JJMU
Édition de livres, poésie engagée, littérature, éducation populaire, enseignement, formation, stages, ateliers d'écritures, théâtre de l’opprimé
Abonné·e de Mediapart

700 Billets

10 Éditions

Billet de blog 10 janv. 2015

À contre-sens!... Pour que le peuple récupère sa manif (3 propositions)

À l’adresse de tous ceux, très nombreux, qui tiennent vraiment à se rendre à la manif de demain « pour ne pas laisser la place » aux dirigeants des États qui pratiquent, eux, les politiques liberticides et entravent nos libertés d'expression.

JJMU
Édition de livres, poésie engagée, littérature, éducation populaire, enseignement, formation, stages, ateliers d'écritures, théâtre de l’opprimé
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

À l’adresse de tous ceux, très nombreux, qui tiennent vraiment à se rendre à la manif de demain « pour ne pas laisser la place » aux dirigeants des États qui pratiquent, eux, les politiques liberticides et entravent nos libertés d'expression.

Quelques possibilités, en plus de huer les personnels en question sur leur passage (mais ne vous faites pas trop d'illusions, soyez convaincus que les services de sécurité sauront les tenir très très loin de vos clameurs et de vos banderoles).

C'est celle-ci :

FAIRE UNE ASSEMBLÉE POPULAIRE SUR PLACE

OCCUPER LES LIEUX

ORGANISER PAR GROUPES DE TRAVAIL LES THÉMES DE DISCUSSIONS ET DÉBATS SOUS DES TITRES TRÈS PRÉCIS :

au choix (liste non exhaustive et modifiable) :

– liberté de circulation des personnes et des idées

– revenus d'existence pour tous et salaire minimum

– constituante

– unions fraternelles des peuples sans frontières

– préservation du climat, de la terre, de l'eau, de l'air

– zones à défendre et grands projets inutiles imposés

– antiracisme

– féminismes et féminicides

– alimentation locale, agriculture et élevage non intensif

– énergies

– ...

Amenez crayons, stylos, papiers, carnets, panneaux cartons et feutres de couleurs... On va écrire nos droits.

Et surtout surtout surtout, si vraiment vous n'êtes pas des moutons qui se laissent tondre pour l'abattoir...

NE SUIVEZ PAS LES LIBERTICIDES DE CES POUVOIRS

DES POUVOIRS QUI ONT PRÉFÉRÉ UTILISER TOUTES LES FORCES DE POLICE AUX RÉPRESSIONS ET EXPULSIONS PLUTÔT QUÀ LA PROTECTION DES POPULATIONS ET DE NOS LIBERTÉS

Se présenter comme ils le demandent derrière eux, oui ?... – Bah !... Mais aussi, plutôt... au moment du démarrage de leur foutu cortège, vlan !... les laisser partir, eux, dans un sens pendant que vous, eh bien vous restez sur place ou bien, mieux encore ! vous prenez le sens inverse si vous ne vous faites pas trop encadrer par les forces dites de l'ordre qui voudront très certainement vous faire rentrer dans le rang et chercheront à vous imposer de suivre le défilé au pas.

© 

Autre proposition, non contradictoire, avec ceux qui le souhaitent...

On se retrouve tout simplement ailleurs que dans le cortège des manifestants professionnels. Mais voilà déjà une alternative ! Je trouve scandaleux qu'un parti et des organisations syndicales soient chargés d'organiser (donc de récupérer) une manifestation citoyenne. Le ministère de l'Intérieur aurait à mon sens dû ouvrir un corridor et le sécuriser, puis, à chaque citoyen de faire ce qui lui semble bon – venir ou pas – selon ce qu'il est. Sans drapeaux, mais avec toutes les banderoles et les slogans possibles.

Autre proposition :

Les bloquer jusqu'à ce qu'ils nous fassent un discours où ils assument leur responsabilités et leurs erreurs. Quitte à ce qu'il y ait récupération, autant que ce soit nous, gens de la population qui récupérions les engagements pour plus de libertés, d'égalités et de fraternités !

Les attendre à Nation, aussi, avec nos cahiers de doléance !

ASSEMBLÉES POPULAIRES PARTOUT !

JOUR D'ADRESSE DE NOS DEMANDES

Voilà contre la stratégie du choc...

L'indignation est un moteur de création qui change les donnes. À la crainte de récupération “merdiatico-politique” de l'appel à la marche citoyenne de ce dimanche 10 janvier 2014 à Paris, et après la décision du FN de ne pas participer, la présence dans la rue ne peut avoir de sens que pour les droits légitimes à vivre en paix

http://www.recim.org/dem/lib-fr.htm#15109

http://www.recim.org/ascop/pr22-fr.htm#15109

Le plan secret de marche des dirigeants de ce monde pour cet après-midi : http://www.frederichelbert.com/20150111/le-plan-secret-de-marche-pour-les-chefs-detats-et-hautes-personnalites

Carte des rassemblements en fRance : http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/marche-republicaine-la-carte-des-rassemblements-du-dimanche-11-janvier-7776166117

Jean-Jacques M’µ (d'après des propositions sur la Toile que je voudrais bien voir appliquer, tiens, chiche !)...

_______________________________________________________________________________________

POST SCRIPTUM :

Un Peuple se dresse non à l’appel de ses maîtres, ni même à celui d’une vague idéologie libérale, mais fondamentalement contre l’oppression.

Charlie n’a rien d’une insurrection, même de la pensée.

C’est juste un avatar du pourrissement du contexte politique, et l’irruption d’un élément déstabilisateur violent qui pourrait comme le loup, précipiter un troupeau dans l’abîme.

Confondre un effet de foule, et il n’y a rien de péjoratif là dedans, avec une prise de conscience, c’est lourdement se tromper cette fois ci. Feindre de ne pas voir les grosses ficelles qui s’en sont emparées, c’est pire encore.

Il y eu il y a peu des mobilisations contre une atteinte grave à la « liberté ». Un homme jeune fut tué à la grenade, pour s’être librement exprimé.

On a gazé et matraqué des mobilisations qui voulaient s’exprimer librement.

J’ai attendu comme un con la réaction forte des « tenanciers du Peuple » ces jours là. Je n’ai vu que des bougies. Où était donc les Charlies ?

Mieux vaut tard que jamais ?

Ma bougie à moi, c’est celle de la petite flamme de la lutte des classes, que tout le monde s’acharne à souffler, soit en la transformant en gâteau d’anniversaire à partager, soit en raillant sa faible lueur, face aux éclairages EDF.

Ma bougie me dit que « Charlie » est un leurre ou un piège à papillons désorientés.

http://anjourougeetcoquelicots.com/qui-sont-charlie/

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Climat
Face au chaos climatique, le séparatisme des riches
Alors que des milliers de Français sont évacués à cause des incendies, que d’autres sont privés d’eau potable voire meurent au travail à cause de la chaleur, les ultrariches se déplacent en jet privé, bénéficient de dérogations pour pouvoir jouer au golf et accumulent les profits grâce aux énergies fossiles. Un sécessionnisme des riches que le gouvernement acte en perpétuant le statu quo climatique.
par Mickaël Correia
Journal
Climat : un été aux airs d’apocalypse
Record de sécheresse sur toute la France, feux gigantesques en Gironde, dans le sud de l’Europe et en Californie, mercure dépassant la normale partout sur le globe… Mediapart raconte en images le désastre climatique qui frappe le monde de plein fouet. Ce portfolio sera mis à jour tout au long de l’été.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Proche-Orient
À l’hôpital al-Shifa de Gaza, les blessés racontent les bombardements
La bande de Gaza ressort épuisée de cet énième round de violences meurtrières entre Israël et le Djihad islamique palestinien. Malgré la trêve entrée en vigueur dimanche soir, les habitants pleurent leurs morts, les destructions sont importantes, et des centaines de blessés sont toujours à l’hôpital, désespérés par la situation et par les pénuries de médicaments. « J’ai vraiment cru qu’on allait tous mourir, enterrés vivants », raconte un rescapé.
par Alice Froussard
Journal
En Ukraine, les organisations internationales en mal de confiance
Depuis le début du conflit, la société civile ukrainienne s’est massivement mobilisée pour faire face à l’offensive russe. Alors que les organisations internationales sont critiquées, comme on l’a vu encore récemment avec Amnesty International, la plupart de l’aide humanitaire sur le terrain est fournie par des volontaires à bout de ressources.
par Clara Marchaud

La sélection du Club

Billet de blog
par carlita vallhintes
Billet de blog
Avec mes potes, sur la dernière barricade
Avec les potes, on a tout ce qu’il faut pour (re)faire un monde. Et on se battra jusqu’à la dernière barricade, même si « la révolution n’est plus synonyme de barricades. Elle est un tout autre sujet, bien plus essentiel : elle implique de réorganiser la vie tout entière de la société ». Ce à quoi on s’emploie. Faire les cons, tout en faisant la révolution : ça va être grandiose. Ça l’est déjà.
par Mačko Dràgàn
Billet de blog
Cornichon
Si mal jugé.
par C’est Nabum
Billet de blog
Une approche critique de la blanquette de veau
Un jour, je viens voir ma mère. Je mange avec ma mère. J’ai fait une petite blanquette, c’est dans la casserole, elle me dit et je lui dis que c’est chouette mais quand je regarde la casserole, c’est bizarre cette blanquette dans l’eau. On dirait qu’il manque quelque chose.
par noemi lefebvre