JJMU
Édition de livres, poésie engagée, littérature, éducation populaire, enseignement, formation, stages, ateliers d'écritures, théâtre de l’opprimé
Abonné·e de Mediapart

700 Billets

10 Éditions

Billet de blog 31 juil. 2014

JJMU
Édition de livres, poésie engagée, littérature, éducation populaire, enseignement, formation, stages, ateliers d'écritures, théâtre de l’opprimé
Abonné·e de Mediapart

Niger : polémique après l’accord entre Areva et l’Etat sur l’uranium

JJMU
Édition de livres, poésie engagée, littérature, éducation populaire, enseignement, formation, stages, ateliers d'écritures, théâtre de l’opprimé
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

http://www.afrik.com/nucleaire-l-accord-entre-areva-et-le-niger-tres-critique

jeudi 10 juillet 2014 / par Frédéric Schneider

(DR)

L’accord entre l’entreprise française Areva et le gouvernement nigérien sur l’exploitation de l’uranium du Niger, signé le 26 mai dernier, continue de provoquer le mécontentement de la société civile, notamment des syndicats.

De nombreux experts, associations et syndicats critiquent l’accord entre l’entreprise française Areva et le gouvernement nigérien sur l’exploitation de l’uranium du Niger, signé le 26 mai dernier. Il est jugé déséquilibré et largement favorable à Areva, aux dépens de la population nigérienne.

Le groupe nucléaire Areva exploite depuis 40 ans le gisement d’uranium d’Arlit, dans la région d’Agadez, au nord du pays, à travers ses filiales la SOMAIR et la COMINAK. Selon cet accord, les directeurs de ces deux filiales devraient être de nationalité nigérienne. Areva va aussi injecter 90 millions d’euros dans la réhabilitation de la route Tahoua-Agadez-Arlit dite « Route de l’uranium ».

« C’est un accord sur lequel le Niger a été grugé plus que d’habitude », a indiqué la coordinatrice du Groupe de réflexion et d’action sur les industries extractrices du Niger, Ramatou Solli, rapporte Xinhua. « On n’a rien gagné du tout, on a fait semblant de conduire des négociations pendant près de dix-huit mois pour aboutir à rien, en fait », a-t-elle précisé.

Le Niger, pays le plus pauvre du monde

Elle reproche au gouvernement nigérien et à Areva le fait que les désignations des directeurs nigériens aient pris du retard, les licenciements de travailleurs et les réductions de salaire pour baisser les coûts de production ainsi que l’arrêt des activités du site d’Imouraren où 552 employés ont déjà été licenciés. Le budget de 90 milliards de francs CFA (environ 180 millions USD) serait largement insuffisant. Les questions environnementales sont aussi totalement laissées de côté dans l’accord, de même que la santé des travailleurs.

« Nous estimons que si la situation continue à nuire à nos intérêts, il nous faudra sortir les gants et s’il faut aller dans la rue, on ira dans la rue », a averti Moussa Ibrahim du syndicat national des mines. Un des leaders du collectif « Sauvons le Niger », Nouhou Arzika, indique que le groupe français Areva continue d’exploiter le peuple nigérien après des années de colonisation. « L’Etat doit carrément retirer le permis d’Imouraren à Areva et le reverser dans le patrimoine national, afin de pouvoir le replacer sur le marché sous peu », a-t-il déclaré.

La protestation est telle que le gouvernement nigérien et Areva ont effectué une déclaration commune, mardi, indiquant que les deux parties se donnaient des délais nécessaires pour finaliser les modalités de mise en oeuvre des différents points de l’accord. Le Niger est le quatrième producteur mondial d’uranium et le deuxième fournisseur du groupe nucléaire français Areva. Ce pays est le plus pauvre du monde.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Qatar : le Mondial de la honte
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique

À la Une de Mediapart

Journal — Moyen-Orient
Des Russes désertent vers la Turquie pour ne pas « mourir pour Poutine »
Après que le président russe a décrété la mobilisation partielle des réservistes pour faire face à la contre-offensive de l’armée ukrainienne, de nombreux citoyens fuient le pays afin de ne pas être envoyés sur le front. 
par Zafer Sivrikaya
Journal — Politique
La justice dit avoir les preuves d’un « complot » politique à Toulouse
L’ancienne députée LR Laurence Arribagé et un représentant du fisc seront jugés pour avoir tenté de faire tomber une concurrente LREM à Toulouse. Au terme de son enquête, le juge saisi de cette affaire a réuni toutes les pièces d’un « complot » politique, selon les informations de Mediapart.
par Antton Rouget
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal
« L’esprit critique » cinéma : luxe, érotisme et maternité
Notre podcast culturel débat des films « Sans filtre » de Ruben Östlund, « Les Enfants des autres » de Rebecca Zlotowski et « Feu follet » de João Pedro Rodrigues.
par Joseph Confavreux

La sélection du Club

Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB
Billet de blog
Éolien : vents contraires !
[Rediffusion] Mal aimées parmi les énergies renouvelables, les éoliennes concentrent toutes les critiques. La région Provence Alpes-Côte d'Azur les boycotte en bloc sans construire d'alternatives au « modèle » industriel. le Ravi, le journal régional pas pareil en Paca, publie une « grosse enquête » qui ne manque pas de souffle...
par Le Ravi