Coordination contre l’accaparement des terres : avec le peuple à Bamako !

À Bamako, à compter de ce 18 juin 2013, la convergence contre l'accaparement des terres a appelé à un sit-in devant la cité administrative.
Plus de 2 000 paysans venus du cercle de San, Ségou... vont braver l'interdiction de tout rassemblement à Bamako pour défendre leurs droits
à cultiver leurs terres.
Les mouvements des quartiers péri-urbains (villages autour de la ville) seront aussi présents à cette action.

LA COORDINATION CONTRE L’ACCAPAREMENT DES TERRES NOUS DEMANDE D’EXPRIMER NOTRE SOLIDARITÉ

Accaparement des terres © Inconnu Accaparement des terres © Inconnu


Ci-dessous : le texte de la coordination l'appel des paysans
En bas du texte d'appel à solidarité : le mail pour envoyer votre soutien
(en cas d'envoi, envoyer copie à no-vox@no-vox.org

Annie Pourre
Pour le réseau No Vox

 

 

Secrétariat CMAT

CNOP: Kalaban-coura, rue 200 porte 727 BP: E 2169 Bamako Mal

Tél: +223 76 81 87 93 - 76 49 03 15 - 62 65 05 82

 

APPEL D’URGENCE DE SOLIDARITÉ POUR SOUTENIR UN SIT-IN À BAMAKO (Mali) DES POPULATIONS RURALES ET URBAINES POUR FAIRE RESPECTER LEURS DROITS SUR LE FONCIER

« NE TOUCHE PAS À MA TERRE, MA MAISON, MES MILITANT-E-S »

 

Malgré des années de démarches pacifiques, légalistes et légitimes,

Malgré de nombreuses interpellations des autorités à tous les échelons,

Malgré de nombreux courriers et même des décisions interministérielles,

Malgré des années sans cultiver, sans toit, sans nourriture,

À force d’avoir subi des violences, des humiliations et des harcèlements quotidiens,

À force de n’avoir aucune réponse, de ne pas être entendus,

À force d’avoir faim,

À force d’être atteints dans notre dignité

Nous, paysan-ne-s, urbains, ruraux, la Convergence malienne contre les accaparements de terres (CMAT), en état d’urgence et de nécessité, ont décidé d’organiser un sit-ing face à la cité Administrative de Bamako, République du Mali, à partir du 17 juin 2013 pour pouvoir vivre dignement, faire respecter notre droit.

Chaque personne, chaque village a besoin de son espace vital pour pouvoir participer à l’essor de son pays.

Nous appelons toutes et tous à soutenir notre action : en interpellant notre gouvernement (matcl@matcl.gov.ml), les ambassades, les politiques.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.