La Décroissance devant les échéances 2012

Attac s’adresse aux candidats à la présidentielle : voici la réponse de la candidate de la Décroissance

Attac a interpellé les candidats à la présidentielle par 4 questions. Le collectif Décroissance 2012 y a répondu. Attac a commenté.

campagnes2012.jpg

Téléchargez la réponse du collectif décroissance 2012

à Aurélie Trouvé et Thomas Coutrot
coprésidents d’Attac France
21 ter, rue Voltaire
75011 PARIS

Madame la présidente,
Monsieur le président,

La Décroissance est candidatE pour 2012. http://www.decroissance2012.fr/

Ici les réponses du Collectif Décroissance 2012 http://www.decroissance2012.fr/?p=357
Ici les commentaires d'Attac http://www.france.attac.org/articles/2012-les-candidats-repondent-au-questionnaire-dattac

Les réponses du Collectif Décroissance :

Le Collectif Décroissance déclare sur son site web (http://www.decroissance2012.fr/?page_id=88) vouloir mener une « campagne décalée », dont le « candidat officiel sera tiré au sort parmi les signataires de l’appel et ne participera pas à notre campagne médiatique ». Le but du Collectif est de porter dans la campagne électorale les idées du courant de la décroissance, en particulier « comment sortir économiquement mais aussi culturellement de notre toxico-dépendance à la croissance et à la consommation ».

Répondant à notre questionnaire, le Collectif s'est positionné sur chacun des thèmes mais de façon décalée, sans évoquer les mesures concrètes proposées par Attac.

Concernant la régulation financière, le Collectif Décroissance propose succinctement de « sortir de la finance pour revenir à une économie réelle », et d'arrêter de « perdre notre démocratie à essayer de sauver une impossible croissance ».

À propos du financement des urgences sociales et écologiques, il veut créer une « Dotation inconditionnelle d'autonomie » et un « Revenu maximum autorisé ». La première « serait versée de la naissance à la mort de manière inconditionnelle, en droit de tirage (énergie, eau, alimentation), d’accès (logement, éducation, santé, transport), en monnaies locales fondantes et éventuellement, pour partie, en monnaie nationale »; elle permettrait notamment de « relocaliser l’économie tout en préservant les solidarités nationales et internationales » et de « participer à une réappropriation de la politique ».

L’idée d’un revenu garanti constitué en partie de droits de tirage et de droits d'accès éventuellement non monétarisés est stimulante mais le Collectif ne précise pas les sources de financement de cette Dotation inconditionnelle d'autonomie, qui représenterait pourtant des montants très importants à l'échelle macroéconomique.

Concernant les banques, le Collectif Décroissance demande une « réappropriation publique et politique des banques privées et des banques centrales » notamment par la création de « banques locales et de monnaies locales fondantes ». Estimant « qu’essayer en vain de rembourser ces dettes, c’est essayer de sauver l’oligarchie financière » et « mettre en péril la démocratie », il se prononce pour « annuler totalement ou partiellement les dettes publiques et certaines dettes privées »."

Vincent Liegey

Parti pirate allemand : UN REVENU DE BASE AU PROGRAMME !...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.