Jecmaus
Information et lancement d'Alertes... sur le Congo-Brazzaville
Abonné·e de Mediapart

2353 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 août 2017

Congo : Que cache Qatar Charité à Brazzaville ?

Jecmaus
Information et lancement d'Alertes... sur le Congo-Brazzaville
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Au quartier du Plateau des 15 ans, dans le quatrième arrondissement de Brazzaville, se dresse un imposant immeuble nouvellement  bâti appartenant à  un officier supérieur des Forces Armées Congolaises (FAC). 

Il s’agit du siège de Qatar Charité. Dès les premières heures de la matinée, des centaines de jeunes congolais et d’étrangers s’y pressent dans l’espoir, dit-on, d’obtenir une aide matérielle ou financière. Le spectacle est à tout le moins impressionnant.

A l’heure où l’Arabie saoudite et ses alliés accusent le Qatar de soutien au terrorisme, les Congolais, inquiets, s’interrogent. Qu’est cette organisation et que cache-t-elle ?

Le site Internet officiel de Qatar Charity indique qu’il s’agirait d’une « association de bienfaisance non gouvernementale constituée en 1984, avec pour « ambition de contribuer aux efforts de développement, et ce à l’échelle locale et internationale (…), le développement durable pour lutter contre la pauvreté (…), le secours aux sinistrés en cas d’urgence (…).

L’association serait « impliquée dans les domaines suivants : l’enseignement, la santé, la protection sociale, l’assainissement des eaux, la mise en place d’infrastructure et la promotion du logement social, l’amélioration des revenus, l’autonomie économique, la préparation et la réponse aux catastrophes, et enfin le culturel ».

Pour ce faire, elle « opère dans plus de 60 pays à travers le monde et possède des bureaux dans 17 pays d’entre-deux ».

Voilà pour la vitrine légale.

Pourtant, certaines sources légitiment les doutes de nos compatriotes.

Ainsi l’Arabie saoudite cite nommément Qatar Charity dans la liste des organisations dont se servirait le Qatar pour financier le terrorisme.

La lecture du livre " Le Vilain petit Qatar ", de Nicolas Beau et Jacques-Marie Bourget nous apprend que si « Qatar Charity », qui est installée dans un pays comme le Niger,  est «  la jumelle du Croissant-Rouge » et favorise « l’Accès à des microcrédits respectant les principes de l'islam (donc réservés aux seuls musulmans), distribution de semences, de nourriture..., cadeaux alimentaires au moment du saint mois de ramadan » (…) Qatar Charity est donc tout le contraire d'une ONG caritative. C'est une organisation capitaliste qui distille le poison islamiste-wahhabite. Son mode de fonctionnement ressemble fort bien à la Fondation Moon ou aux Témoins de Jéhovah. Avec la différence que ces deux organisations n’ont jamais eu des activités parallèles de type terroriste. Comme cela a été établi par certains services occidentaux et relayé dans la presse italienne et espagnole, Qatar Charity a servi de relais à des groupes terroristes en Libye, au Mali, en Somalie et au Niger. Selon Jean-François Coustillière, le Qatar "a apporté son soutien aux mouvements salafistes, voire djihadistes, tunisiens et égyptiens. En Tunisie, des témoignages de manifestants affirmant qu'ils avaient reçu des incitations financières provenant d'associations caritatives, réputées soutenues par le Qatar, pour participer à des actions protestataires violentes ont même été recueillis" (Revue Confluences Méditerranée, No 84, 2012, édition L'Harmattan).

Pour ce qui nous concerne, Qatar Charity au Congo dissimulerait-elle une islamisation des congolais vulnérables sous forme de charité venue de Doha ?

Faux procès ? Même s’il est difficile de prendre position, il demeure néanmoins qu’il convient d’être vigilant, surtout dans un contexte de chômage massif des jeunes, et dans ces conditions aisément manipulables.

LIRE LA SUITE : http://www.mwinda.org/fr/congo-b/19-politique/931-que-cache-qatar-charite-a-brazzaville

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Pouvoir d'achat
« Et Macron, il pense aux familles nombreuses quand tout augmente ? »
En avril 2022, selon l’Insee, les prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution ont augmenté de 1,3 %. Une hausse des prix que subissent de plein fouet les plus modestes. À Roubaix, ville populaire du nord de la France, la débrouille règne.
par Faïza Zerouala
Journal — France
Violences conjugales : Jérôme Peyrat finalement contraint de retirer sa candidature
L’ancien conseiller d’Emmanuel Macron, condamné pour violences conjugales, renonce à la campagne des législatives. La défense catastrophique du patron de LREM, Stanislas Guerini, a accéléré les choses. Et mis fin à la gêne qui montait au sein du parti présidentiel, où personne ne comprenait cette « décision venue d’en haut ».
par Ellen Salvi
Journal
Affaire Jérôme Peyrat : « Le problème, c’est qu’ils s’en foutent »
Condamné pour violences conjugales en 2020, Jérôme Peyrat a fini par retirer sa candidature aux élections législatives pour la majorité présidentielle à deux jours de la date limite. Il était pourtant toujours soutenu par les responsables de La République en marche, qui minimisent les faits.
par À l’air libre
Journal
Élisabeth Borne et l’écologie : un certain savoir-rien-faire
La première ministre tout juste nommée a exercé depuis huit ans de nombreuses responsabilités en lien direct avec l’écologie. Mais son bilan est bien maigre : elle a soit exécuté les volontés de l’Élysée, soit directement contribué à des arbitrages problématiques.
par Mickaël Correia et Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
images écrans / images fenêtres
Je ne sais pas par où prendre mon film.
par Naruna Kaplan de Macedo
Billet de blog
Quand le Festival de Cannes essaie de taper fort
La Russie vient de larguer 12 missiles sur ma ville natale de Krementchouk, dans la région de Poltava en Ukraine. Chez moi, à Paris, je me prépare à aller à mon 10e Festival de Cannes. Je me pose beaucoup de questions en ce mois de mai. Je me dis que le plus grand festival du monde tape fort mais complètement à côté.
par La nouvelle voix
Billet de blog
Une fille toute nue
[Rediffusion] Une fois de plus la « culture » serait en danger. Combien de fois dans ma vie j’aurais entendu cette litanie… Et ma foi, entre ceux qui la voient essentielle et ceux qui ne pas, il y a au moins une évidence : ils semblent parler de la même chose… des salles fermées. Les salles où la culture se ferait bien voir...
par Phuse
Billet de blog
Entretien avec Ava Cahen, déléguée générale de la Semaine de la Critique
La 61e édition de la Semaine de la Critique se déroule au sein du festival de Cannes du 18 au 26 mai 2022. La sélection qui met en avant les premiers et seconds longs métrages, est portée pour la première fois cette année par sa nouvelle déléguée générale Ava Cahen qui défend l'amour du cinéma dans sa diversité, sa réjouissante monstruosité, ses émotions et son humanité.
par Cédric Lépine