JJMU
Édition de livres, poésie engagée, littérature, éducation populaire, enseignement, formation, stages, ateliers d'écritures, théâtre de l’opprimé
Abonné·e de Mediapart

700 Billets

10 Éditions

Lien 23 juil. 2012

Lutte pour une vie juste et digne : la banderole de la terre mère arrive à Cusco (Pérou)

JJMU
Édition de livres, poésie engagée, littérature, éducation populaire, enseignement, formation, stages, ateliers d'écritures, théâtre de l’opprimé
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

https://www.facebook.com/ColectivoDespiertaConciencia

Nous faisons pousser cette bannière qui croît et grandit ; chacun peut y ajouter du tissu de n'importe quelle taille (pourvu que ce soit vert), et aider à la coudre avec du fil, des aiguilles : pour une concentration à Cusco, place Tupac Amaru le matin du dimanche 22 juillet (2012).

Cette bannière a été élargie à l'invitation de nos frères de Cajamarca en soutien à leur lutte contre l'extension des mines d'or qui viennent polluer les lacs de leur région, contaminer les êtres vivants, leurs bétails, leurs enfants... Nous confectionnons ensemble une BANDEROLLE ÉCOLOGIQUE qui, grâce à votre appui sera la PLUS GRANDE DU MONDE, nous l'avons nommée “MAMAPACHAPA UNANCHAN”, ce qui veut dire BANNIÈRE DE LA MÈRE TERRE. Ce symbole de lutte pour la vie traverse tout le Pérou en passant par Chiclayo, Trujillo, Lima, Ica, Arequipa et d'autres villes du pays.

Nous en appelons à toute la fraternité humaine, et rappelons à tous que nous luttons pour la vie dans le monde. Parce que le monde est notre foyer, nous devons garantir l'existence sur cette planète.

La banderole arrivera avec des messages de l'eau représentés par Cajamarca. C'est une nécessité vitale de garantir l'eau aux générations futures. L’État du Pérou s'est compromis avec les transnationales et les multinationales comme la NewMont, principal actionnaire de Yanacocha, ils se préparent à détruire notre avenir. Nous crions d'une seule voix :

CONGA NO VA !

L’EAU EST UN TRÉSOR PLUS PRÉCIEUX QUE L’OR !

(traduction libre de Jean-Jacques M’U)

Banderolle de la terre mère © Indignés Pérou

--------------------------------------------------------------------------------

Texte source :

Hagamos crecer esta bandera, puedes apoyar con el tamaño de tela que puedas (color verde), con hilos, agujas o ayudar a cocer la bandera nos concentraremos el día domingo 22 a las 9.00am  en la Plaza Tupac Amaru.

Les hacemos extensiva la invitación de los hermanos cajamarquinos: Como una muestra de apoyo a la lucha emprendida por los hermanos de Cajamarca se ha  confeccionado una BANDERA ECOLÓGICA la cual, con vuestros aportes, será LA MAS GRANDE DEL MUNDO, se llama "MAMAPACHAPA UNANCHAN" que significa LA... BANDERA DE LA MADRE TIERRA. Este símbolo de la lucha por la vida va a recorrer el Perú hasta llegar al Cusco pasando por Chiclayo, Trujillo, Lima, Ica, Arequipa, y otras ciudades de nuestra patria. Hacemos un llamado a todos ustedes hermanos, los instamos a que se unan a esta lucha mundial por la vida. El mundo es nuestro hogar y debemos garantizar la vida sobre el planeta.

La bandera llegará acompañada por los "MENSAJEROS DEL AGUA", los cuales son representantes de Cajamarca. La lucha es por la vida, por garantizar el agua a las futuras generaciones.  El estado peruano coludido con las trasnacionales y multinacionales como la Newmont, principal accionista de Yanacocha, están destruyendo nuestro futuro. Gritemos al unísono:

¡Porque te amo Perú: Conga No Va....!

¡EL AGUA ES UN TESORO Y VALE MÁS QUE EL ORO!

(Colectivo Despierta Consciencia)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gauche(s)
En Seine-Maritime, Alma Dufour veut concilier « fin du monde et fin du mois »
C’est l’un des slogans des « gilets jaunes » comme du mouvement climat. La militante écologiste, qui assume cette double filiation, se lance sous les couleurs de l’union de la gauche sur ce territoire perfusé à l’industrie lourde, qui ne lui est pas acquis.
par Mathilde Goanec
Journal — Santé
Comment le CHU de Bordeaux a broyé ses urgentistes
Les urgences de l’hôpital Pellegrin régulent l’accès des patients en soirée et la nuit. Cela ne règle rien aux dysfonctionnements de l’établissement, mettent en garde les urgentistes bordelais. Épuisés par leur métier, ils sont nombreux à renoncer à leur vocation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Europe
En Italie, Aboubakar Soumahoro porte la voix des ouvriers agricoles et autres « invisibles »
L’activiste d’origine ivoirienne, débarqué en Italie à l’âge de 19 ans, défend les ouvriers agricoles migrants et dénonce le racisme prégnant dans la classe politique transalpine. De là à basculer dans la politique traditionnelle, en vue des prochaines élections ? Rencontre à Rome. 
par Ludovic Lamant
Journal — Moyen-Orient
Le pouvoir iranien en voie de talibanisation
La hausse exponentielle des prix pousse à la révolte les villes du sud et de l’ouest de l’Iran. Une contestation que les forces sécuritaires ne parviennent pas à arrêter, tandis que le régime s’emploie à mettre en place une politique de ségrégation à l’égard des femmes.
par Jean-Pierre Perrin

La sélection du Club

Billet de blog
Ce qu'on veut, c'est des moyens
Les salarié·es du médicosocial se mobilisent à nouveau les 31 mai et 1er juin. Iels réclament toujours des moyens supplémentaires pour redonner aux métiers du secteur une attractivité perdue depuis longtemps. Les syndicats employeurs, soutenus par le gouvernement, avancent leurs pions dans les négociations d'une nouvelle convention collective avec comme levier le Ségur de la santé.
par babalonis
Billet de blog
par Bésot
Billet de blog
Le service public d’éducation, enjeu des législatives
Il ne faudrait pas que l’avenir du service public d’éducation soit absent du débat politique à l’occasion des législatives de juin. Selon que les enjeux seront clairement posés ou non, en fonction aussi des expériences conduites dans divers pays, les cinq prochaines années se traduiront par moins ou mieux de service public d’éducation.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Macron 1, le président aux poches percées
Par Luis Alquier, macroéconomiste, Boris Bilia, statisticien, Julie Gauthier, économiste dans un ministère économique et financier.
par Economistes Parlement Union Populaire