de Poutine progresse à mesure qu’il perd, puisqu’il ne sait pas perdre »
Lev Ponomarev, co-fondateur de Memorial, co-lauréat du prix Nobel de la paix 2022, opposant à Vladimir Poutine, est un défenseur des droits, en exil pour avoir protesté contre l’invasion de l’Ukraine. Il dresse le tableau d’une Russie aussi accablée qu’accablante. 
par Antoine Perraud
Journal — Europe
La justice russe liquide l’ONG Memorial, vigie des droits humains
La Cour suprême russe a annoncé, mardi 28 décembre, la dissolution de l’ONG Memorial, pilier de la lutte contre les répressions. Une nouvelle étape dans l'offensive globale du pouvoir de Vladimir Poutine contre toute voix critique en Russie, selon l’historien Nicolas Werth.
par Antoine Perraud

La sélection du Club

Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon