JLMFI
Abonné·e de Mediapart

192 Billets

1 Éditions

Billet de blog 1 août 2022

JLMFI
Abonné·e de Mediapart

L'Accord gaz de l'UE, de la Solidarité ? Vous voulez rire ?

L'accord gaz de l'UE passé dernièrement, est présenté comme un acte de solidarité envers les Allemands. Qu'en est - il ?

JLMFI
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Médiapart et d'autres alertent sur l'invasion plastiques que certaines régions subissent dans leurs sols, notamment la Flandre dans la région d'Anvers, où les containers de billes plastiques outre qu'elles alimentent la grosse industrie notamment allemande, de ce matériaux inhérent au mode systémique de l'économie de libre échange, pour la fabrication notamment des grosses cylindrés européennes, perdent et ruissellent dans la nature de ce produit toxique pour nos sols, la biodiversité, les gens.

Oui, c'est un fait, le plastique est entrain de tuer un grand nombre de sols, d'océans, de personnes, sur tous les continents, et l'Europe , avec sa formidable UE qui protège (le plastique) est particulièrement marquée, alors qu'elle figure en première ligne non seulement des pollueuses, des freins à évoluer vers la soutenabilité écolo de l'économie et de la société, frein aussi quant au changement climatique.

Pourtant on sait maintenant que l'UE, le continent européen se trouve pile poil là où la masse d'air polaire, ne suffit plus à tempérer l'air saharien, et où le gulf stream est en passe de jeter l'éponge ! Là où les fuites de méthanes (via par exemple l'import de gaz de schiste sera le plus lourd en conséquences ! ) .

Canicule : l’Europe trois voire quatre fois plus touchée que d’autres régions aux mêmes latitudes - France Info

Pourquoi l’Europe se réchauffe-t-elle plus vite que d’autres régions? - Métrotime

Les classes moyennes éduquées, aisées et formées, qui se pensent éclairées, et qui tout en participant à l'organisation de ce système sont dans un déni frappant de ce que maintenant, le néolibéralisme et l'ordolibéralisme, les Le Maire, Von Der Leyen, Lagarde et compagnie, continuent inlassablement à balancer des milliards pour soutenir "la compétitivité" la "croissance" et des insanités pareilles

Pour ce faire, des milliers de milliards de dollars et d'euros sortent des deux banques centrales, sans compter, pour in fine soutenir cet ensevelissement progressif de nos territoires sous les déchets, sachant que les productions actuelles, celles qui étaient le phare de l'US way of life comme de l'UE way of life, ont une durabilité très incertaine comme on le voit dans les évolutions de la consommation réelle.

Ce qui finance cette gabegie c'est la dette, car cette production de billets, n'est pas adossé ni à la production réelle, ni à l'énergie consommée.

En clair, cet accord gaz, n'est pas un soutien aux Allemands. Cet accord ne fait que poursuivre l'approvisionnement en gaz à l'industrie allemande, et d'un modèle agonisant prolongeant une production toxique à tous point de vue pour les populations allemandes comme européennes et globales. Prétendre que cet accord permettra de chauffer les vieux allemands constitue un mensonge éhonté et de l'UE et du pouvoir en France (voire les récentes déclaration de Véran). En réalité, cet accord vise à assurer une production aux débouchés de moins en moins sûrs, et donc, contribue gravement à la production de déchets.

Ainsi, il est temps de réactualiser notre vision de l'effondrement. On a encore peine à entrevoir, à se représenter ce qu'il pourrait recouvrer comme réalité concrète, même en connaissant d'autres effondrements dans l'Histoire, mais aussi dans le présent . L'effondrement du Liban, du Zimbabwe, de la Somalie etc, nous ont donné une idée de ce que cela pouvait être que l'effondrement d'une société. Mais beaucoup considèrent encore, et c'est le cas de nos pouvoirs, que ces réalités sont très étrangères à ce que pourrait être un effondrement en UE ou en France .Si Macron s'était empressé à Beyrouth lors du sinistre des silos du port, de fustiger un État corrompu, c'était aussi pour éviter que les citoyens se posent trop de questions, sur " l'ici et maintenant" français et européen.

L'effondrement c'est d'abord cette enlisement du continent dans une marée de déchets, de toutes sortes. C'est aussi le fait que l'obsolescence légitime décrétée pour une grande part de produit fonctionnement au fossile, et des fossiles eux même, débouche sur le fait que l'industrie actuelle, tant que le politique n'indique pas l'orientation économique à construire, se condamne à produire du déchet "immédiat", des productions qui n'ont plus de sens.

L'accord gaz c'est l'exemple même de ce qu'on finance cette production de déchet alors qu'il faudrait faire acte de solidarité en incitant l'Allemagne et l'ensemble de la grosse industrie a construire le modèle économique soutenable dont nous avons besoin, c'est à dire un modèle soutenable (voire le travail de Partha Dasgupta Cambridge).

Comme le souligne Varoufakis dans un récent article, la RFA en a les moyens, avec les excédents thésaurisés que l'inflation ronge inévitablement. C'est donc le moment de bifurquer, et d'entraîner le continent derrière elle.

Varoufakis ... adresse dans son article sympathy for Germany un message clair...

"Mon message aux amis allemands est simple : Arrêtez le deuil. Passez au travers du déni, de la colère, du marchandage et de la dépression, et commencez à concevoir un nouveau modèle économique. Contrairement aux Grecs, vous avez encore suffisamment de souveraineté pour le faire sans l'autorisation des créanciers.

Mais d'abord, vous devez résoudre un dilemme politique critique : voulez-vous que l'Allemagne conserve sa souveraineté politique et fiscale ? Si tel est le cas, votre nouveau modèle ne fonctionnera jamais dans cette zone euro qui est la nôtre. Si vous ne voulez pas revenir au Deutsche Mark, vous avez besoin d'un modèle ancré dans une fédération européenne démocratique à part entière. Tout le reste continuera le Grand Mensonge avec lequel vous vous consolez  maintenant douloureusement."

Sympathy for Germany | by Yanis Varoufakis - Project Syndicate- Project Syndicate

En attendant le Gorafi devient presque ... un organe sérieux d'info... C'est à peine s'il exagère en publiant ceci :

Pour 3 millions d’euros, McKinsey conseille au gouvernement de mettre de l’eau sur les incendies

Peut - être demain apprendra t'on que Mc Kinsey ou Arnak consulting group pour des dizaines de millions aura conseillé de ne plus balancer les billes de plastique n'importe où et de mettre des joints étanches aux containers dans le Port d'Anvers.

A lire aussi

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Congrès EELV : Marine Tondelier en passe de prendre « la suite »
L’élue municipale à Hénin-Beaumont et cadre dirigeante de longue date est arrivée largement en tête du premier tour du congrès d’Europe Écologie-Les Verts. Mélissa Camara, candidate proche de Sandrine Rousseau, arrive troisième derrière la proche de Yannick Jadot, Sophie Bussière. 
par Mathieu Dejean
Journal — Police
À Bure, les liens financiers entre gendarmes et nucléaire mélangent intérêts publics et privés
En vigueur depuis 2018, une convention entre la gendarmerie nationale et l’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs permet la facturation de missions de service public. Mais alors, dans l’intérêt de qui la police agit-elle ? Mediapart publie le document obtenu grâce à une saisine de la Cada.  
par Jade Lindgaard
Journal — Asie et Océanie
La Chine fait face à une vague de protestations inédites contre les mesures anti-Covid
Dans tout le pays, des manifestations ont eu lieu pour réclamer la fin des mesures de confinement à la suite d’un incendie mortel à Urumqi jeudi soir, dans la capitale du Xinjiang. Les protestataires, au premier rang desquels des étudiantes et étudiants, jugent qu’elles ont retardé les secours.
par François Bougon
Journal
Le président turc menace les Kurdes syriens d’une offensive militaire 
À six mois d’une élection présidentielle cruciale, un attentat non revendiqué à Istanbul sert de prétexte au président turc pour lancer une campagne de bombardements dans le nord de la Syrie.
par Zafer Sivrikaya

La sélection du Club

Billet d’édition
Bifurquer : le design au service du vivant
15 ans d'évolution pour dériver les principes du design graphique vers une activité pleine de sens en faveur du vivant. La condition : aligner son activité professionnelle avec ses convictions, l'orchestrer au croisement des chemins entre nécessité économique et actions bénévoles : une alchimie alliant pour ma part, l'art, le végétal, le design graphique et l'ingénierie pédagogique.
par kascroot
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet de blog
Acte 2 d’une démission : la métamorphose, pas le greenwashing !
Presque trois mois après ma démission des cours liés à une faculté d’enseignement de la gestion en Belgique et la publication d’une lettre ouverte qui a déjà reçu un large écho médiatique, je reviens vers vous pour faire le point.
par Laurent Lievens
Billet de blog
Bifurquons ensemble : un eBook gratuit
L’appel à déserter des étudiants d'AgroParisTech nous a beaucoup touchés, par sa puissance, son effronterie et l’espoir en de nouveaux possibles. C’est ainsi qu’au mois de mai, Le Club de Mediapart a lancé un appel à contribuer qui a reçu beaucoup de succès. Nous vous proposons maintenant ce livre numérique pour mettre en lumière la cohérence de toutes ces réflexions. Un eBook qui met des mots sur la révolte des jeunes qui aujourd’hui s’impatientent de l’inaction gouvernementale et qui ouvre des pistes pour affronter les désastres écologiques en cours.
par Sabrina Kassa