JEAN-EUDES : Les mystères de la tête ...

 

UN JOUR LA VERITE ECLATERA AU GRAND JOUR ET LES MENTEURS-TRICHEURS DEVRONT PAYER POUR TOUT LE MAL QU'ILS ONT FAIT.

  

"Votre fils était beau" (dixit le vice-procureur B. et la juge D.) : un lien avec sa mort ?

 

Il était sportif : un lien ?

 

Il a vu un médecin du sport Toulousain (dont le nom a été modifié dans le dossier d'enquête)  en mai-juin 2008 : un lien ?

 

Et la tête ????!!!!! pas de tête sur la voie ferrée sauf la calotte crânienne au bord de la voie ferrée dans les herbes sèches. Cette calotte crânienne a d'ailleurs disparu, elle n'est jamais arrivée à l'IML.

 

D'après la dame des pompes funèbres il n' y avait pas de tête.

 

D'après la photo sur la voie ferrée on ne voit aucune tête sur ce corps.

 

D'après le TIC V. (D857) et d'après les clichés de l'IML, la tête bien qu'endommagée est attenante au corps (ce buste accolé à la tête reconstituée, en photo, présente une pilosité thoracique ABONDANTE, ce qui n'était pas le cas du torse de mon fils, bizarre non ? ).

 

D'après le médecin légiste Costagliola une partie du visage a été reconstituée à partir du masque facial (sans préciser sur quel support osseux .... puisqu'il n'y avait pas de crâne sur la voie ferrée.... ).

 

D'après l'Adjudant Patrick B. (mail assez récent) il n' y avait pas de cräne sur le corps de la voie ferrée mais seulement le masque facial (comment un train peut-il séparer proprement un masque facial et faire disparaitre les os du crâne ?  on se fout de notre gueule )..

 

De plus, le médecin légiste signale que les globes oculaires sont vides ( les trains ça ôte les yeux ? ah bon ).

 

Et après tout cela, tout serait clair concernant la tête !!!!  ON NOUS A BEAUCOUP TROP MENTI. La tête était bien évidemment séparée du corps et n'était pas sur la voie ferrée.

 

Qu'avait-il fait de MAL pour mériter une telle fin ? qui est derrière cette affaire très LOUCHE ? quelle organisation ? pourquoi tous ces secrets pas bon à dévoiler ? pourquoi cette OMERTA ?

JeanEudes.jpg

Photo

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.