LES CONSTATATIONS MENSONGERES DU MEDECIN LEGISTE

Devant l'incrédulité de certains sur ce que je publie (ils se reconnaitront), je suis conduit une nouvelle fois à montrer des photos et les constatations du médecin légiste lors de l'examen de corps alors qu'une autopsie aurait due être faite.

 

Le corps a été transporté à l'IML du CHU Rangueil de Toulouse le vendredi 26 septembre 2008 vers 16h après constatations des gendarmes TIC de la BR de Toulouse Sant-Michel sur la voie ferrée. Ceci a donné lieu au PV de criminalistique D73-D74 ( billet http://blogs.mediapart.fr/blog/jean63/200114/les-preuves-et-les-photos ) dans lequel il est écrit que la polaire a été lavée avant mise sous scellé, alors que le tissu en photo sur la voie ferrée n'est pas la polaire + voir aussi la chaussure droite prise dans la voiture par les gendarmes.

2 - Un examen de corps externe a été demandé par l'adjudant C. alors que celà aurait dû être une autopsie.

3 - L'examen externe du corps n'est fait que le lendemain, samedi 27 septembre 2008.

Il fait l'objet d'un compte-rendu du médecin légiste le Dr Costagliola qui est pour le moins totalement MENSONGER (pièce D16 ci-dessous).

 

En effet, il écrit ceci :

Commémoratifs :

"Les données de l'enquête nous apprennent que le corps del'intéressé aurait été découvert

décédé au bord d'une voie ferrée , le 26/09/2008 à 13h10. Il aurait été vu par un chauffeur

de train. Selon des témoignages, il aurait été vu vivant à proximité de la voie, après avoir

déposé son véhicule automobile, le 25/09/2008 aux environs de l 8h30".

Tout ceci est FAUX. La seule personne qui a vu la voiture arriver vers 18h30 c'est la dame Mme P. qui a témoigné ( pièce D109 ). Elle a décrit un homme de 30-40 ans avec un pantalon gris et une veste grise qui ne correspond pas à la description de Jean Eudes ( voir http://blogs.mediapart.fr/blog/jean63/200114/les-preuves-et-les-photos  ). Personne n'a vu Jean Eudes marcher sur la voie ferrée et son corps, contrairement à ce qu'écrit le médecin légiste, était au milieu de la voie 2 + le bras droit au milieu de la voie 1 et pas "au bord d'une voie ferrée".

Nous avons pu constater que ce bras portait des traces de liens (ou de sangles de contention) au poignet c'est ici http://blogs.mediapart.fr/blog/jean63/200114/photos-du-corps-et-des-vetements . Or personne, ni les TIC (rapport D73-D74) ni le médecin légiste (D16 ci-dessous) ne parle de ce bras droit, comme s'il n'existait pas !

D'autre part on peut lire sur ce rapport que "Le thorax, l'abdomen, le bassin et 1es membres sont complètement broyés et déformés.".

"Le membre supérieur gauche est polyfragmenté." : sur la voie ferrée on ne voit pas ce membre gauche, seulement la main qui dépasse.

Or le membre droit est en photo sur la voie ferrée, il n'est ni fracturé ni polyfragmenté ... aucune description ni photo n'en est faite à l'IML ! pourquoi ? à cause des traces de sangle au poignet dont il ne faut pas parler ?

Le bras droit :

Il est écrit plus loin : "Des prélèvements à visée de recherche ADN ont été effectués, avec du sang prélevé dans la housse proximité du corps"

Or il n'y avait pas une goutte de sang ni sur le ballast , ni sur le corps ni sur les vêtements restants (polo, chaussettes). Le corps était sec et froid (cadavre), plusieurs témoignages, dont les TIC, le disent. Comment fait le médecin légiste pour trouver du sang ?

Il est écrit aussi :

"Sur le plan des effets personnels, il reste deux chaussettes, un fragment de pantalon gris,

des fragments de vêtement de type polo entremêlés de matière organique et une chaussure

de marque Etnies."

Pourquoi la polaire aurait-elle été mise sous scellé après en voir découpé 2 morceaux et les avoir lavé (rapport des TIC D73-D74) et pas le polo qui se retrouve avec le corps à l'IML ? ce polo pris en photo par ailleurs est quasi-intact avec quelquse trous à l'avant mais pas d'arrachements de tissu, donc il ne peut pas y avoir des fragments de ce polo avec le corps comme l'écrit le médecin légiste.

Il parle aussi d'un morceau de pantalon gris. Or il n'y ni slip ni pantalon sur la voie ferrée (on voit bien les jambes nues sur la photo du corps et pas de pantalon trouvé par les TIC).

Nous avons regardé dans lse vétements de Jean Eudes. Ses 2 seuls pantalons gris étaient dans son studio !

Pourquoi le médecin légiste invente "un fragment de pantalon gris" sans le prendre en photo ? eh bien parce-qu'il n'y avait pas de pantalon gris avec le corps. Il cite un pantalon gris pour être en phase avec la description de la dame témoin qui dit que l'homme descendant de la voiture portait un pantalon gris et une veste grise .... qui lui a dit au médecin légiste ? l'adjudant C. de Fronton surement, celui qui lui a dit que Jean Eudes marchait sur la voie ferrée ...  OK ? vous avez suivi la liste des MENSONGES ?

Pourquoi la seule chaussure droite n'a pas été mise sous scellé et qu'elle se retrouve avec le corps à l'IML ? avait-elle des traces suspectes qui seraient sorties lors d'une analyse ADN ?

Il y a d'autres anomalies et incohérences que je vous épargnerai au sujet de la tête et de la calotte cranienne.

Le document D16 (rapport d'examen du corps). Zoomer à 200% pour lire :

 

D16.JPG

 

Photo comparative du corps sur la voie ferrée et du corps à l'IML.

Selon plusieurs spécialistes des corpsqui ont vu les photos, celui de l'IML est putréfié et aurait 10 à 15 jours. Or le corps sur la voie ferrée n'était pas putréfié, il faut 48 h suivant les conditions pour que la putréfaction se mette en place, mais ce jour-là il faisait froid la nuit (10°C) et très beau dans la journée (20°C à midi).

D'autre part, ni la tête, ni le bas des 2 jambes avec les pieds présents sur le ballast, ne sont pris en photo avec ce corps putréfié !

Comparatif des 2 corps VF et IML ( la photo arrive bientôt ) :

 

Il est aussi écrit : "On note une pilosité thoracique abondante, de type masculin."     or Jean Eudes avait une pilosité peu abondante ... voir photo ci-dessous.

 

     

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.