Non à Belo Monte: appel à mobilisation le samedi 20 août

Important !!! Belo Monte,       la manifestation du samedi 20 août 2011déménage à Paris-La Défense  Le poumon de la Terre a son cancer : Belo Monte. Il nous incombe à tous de l'enrayer avant qu'il ne se propage en métastases incurables, afin que nos enfants et ceux qui viendront après ne nous maudissent pour une passivité qui aura fait de nous les complices d'un crime contre (la) nature. N'oublions pas que l'air que nous respirons est la base de toute vie. Tous au Parvis des droits de l'Homme (Paris, Trocadéro) le 20 août 2011 !

Contre le barrage de Belo Monte © anonyme Contre le barrage de Belo Monte © anonyme
Important !!! Belo Monte,

 

 

 

 

 

 

 

la manifestation du samedi 20 août 2011
déménage à Paris-La Défense

 

 

Le poumon de la Terre a son cancer : Belo Monte. Il nous incombe à tous de l'enrayer avant qu'il ne se propage en métastases incurables, afin que nos enfants et ceux qui viendront après ne nous maudissent pour une passivité qui aura fait de nous les complices d'un crime contre (la) nature. N'oublions pas que l'air que nous respirons est la base de toute vie. Tous au Parvis des droits de l'Homme (Paris, Trocadéro) le 20 août 2011 !

Légende photo : Contre le barrage de Belo Monte

Communiqué du site www.raoni.fr :

L’enjeu est planétaire, comme l’explique le célèbre Chef kayapo Raoni, dans une pétition destinée à l’opinion internationale (http://raoni.fr/signature-petition-contre-belo-monte.php) et signée par les plus grands tribuns indigènes du Brésil. Ceux-ci multiplient les manifestations depuis quatre ans, depuis que le projet Belo Monte, pourtant annulé en 1989 après une bataille féroce, a été ressorti des cartons. Prévu pour être le troisième plus grand complexe de barrages au monde, Belo Monte ouvrira une gigantesque brèche dans laquelle s’engouffreront bien d’autres projets similaires (16 de même envergure, ainsi que 120 autres, plus modestes, pointent déjà le bout de leur nez).

 

Selon les nombreuses études d'organismes indépendants, ce méga-barrage aurait un impact écologique dramatique sur l'environnement, une analyse confortée par le constat des destructions irréversibles causées de façon systématique par les méga-barrages déjà opérationnels aux quatre coins du globe. Cette fois, c'est le cœur de la forêt amazonienne (communément surnommée "poumon de la Terre") qui est directement menacé. Cette immense zone indigène, à cheval sur les états du Pará et du Mato Grosso, est pourtant légalement protégée.

Les gouvernements successifs des présidents Lula Da Silva et Dilma Rousseff ont de ce fait délibérément bafoué à plusieurs reprises la Constitution brésilienne et la Déclaration sur les droits des peuples autochtones des Nations Unies, qui affirment notamment que tout projet ayant un impact sur des territoires indigènes doit s'établir en concertation avec la population y vivant. Alors que des solutions alternatives utilisant les énergies renouvelables existent et que son efficacité est mise à mal, le projet Belo Monte est censé apporter la preuve, aux yeux du reste du monde, du rayonnement économique et de l'autonomie énergétique du Brésil, pays hôte de la Coupe du monde de football en 2014 et des JO en 2016. Ces échéances expliquent l'accélération des procédures légales de validation, étalées généralement sur de très longues années. Ainsi le projet Belo Monte a-t-il été définitivement entériné par l’Institut brésilien de l’Environnement (IBAMA) le 1er juin 2011.

Contrairement à ce que pourrait laisser penser une propagande par l'image savamment orchestrée, les peuples indigènes concernés continuent la lutte et n'ont nulle intention de baisser les bras. Après des années de tentatives infructueuses de négociations avec les autorités locales, ils comptent désormais se concentrer sur l'obtention d'un soutien international massif. Avec leur ONG Movimento Xingu Vivo Para Sempre, ils sont ainsi à l'initiative d'une journée mondiale de mobilisation pour protester contre le barrage de Belo Monte. La date a été fixée au samedi 20 août 2011, journée qui connaîtra de nombreuses manifestations dans au moins 22 villes brésiliennes et, notamment, à Londres, Melbourne, Toronto, Lisbonne et Paris.

 

Pétition de Raoni contre Belo Monte :

http://raoni.fr/signature-petition-contre-belo-monte.php :

Soutenue par France Libertés, Survival France, la Fondation pour la Nature et l'Homme et l'ONG américaine Amazon Watch, une manifestation se tiendra le samedi 20 août 2011 de 15h à 18h sur le parvis des Droits de l'Homme (Trocadéro) à Paris. Soyez nombreux à venir demander l'abandon définitif du projet Belo Monte, la suspension de tout autre projet de barrage en Amazonie allant à l'encontre du respect des droits des peuples autochtones et de la biodiversité et la recherche d'une alternative énergétique non destructrice pour l'environnement.

Merci de continuer à diffuser le lien et merci à Alan Stivell, Danielle Mitterrand et Claire Keim de nous avoir rejoints.

Vous pouvez confirmer votre présence en répondant à cette invitation lancée sur Facebook (à diffuser le plus largement possible). Un nombre important de confirmations facilitera la médiatisation de l'événement.
Ne confirmez toutefois que si vous comptez VRAIMENT venir. Merci.

Amis de province, faites aussi du bruit !

Nous avons bien entendu besoin de votre soutien pour organiser cette manifestation sur Pariset faire de ce rassemblement un succès que les médias ne pourront plus continuer à ignorer, mais nous comptons aussi sur les plus motivés d'entre vous pour organiser des relais de cette manifestation dans les villes de province, afin de donner plus d'impact encore à cet événement planétaire. Si vous désirez organiser une manifestation contre Belo Monte dans votre ville le 20 août 2011 après-midi, merci de prendre impérativement contact avec nous (contact@raoni.fr). Nous vous fournirons des documents à imprimer pour les slogans de la manifestation et de la communication pour les médias. Ne réfrénez cependant pas votre créativité pour vous exprimer sur le sujet.

Non à Belo Monte ! Le monde entier se mobilise pour faire barrage à la mort programmée du cœur de la forêt amazonienne.

 

Nos derniers articles

CALI signe et parraine la pétition - entretien vidéo :
"s'engager pour Raoni c'est entrer dans l'armée de nos enfants"

Barrage du Belo Monte : il faut joindre nos forces

Signataire de la pétition du chef Raoni contre le barrage de Belo Monte, Cali explique ce qui l'a touché dans le texte poignant qui l'accompagne, qu'il décrit comme "une poésie de la vie". Il l'a posté sur sa page facebook et a obtenu des « réactions nombreuses et touchantes ».
L'appel à mobilisation des populations indigènes (qui ont notamment initié une journée mondiale de protestation contre Belo Monte pour le 20 aôut 2011, dont le relai français est une manifestation sur le Parvis des droits de l'Homme, place du Trocadéro, Paris) trouve particulièrement écho chez le chanteur. Il nous explique pourquoi.

Lire la suite

***

Vidéo Reportage - barrage du Belo Monte : "il faut joindre nos forces"

Barrage du Belo Monte : il faut joindre nos forces

Flashback : en mars dernier à Paris, sur l'invitation des ONG Survival France et Amazon Watch, une délégation indienne dénonçait l'implication de GDF Suez et Alstom dans des projets nocifs pour la forêt et les populations autochtones.
Christian Poirier, coordinateur des projets Brésil de l'ONG américaine Amazon Watch, nous en raconte la genèse, le but que celle-ci s'est fixée et détaille son champs d'action, réparti dans quatre pays d'Amazonie. Nous l'interrogeons sur son travail contre Belo Monte, qui concentre une grande partie de ses efforts, ce qui lui permet de revenir sur une opération particulièrement médiatisée : la venue du réalisateur canadien James Cameron (Avatar) dans la région du Xingú.

Lire la suite

***

Brésil : création d’un fonds à destination des Kayapos

Brésil : création d’un fonds à destination des Kayapos

Nous ne sommes plus à une contradiction près. La banque publique d’investissements brésilienne (BNDES), qui investit dans les projets de barrages et participe donc activement à la destruction de la forêt vierge, a fait part il y a deux semaines de sa participation à la création d’un fonds pour la tribu Kayapo. La banque, via son fonds de soutien aux initiatives de conservation et de gestion durable de la forêt amazonienne, soutiendra ce projet à hauteur de 4 millions de dollars. Conservation International avec l’appui de la Gordon and Betty Moore Foundation y prendra également part à hauteur d'une somme équivalente.

Lire la suite
Mettez vos compétences au service d'un combat qui vous concerne

Vous avez été nombreux à répondre à l'appel à compétences lancé fin juin par l'intermédiaire de cette newsletter et nous vous en remercions. N'hésitez cependant pas à continuer à nous contacter pour nous proposer votre aide généreuse dans les domaînes mentionnés : toute bonne volonté est bienvenue.

Nous avons particulièrement besoin de soutien en ce qui concerne la communication et les appels à partenariats. Si ces domaînes sont dans vos compétences n'hésitez plus : contactez contact@raoni.fr !

Pour les autres profils souhaités, merci de vous référer à la newsletter de juin.

Donnez de la voix à Raoni en soutenant financièrement sa campagne

PayPal - la solution de paiement en ligne la plus simple et la plus sécurisée !

L'Association pour la Forêt Vierge, qui soutient les actions de Raoni depuis 1989, met actuellement en place pour lui une nouvelle campagne européenne, pour laquelle notre site a précédemment sollicité vos compétences. Si des bénévoles, de plus en plus nombreux, mettent leur temps disponible à contribution, l'association a également besoin de vos dons pour mettre en place cette campagne et prendre en charge les déplacements, les hébergements et autres frais divers qu'elle occasionnera.

Vous pouvez faire un don en cliquant sur l'image ci-dessus ou en envoyant un chèque à :
Association pour la Forêt Vierge
152 avenue Jean Jaurès
75019 Paris

Prévue pour l'automne 2011, cette campagne a pour but premier de lever des fonds pour démarquer les territoires ancestraux des Indiens Kayapos (lieu dit de Kapot Nhinore), une zone non protégée à ce jour et qui doit devenir une extension de la réserve Kayapo, que l'Association pour la Forêt Vierge a contribué à créer en 1989. La campagne permettra aussi de continuer à avancer sur le dossier de l'Institut Raoni, un projet pilote parrainé par la Fondation Chirac.

Bien entendu, la venue de Raoni sera également une occasion pour lui, vos signatures en main, de récolter du soutien pour son combat contre l'infâme projet Belo Monte, auquel vous êtes tous opposés.

Nous vous tiendrons régulièrement informés des futurs développements de ces dossiers.

Raoni et les indiens du Xingú comptent sur vous. Merci d'avance pour votre générosité.



Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.