(Congo) Edime Kayi : sacrilège ! Abomination !

EDIME KAYI : Sacrilège ! Abomination ! Au nom de son Unité du Sud-Kongo derreière laquelle le Nibolek est à la manoeuvre, Edime Kayi s'est mis à déchirer le drapeau du Congo, le symbole de la République. Si j'étais président de la République du Congo, j'aurais émis un mandat d'arrêt international contre l'impétrant.

EDIME KAYI : SACRILEGE ! ABOMINATION !

Hier ! Quand on a inhumé notre ami et frère Marc MAPINGOU avec le drapeau du Congo, symbole de la République, il y a eu une levée de boucliers, des hurlements et des cris d’indignation. 

Aujourd’hui, je suis sidéré, outré et indigné de voir un individu s’acharner sur le drapeau du Congo, symbole de la République pour lequel des centaines voire des milliers de nos compatriotes ont perdu la vie, en le déchirant sous prétexte que c’est ce drapeau qui tue les Congolais. ERREUR ! 

Il faut être fou, cinglé pour commettre un tel sacrilège, une telle abomination. 

Edime Kayi déchire le drapeau Vert-Jaune-Rouge de la République du Congo. C'est se moquer des pères fondateurs de la république, c'est aussi montrer son côté inculte de l'homme qu'il est. C'est avec ces analphabètes qu'on pourrait diriger le Congo. Moi, Antoine kilémbé Nzaou, je demande aux congolais de ne pas signer cette pétition du sud kongo. 

Mais, on comprend bien pourquoi il s’acharne sur le drapeau de la République du Congo. Parce que, hier son père, au service du PCT sous le président Marien Ngouabi, avait falsifié la signature du Président Marien Ngouabi pour lui voler de l’argent dans son compte bancaire, et ce dernier, le président Ngouabi, avait jeté en prison M. Kayi, le père de Edime. 

On comprend pourquoi il ne peut pas déchirer le drapeau du PCT, parce que c’est le drapeau de son père. Edime Kayi ne peut pas déchirer le drapeau du PCT qui massacre les populations du Sud-Kongo parce que c’est ce drapeau qui a fait la fortune de son père.

Seulement voilà, moi la question que je me pose, est celle de savoir : est-ce que c’est le drapeau de la République (Vert-Jaune-Rouge) qui tue les Congolais ou le drapeau rouge avec une houe pour creuser les fosses communes et les palmes pour les veillées mortuaires ? 

Ce qu’oublie Edime Kayi, l’ennemi Numéro 1 de la République du Congo, c’est que même quand les Mbochis avaient créé la République Populaire du Congo avec leur drapeau rouge, ils n’avaient pas déchiré le drapeau de la République du Congo. Au contraire, ils l’avaient très bien gardé dans les Archives de la République du Congo. 

Mais toi EDIME KAYI, j’aurais été d’accord avec toi si tu avais déchiré le drapeau du PCT, car c’est le PCT avec son drapeau rouge, le drapeau des criminels, qui tue, massacre, pille, viole et vole. 

Cependant, on sait lesquels qui sont derrière Edime Kayi. Après avoir manipulé et envoyé le général Mokoko en prison qu’ils ont vite fait d’abandonner et d’oublier, les voilà qui vont jusqu’à divertir les populations congolaises en se servant du Pool. Toujours le Pool.

Après avoir trahi le président Lissouba et remis le pouvoir à Sassou et son clan, les traitres hors classes et hors catégories du Congo se mettent au travail pour aller chercher les traitres dans le Pool, comme toujours. Leur pitbull, EDIME KAYI, de père Lari et de mère Beembe, est au travail, en train d’aboyer. 

NON, A EDIME KAYI ET SES MANIPULATEURS, JE DIS : CE N’EST PAS LA REPUBLIQUE DU CONGO INCARNE PAR LE DRAPEAU VERT-JAUNE-ROUGE QUI TUE, MAIS LE PCT ET SASSOU AVEC LEUR DRAPEAU ROUGE QUI TUENT ET MASSACRENT LES POPULATIONS DU SUD-CONGO DEPUIS DES DECENNIES, DEPUIS UN DEMI-SIECLE. 

Antoine KILEMBE-NZAOU

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.