Gwawin Orcades
Etudiant·e en philosophie
Abonné·e de Mediapart

23 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 janv. 2020

Des vœux incantatoires!

Je suis un enfant du millénaire, et je souhaite que cette nouvelle décennie change tout, à tout jamais.

Gwawin Orcades
Etudiant·e en philosophie
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il y a, entre les mots et les choses, une étrange relation aux airs de danse. Grotesque ballet bouffon des idiots, élégance somptueuse des aveugles : si les choses nous échappent toujours, les cordes de nos harpons entremêlés finissent bien par former une toile, comme un voile derrière lequel glissent des formes surprenantes. Les choses sont des monstres, des monstres familiers, ordinaires, des dragons et des courants d'air.
Il est depuis longtemps passé, le temps où nous étions des égyptiens : nous savons qu'il ne se trouve rien à soulever les voiles. Les voiles ne sont là que pour prendre le vent, tirer les cordes, bander les arcs, et que nos flèches atteignent des cieux toujours plus lointains, qu'elles fassent naître des mondes, qu'elles soient les mots du démiurge, dans son palais d'or aux voûtes d'argent.
Je suis, moi, un enfant du millénaire. J'ai bien essayé de me faire à cette incantation de Nietzsche : « Roule bienheureux à travers ton époque, que sa misère te soit étrangère et lointaine, une seule loi vaut pour toi : sois pur ! ».
Mais je n'ai pas ces semelles de zéphyr qui me porteraient, poète gracieux dans les vents, loin du fracas des ténèbres et des misères.
Car quelles cornes, quels cors, quelles cris elle a, mon époque ! Le monde a toujours tourné sur la tête. Pourtant, ici et maintenant, il y a quelque souffle, quelque brise féroce qui file droit. Il y a des flèches qui se décochent que, je crois, l'on avait pas vues depuis des âges. Elles sont parties vers tous les horizons.
Ce sont des pavés dans la marre et des cailloux dans les souliers, des riens et des presque riens, mais ce sont, briques à briques, bouffonnerie après ratage, occasions manquées après beautés ordinaires, des riens qui fredonnent l'air de rien.
Les chemins peuvent être des murmures, et mon époque, tu murmures. Il n'y a pas d'harmonie dans ta voix grotesque, mais mes oreilles ont été dressées par leurs horloges et leur grammaire. Tu m'es douloureuse, épuisante, tu es pleine de riens qui sont déjà trop plein. Je voudrais tes galaxies, et je m'étouffe déjà sur ta poussière. Mais tes poussières sont riches, elles sont les voix trop longtemps tues qui, grain après grain, érodent leur théâtre d'ombre et de massacres.
Tu m'as appris, cette dernière année, mon époque, que je suis plus que ce que je croyais. J'ai senti une voix, et dix autres, et mille dans mon cœur. Un « nous » n'est jamais rien, ce n'est jamais qu'un mot. Trois fils tendus sur des millions. Mais mon époque, tes fils vibrent, et les mots gonflent à nouveau, de courant d'air ils redeviennent éclairs, écailles aux mille chatoiements et bêtes féroces aux crocs d'argents.
Mon époque tu bouges et tu es belle, et mes yeux s'ouvrent à toi, à tes murmures d'avenir, ténus et doux. Tu deviens explosive et dangereuse, tes monts, tes cols dégèlent comme après le plus rugueux des hivers. Tes sentiers secrets, tes routes aventureuses, nos pas les foulent à nouveau, mon époque. Alors puissent ces mille voix, puissent nos chants de guerre être à ta hauteur, et devenir chuchotis d'étoile. 
Que leur clameur bouscule la terre elle-même, et que le monde en soit changé à jamais.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique Latine
Au Mexique, Pérou, Chili, en Argentine, Bolivie, Colombie, peut-être au Brésil... Et des défis immenses
Les forces progressistes reprennent du poil de la bête du Rio Grande jusqu’à la Terre de Feu. La Colombie est le dernier pays en date à élire un président de gauche, avant un probable retour de Lula au Brésil. Après la pandémie, les défis économiques, sociaux et environnementaux sont immenses.
par François Bougon
Journal — États-Unis
Devant la Cour suprême, le désarroi des militantes pro-avortement
Sept ans presque jour pour jour après la légalisation du mariage gay par la Cour suprême des États-Unis, celle-ci a décidé de revenir sur un autre droit : l’accès à l’avortement. Devant l’institution, à Washington, la tristesse des militants pro-IVG a côtoyé la joie des opposants.
par Alexis Buisson
Journal — Parlement
Grossesse ou mandat : l’Assemblée ne laisse pas le choix aux femmes
Rien ou presque n’est prévu si une députée doit siéger enceinte à l’Assemblée nationale. Alors que la parité a fléchi au Palais-Bourbon, le voile pudique jeté sur l’arrivée d’un enfant pour une parlementaire interroge la place que l’on accorde aux femmes dans la vie politique.
par Mathilde Goanec
Journal
Personnes transgenres exclues de la PMA : le Conseil constitutionnel appelé à statuer
Si la loi de bioéthique a ouvert la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, elle a exclu les personnes transgenres. D’après nos informations, une association qui pointe une « atteinte à l’égalité » a obtenu que le Conseil constitutionnel examine le sujet mardi 28 juin.
par David Perrotin

La sélection du Club

Billet de blog
Droit à l’avortement: aux États-Unis, la Cour Suprême renverse Roe v. Wade
La Cour Suprême s’engage dans la révolution conservatrice. Après la décision d'hier libéralisant le port d’armes, aujourd'hui, elle décide d'en finir avec le droit à l'avortement. Laisser la décision aux États, c’est encourager l’activisme de groupes de pression réactionnaires financés par des milliardaires évangéliques ou trumpistes. Que se passera-t-il aux élections de mi-mandat ?
par Eric Fassin
Billet de blog
Cour Suprême : femme, débrouille-toi !
Décision mal-historique de la Cour Suprême états-unienne d’abroger la loi Roe vs. Wade de 1973 qui décriminalisait l’avortement. Décision de la droite religieuse et conservatrice qui ne reconnaît plus de libre arbitre à la femme.
par esther heboyan
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu
Billet de blog
L'avortement fait partie de la sexualité hétéro
Quand j'ai commencé à avoir des relations sexuelles avec mes petits copains, j'avais la trouille de tomber enceinte. Ma mère a toujours dépeint le fait d'avorter comme une épreuve terrible dont les femmes ne se remettent pas.
par Nina Innana