2037... pour le meilleur ou pour le pire ?

Qui pour sauver “nos systèmes de retraite”, “notre système social”, “nos biens publics rentables”... et tout le reste ? Et comment un “petit village” de 150 habitants a pu réunir + de 52% de signatures dans le RIP ADP en cours pour affirmer le caractère de service public des aérodromes de Paris...

DÉMOCRATIE. « MONSIEUR LE PRÉSIDENT, SOUMETTEZ VOTRE RÉFORME AU RÉFÉRENDUM »

Appel de 140 personnalités pour demander un référendum à Macron dans l'Humanité du lundi 10 février 2020.
Pétition à signer et à partager de toute urgence…

Sans lien direct... un "référendum d'initiative partagée" (RIP) est en cours depuis le 13 juin 2019 jusqu'au 12 mars 2020.
Un RIP demander par 248 élue.e.s députés et sénateurs pour affirmer le caractère de service public des aérodromes de Paris (ADP).

Le RIP “outil démocratique” inédit à ce jour.

Un RIP ADP qui pourrait devenir aussi une éventuelle et formidable “caisse de résonance”.

Pour tous les secteurs en lutte (il y en a) vent debout contre ce projet de réforme de nos systèmes de retraite mais aussi contre la privatisation de “biens publics rentables” le cas échéant.

Le RIP ADP n’a bénéficié que d'une médiatisation toute relative (voir ici, ici et , liste non exhaustive).
Voir aussi "ADP : LA GRANDE ARNAQUE

Malgré ces conditions un “petit village” (150 hab) a réuni + de 52% de signatures contre ce projet de privatisation. (voir sur adprip.fr)

Intrigué, j’ai voulu comprendre comment AUTY, c’est le nom de ce petit village… a pu atteindre un tel score.

J’ai saisi “AUTY” sur un moteur de recherche et suis tombé sur le site de la mairie.
En effet, simple, efficace !
Fallait juste y penser.

Que l’on soit pour ou que l’on soit contre, informer la population me paraît être une démarche "normale" pour une municipalité, s’agissant d’un événement de portée nationale comme une élection ou un référendum par exemple...

Quoiqu'il en soit, ce RIP n’atteindra sans doute pas les 10% d’électeurs nécessaires (voir conditions).
Même s'il est un peu tard, avec environ 35 000 communes en France, ça pourrait quelque peu modifier la donne si les municipalités voulaient enfin jouer le jeu de la démocratie représentative.

J'ai quand même du mal à croire que l’on soit moins de 3% de la population à être contre ce projet de "privatisation".

Si pour le gros mois qui reste, ce RIP pouvait se terminer comme il a commencé avec les quelques 465 900 signatures enregistrées dans 15 jours premiers jours ou presque...
Par les temps qui courent, ce serait toujours bon à prendre !

Même si ça ne nous concerne pas directement dans le contexte actuel c’est important de “choisir son camp” me semble-t-il...
Avec ce RIP, on peut le faire de façon pacifique, légale et même autorisée.
Profitons-en !

Petite remarque pour finir.
Pour celles et ceux qui sont décidé.e.s à signer (encore une fois, pas trop tard) : conservez bien le récépissé comme indiqué sur la plateforme pour les signatures mise en place par le gouvernement… au cas où.
Ensuite attendre 5 jours maximum pour vérifier que votre signature a bien été prise en compte.
Suivre les indications sur la plateforme si ce n’est pas le cas.

En 2037, il sera trop tard mais vous pourrez toujours ressortir ce récépissé... au cas où.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.