Jérôme Daquin
Journaliste en liberté, animateur d'ateliers d'écriture, écrivain public
Abonné·e de Mediapart

93 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 juin 2012

Les habits neufs du président Hollande

Jérôme Daquin
Journaliste en liberté, animateur d'ateliers d'écriture, écrivain public
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il est une autre manière de décoder le «twitt» de Valérie Trierweiler. Une histoire de jalousie entre la compagne du président et l’ex de ce dernier? Peut-être. Mais seulement peut-être.

En effet, si Ségolène Royal n’est pas élue députée dimanche, elle pourra dire adieu au «perchoir», la présidence de l’Assemblée nationale, poste ô combien éminent dans la vie politique française.

Ce serait une (petite) déconvenue pour le PS et sa direction, déconvenue qui lui dicterait toutefois, dès dimanche soir, un peu de modestie dans le triomphe. A l’image du triomphe de notre tout nouveau président «normal».

Tiens tiens... Rappelez-vous du triomphe modeste : François Hollande le jour de son investiture, sous la pluie. Trempé jusqu’aux os! «Mon costar est à tordre, mais qu’importe! Je ferai ce que j’ai à faire», tel est le message subliminal qu’a transmis à ce moment-là, le président on ne peut plus fraîchement en fonctions. Seuls les crétins (il y en a quelques-uns dans le camp d’en face) en ont ri. By the way, comme disent les Anglais, il me revient que de Gaulle, lui aussi, refusait toujours les parapluies. Passons...

Depuis, François Hollande a enfilé des habits secs et neufs, vous savez, ceux des présidents de la Ve République, dans lesquels tous ceux qui se sont succédés à ce poste se sont sentis si bien, ceux du monarque républicain...

Alors, ce «twitt», direz-vous, quel rapport? Eh bien c’est peut-être, sous l’apparence d’un mauvais scénario de roman-photo, un petit croc-en-jambes fait par une compagne extrêmement dévouée à un PS à qui le nouveau président veut simplement rappeler une chose très simple : le patron, désormais, c’est lui, François Hollande. Et personne d’autre.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Des femmes et des enfants survivent dans la rue à Bagnolet
Une vingtaine de femmes exilées, et autant d’enfants, dont des nourrissons, occupent un coin de rue à Bagnolet depuis le 4 août pour revendiquer leur droit à un hébergement. Une pétition vient d’être lancée par différentes associations pour soutenir leur action et interpeller les autorités sur leur cas.
par Nejma Brahim
Journal — Énergies
La sécheresse aggrave la crise énergétique en Europe
Déjà fortement ébranlé par les menaces de pénurie de gaz, le système électrique européen voit les productions s’effondrer, en raison de la sécheresse installée depuis le début de l’année. Jamais les prix de l’électricité n’ont été aussi élevés sur le continent.
par Martine Orange
Journal — Histoire
Sous les tapis des tisseuses, l’écho de la domination coloniale
En 1964, une soixantaine de familles de harkis ont été parquées dans une cité à l’écart de Lodève pour faire tourner ce qui allait devenir l’annexe de la manufacture de la Savonnerie de Paris, et raviver la tradition textile locale. Mais côté coulisses, l’Algérie française y a joué quelques prolongations.
par Prisca Borrel
Journal — Europe
Royaume-Uni : un débat économique de faible niveau pour la direction du parti conservateur
Les deux candidats à la direction du parti n’ont guère d’idées face à la hausse des prix qui frappe pourtant de plein fouet l’économie britannique. Le débat économique se limite donc à un duel stratégique pour convaincre le cœur militant des Tories.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Variole du singe : chronique d'une (nouvelle) gestion calamiteuse de la vaccination
[REDIFFUSION] Créneaux de vaccination saturés, communication inexistante sur l'épidémie et sur la vaccination, aucune transparence sur le nombre de doses disponible : la gestion actuelle de la variole du singe est catastrophique et dangereuse.
par Jean-Baptiste Lachenal
Billet de blog
Variole du singe : ce que coûte l'inaction des pouvoirs publics
« L'objectif, c'est de vacciner toutes les personnes qui souhaitent l'être, mais n'oublions pas que nous ne sommes pas dans l'urgence pour la vaccination ». Voilà ce qu'a déclaré la ministre déléguée en charge des professions de santé, au sujet de l'épidémie de la variole du singe. Pourtant pour les gays/bis et les TDS il y a urgence ! Quel est donc ce « nous » qui n'est pas dans l'urgence ?
par Miguel Shema
Billet de blog
Ce que nous rappelle la variole du singe
[REDIFFUSION] A peine la covid maitrisée que surgit une nouvelle alerte sanitaire, qui semble cette fois plus particulièrement concerner les gays. Qu’en penser ? Comment nous, homos, devons-nous réagir ? Qu’est-ce que ce énième avertissement peut-il apporter à la prévention en santé sexuelle ?
par Hervé Latapie
Billet de blog
Faire face à l’effondrement du service public de santé
Après avoir montré l’étendue et les causes des dégâts du service public de santé français, ce deuxième volet traite des solutions en trompe-l’œil prises jusque-là. Et avance des propositions inédites, articulées autour de la création d’un service public de santé territorial, pour tenter d’y remédier.
par Julien Vernaudon