(Congo-Brazzaville/Portugal/EU/Françafrique) Jose Veiga le patron d’Asperbras-Congo et ami de Sassou-Nguesso arrêté au Portugal

 Denis Christel Sassou- Willy etoka - josé veiga

Denis Christel Sassou- Willy etoka – josé veiga

José Veiga, bien connu maintenant des lecteurs de Congo-Liberty, également directeur du Ranch présidentiel d’Oyo, a été arrêté aujourd’hui au Portugal en compagnie d’un Avocat et du frère d’un ex-premier ministre du Portugal. Cela s’est produit au terme d’une impressionnante enquête, qui a mobilisé beaucoup d’enquêteurs et de juges pour les perquisitions qui se sont déroulées hier avant les arrestations.

José Veiga a été au cœur des affaires financières les plus scandaleuses que Congo-Liberty a révélées et dénoncées. Proche de Denis Christel Sassou Nguesso notamment dans l’affaire Gunvor en Suisse et dans la création de la BAIC au Bénin avec Phillipe Amevame Dong, patron de Philia, et Yaya Moussa l’ancien Représentant Résident du FMI à Brazzaville.

Cette affaire est reprise par toute la presse portugaise  aujourd’hui. Comme le dit à la presse le Procureur Général de Lisbonne ,les ramifications de cette affaire en Europe, en Afrique et sur le continent américain feront l’objet d’enquêtes.

Le pouvoir congolais de Monsieur Sassou Nguesso, fils & neveux sera très bientôt au cœur d’un scandale mondial… !

José Veiga et Paul Santana Lopes en état d’arrestation ainsi qu’un Avocat portugais

 

Hunter

La police judiciaire (PJ) a arrêté mercredi les hommes d’affaires José Veiga et Paul Santana Lopes, le frère d’un ancien premier ministre et fournisseur actuel de la Sainte Maison de la Miséricorde, pour des crimes d’évasion fiscale et de corruption dans le commerce international, a indiqué la police dans un communiqué. Un avocat portugais a également été arrêté dans l’opération que la PJ a appelée Route de l’Atlantique .

Selon la police judiciaire, sont concernés les soupçons de corruption dans le commerce international, le blanchiment d’argent, trafic d’influence, qui était lié aux affaires et la fraude fiscale. En tout, l’Unité nationale de lutte contre la corruption de la PJ a mené 35 perquisitions dans les quartiers de Lisbonne, Braga et Fatima, et a impliqué environ 120 éléments de la PJ et dix procureurs (MP). L’enquête dans cette affaire a commencé en 2014.

« Les détenus ont agi dans le cadre de la conclusion de contrats pour la fourniture de biens et services liés aux travaux publics, la construction et la vente de produits pétroliers, y compris les différentes entités publiques et privées, » a indiqué le communiqué de la PJ. « Les revenus générés par cette activité ont été utilisés pour acheter des biens immobiliers, des véhicules haut de gamme, les sociétés non résidentes et d’autres entreprises, en utilisant à cet effet ceux qui ont des connaissances particulières et placés dans des lieux privilégiés, cachant l’origine de l’argent et de l’intégrer dans  l’activité économique licite. « 

Dans l’opération, réalisée dans le cadre d’une enquête-criminalité qui fonctionne sous le Département central des investigations et pénale action (DCIAP) MP, plusieurs propriétés, les voitures haut de gamme et les soldes bancaires ont été saisis. Les détenus, âgés de 53 et 57 ans, seront soumis aux premiers interrogatoires judiciaires pour une éventuelle application de mesures coercitives.

Le Bureau du procureur général a également publié une déclaration à ce sujet, notant que « les prévenus sont également suspectés de la pratique du trafic d’influence  et de participer à des affaires dans l’achat et la vente d’actions d’une institution financière étrangère, actions, celles détenues par l’établissement de crédit domestique: «Il faudra  enquêter  également sur la source des fonds déplacés dans d’autres entreprises qui sont soupçonnées, à savoir, la conclusion de contrats de fourniture de biens et services, les travaux publics et les ventes produits pétroliers », la déclaration du Procureur Général, souligne que »  la recherche a une dimension internationale, avec des liens vers l’Europe, l’Afrique et le continent américain « .

Article et traduction : Rigobert OSSEBI

Source : https://www.publico.pt/sociedade/noticia/jose-veiga-e-paulo-santana-lopes-detidos-por-suspeitas-corrupcao-1722235

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.