Sassou Nguesso reconnaît qu'il a été battu par un mort

Sassou Nguesso reconnaît qu'il a été battu par un mort au grand dam des magistrats de la cour constitutionnelle

Sassou Nguesso reconnaît qu'il a été battu par un mort au grand dam des magistrats de la cour constitutionnelle :

"Très curieusement, Sassou apparait bien mystérieux lors de son discours. Evoquant le décès de Kolelas, il indique dans une formule étrangement alambiquée, que Kolélas avait « *été emporté par un ennemi invisible dans la dernière ligne droite* ». Une petite phrase qui, prononcée par d’autres, frise l’outrage à magistrats de la Cour Constitutionnelle, ceux-ci ayant jugé que Kolélas était décédé après… la ligne d’arrivée."

Cf. : https://mondafrique.com/congo-brazzaville-le-sacre-de-denis-sassou-nguesso/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.